Cynder's Lair Forum RP/RPG
Bienvenue sur Cynder's Lair.

Si tu es ici, c'est que tu es forcément intrigué par notre merveilleux forum et que tu es intéressé à te joindre à nous en quête d'héroïsme et d'aventures toutes plus épiques les unes que les autres.

Sur Cynder's Lair, il y a tout ce que tu recherches : une communauté dévouée à la série Spyro le dragon, une section jeux de rôle complet, la possibilité de jouer un dragon de la série ou même ton propre personnage, des créatures telles que des Taupes, des Guépards, des Serpents, des Singes et pleins, pleins, pleins d'autres !

Renseigne toi sur notre contexte dans notre page d'accueil ou inscrit-toi!
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tranquillité troublée [Pv. Luirio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tranquillité troublée [Pv. Luirio]   Dim 22 Mai - 16:10



Une légère humidité, une goutte courant le long de la roche bleutée, bondissant d'une corniche et plongeant dans un point d'eau, faisant éclater le rire de l'eau dans les lieux. Pourtant, la situation n'était pas au rire.

Il ne me semble pas t'avoir convié à me suivre...

Dans l'obscurité ambiante, seuls pouvaient être visible les yeux légèrement illuminés par la sortie et les cornes d'ivoire de la dragonne. Ses paupières tombant en une expression de mépris, l'iris de ses yeux d'une douce teinte glacée n'était que trop peu visible contrairement à ses profondes pupilles noires qui semblaient dévorer toute âme qui s'y perdait. Contre les parois de la caverne rebondissait le son d'une lourde respiration, courant le long des fissures et se répercutant de manière irrégulière, donnant l'impression que des dizaines de dragons se trouvaient ici, tandis que seule en vérité l'ombre des ailes de la dragonne noire se découpait sur les murs bleutés. Même avec la meilleure volonté du monde il aurait été impossible de discerner le visage de la dragonne présente, heureusement pour l'invité surprise, celui-ci m'avait suivi et savait donc bel et bien qu'il s'agissait de moi. Je décroisais les pattes afin d'en poser une sur la pierre devant moi, prête à me relever si le petit inconscient osait avancer vers moi.

Ce matin-là Terrador m'avait fait appeler au temple, apparemment pour savoir ce que je faisais pendant la fête de la Renaissance et pour me présenter un nouveau gardien, mais je n'avais que peu d'intérêt en cela. Consciente que si je restais dans ma demeure un gardien ne tarderait pas à venir à ma recherche, j'avais donc pris mon envol pour les hauts de la cité, puis au delà de la forteresse. Je l'avais remarqué, ce petit inconscient qui volait non loin : ce n'était pas difficile de savoir que l'on était suivi lorsque l'on volait à cette hauteur. J'avais rejoint les îles flottantes, filant entre les roches flottant au milieu pour le semer, puis avais considéré que cette caverne creusée dans la terraformation d'une île serait un bon abri pour être tranquille. Mais cet inconscient était plus tenace que je le pensais pour à présent se tenir devant moi.

J'ose espérer pour toi que tu es venu ici par erreur et que tu comptes partir au plus tôt, je ne suis pas d'humeur à jouer la baby-sitter.

Grâce à la légère rotation des îles flottantes, un rayon parvint à se loger dans la cavité, courant le long de la pierre sur quelques mètres et atteignant la frêle silhouette de mon poursuivant. Je poussais un long soupir qui résonna d'impatiente contre les parois de la gorge rocheuse : une fois de plus cette petite vermine jaune était venu à ma suite. J'avais l'impression que cela devenait une très mauvaise habitude de la part du trio qui prétendait vouloir me faire rejoindre leur groupe d'amis. Je serrais les dents et le rayon de soleil les fit étinceler dans le noir en un rictus d'exaspération.

Si je dois encore une fois me répéter je perdrais patience petit insecte... Et je ne crois pas que tu apprécies de me voir perdre patience.

Mes griffes crissèrent contre la roche, une légère pellicule de poussière rocheuse s'éleva et le cuir de mes ailes claqua légèrement dans l'air de la grotte tandis que je me relevais de toute ma hauteur : il était jeune, et ce n'était qu'un dragon moyen. Il n'avais rien pour lui, il était réellement faible d'apparence comme de cœur. Je le dépassais largement, quand bien même je descendis du rocher. Je ne m'approchais pas de lui, tournant le dos pour m'éloigner de la lumière. L'obscurité ne m'avais jamais dérangée, ce n'était qu'un vieil ami, et m'enfoncer dans les tunnels de roche ne m'embarrassais guère, ma vision parvenait à s'adapter très vite à l'obscurité alors que mes pupilles se dilataient. Ma voix galopa dans la gorge rocheuse, fuyant tout au fond avant de revenir en quelques bonds vers la sortie, bondissant à la gorge du petit espion tandis que je m'éloignais d'un pas lent.

Tes amies et toi feraient bien de se méfier, un accident est vite survenu, surtout lorsqu'on s'éloigne ainsi de la cité ; après tout, les ennemis sont partout gamin...

Sur ce, je m'enfonçais dans les tunnels de la caverne, délaissant la petite vermine jaune. L'air se gonflait d'humidité, l'ivoire de mes griffes grattait contre les parois, mon souffle m'échappait pour revenir à mes oreilles comme le souffle d'un autre, l'ombre marchait devant moi peu à peu découpée par mon regard à mesure que j'avançais. Un léger voile aquatique couvrait peu à peu la surface rocheuse à mes pattes : il semblait qu'un lac sous-terrain se trouve au devant. Des formations cristallines ne tardèrent pas à me le confirmer, captant chaque molécule de lumière pour la renvoyer en différentes teintes de couleur. Bien vite, ces lampes naturelles éclairèrent le surface du lac. Un silence complet m'entourait, mais je ne me sentais pas tranquille. Je fixais la surface du lac.

Es-tu encore là ?

Je ne pouvais plus me baser sur l'ouïe à cette profondeur pour discerner ma respiration de la sienne, mais le sentiment d'être suivi persistait. Je me tendais, les dents serrées. Que me voulait-il à la fin ?


Revenir en haut Aller en bas
Luirio

avatar

Messages : 135
Gemmes d'Esprit : 925
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Pv. Luirio]   Lun 23 Mai - 8:43

(Merci de croire en moi a nouveau =) c'est vrai que ce qui est arrivé l'an dernier était pas cool et que ne trouvant pas les mots, j'ai été très maladroit mais tu as raison c'était de la maladresse pur et dur. Je ne cherchait aucunement a dire du mal ou quoi que ce soit de manière expret Sad *hug Léa en faisant attention a sa jambe* comment elle va au faite?)

Il ne me semble pas t'avoir convié à me suivre...

Je n'avait pas le choix de la suivre après son absence a une fête aussi importante que celle qui fête la reconstruction du monde après la défaite du maître noir. Je voulais savoir pourquoi elle n'était pas venu a la fête... Destiny comme a son habitude m'avait dit d'être extrêmement prudent avec elle après ce qui est arrivé il y a de cela quelque jours seulement... sur le coup, Cynder avait bien failli me griffer et empaller Destiny de sa pointe mais elle nous avait raté de peu...exprès? Ou pas?


Retournons au présent. J'était dans la grotte sur les îles flottantes en compagnie de l'ancienne impératrice des ténèbres. Je pouvait voir la dragonne en raison de la faible lueur qui faisait briller ses écailles d'un bleu très sombre presque impossible a voir mais les seules choses que je pouvait voir clairement était ses yeux ainsi que ses cornes d'ivoire et sa pointe d'acier.


J'ose espérer pour toi que tu es venu ici par erreur et que tu comptes partir au plus tôt, je ne suis pas d'humeur à jouer la baby-sitter.


Je fronça a mon tour les sourcils devant la dragonne en ayant l'air insulté par le commentaire de la dragonne noire.


J'ai déjà quelqu'un avec qui je m'entend bien et elle est beaucoup plus amusante que toi...

C'est alors qu'avec la légère rotation des îles, un rayon m'éclaira révélant mes écailles jaunes...j'était repéré mais cela m'importait pas tant que ça.

Si je dois encore une fois me répéter je perdrais patience petit insecte... Et je ne crois pas que tu apprécies de me voir perdre patience.

J'entendit alors un bruit insupportable alors que je regardais Cynder crissé ses griffes laissant au passage une fine marque qui brillait de la couleur de l'élément qu'elle comptait utilisé (comme dans le jeu quand tu as un certain élément d'actif, la trainé laisser par les coups de griffe est de la couleur de l'élément)
Ce genre d'intimidation marchait plus ou moins bien car elle me fit avalé ma salive de manière difficile...le son résonna dans la grotte.

Tes amies et toi feraient bien de se méfier, un accident est vite survenu, surtout lorsqu'on s'éloigne ainsi de la cité ; après tout, les ennemis sont partout gamin...

Mais avec la présence de Cynder, il était clair que je ne risquais seulement une griffe si je ne me tenait pas tranquille d'après un conte, Cynder venait punir les enfants pas sage alors il était evident que je ne pouvait pas reculer alors je la suivit dans l'obscurité totale.

A mon arrivé tout en bas, je pouvait voir un lac souterrain ainsi que de la lumière multicolore venant des cristaux...un tel spectacle ferait pleurer Destiny de joie...quand soudainement, j'entendi la voix de Cynder me demandé si j'était encore la...


Je répondit par le positif en m'approchant de la dragonne.

Oui je suis la...écoute pour l'autre jour je ne comprend pas pourquoi voulait tu tant nous attaquer moi et Destiny mais sache qu'on voulait seulement te faire passé a l'étape suivante: Celle d'avoir des amis...tu voulais qu'on te pardonne pour ton passé d'impératrice des ténèbres... enfin bref. Ton absence a la fête de renaissance ce matin a été très remarqué.

Je m'arrêta devant la dragonne malgré les nombreux avertissements. Il me fallait une réponse sur pourquoi elle ne voulait pas se faire d'amis et pourquoi elle n'était pas venu a la fête car cela aurait été deux occasions de se faire pardonner son passé...

La lumière du soleil disparu alors de la grotte la plongeant dans l'obscurité totale ne laissant que peu de vision pour moir et Cynder.

Je veux savoir...car depuis Destiny me dit toujours d'être extrèmement prudent en plus qu'elle est très fragile mais je ne veux pas te dire pourquoi...car si ce que je craint est vrai, te dire ce qu'elle est la metrait en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Pv. Luirio]   Sam 1 Oct - 12:05


Hors-RP:
 

Les cristaux du fond de la caverne étincelaient, un spectacle de toute beauté mais également une source de lumière fort utile qui fit apparaître un éclat jaune au coin de mon regard.

Oui je suis la...

Sa présence était beaucoup trop aisée à remarquer. Je serrai les dents sous l'effet d'une soudaine exaspération à cette pensée, n'appréciant guère la maladresse naturelle de ce petit dragon jaune. Il était bruyant, collant, et décidément il manquait de réflexion en toutes situations. Sa curiosité était poussée à l'extrême, le genre de défaut qui le poussait à se jeter dans la gueule du loup. Je détestais ces dragons qui manquaient d'intelligence au point d'être à peine de la chaire à canon dans les batailles. Je tournais lentement la tête vers lui au fur et à mesure qu'il parlait.

Écoute, pour l'autre jour, je ne comprend pas pourquoi voulais-tu tant nous attaquer moi et Sweet Giggle, mais sache qu'on voulait seulement te faire passer à l'étape suivante : celle d'avoir des amis... Tu voulais qu'on te pardonne pour ton passé d'impératrice des ténèbres... enfin bref. Ton absence a la fête de renaissance ce matin a été très remarquée.

Cette fête qui ne servait qu'à amuser les plus jeunes en plein centre d'une bataille qui bientôt éradiquerait toute la terre des dragons, oui, une hypocrisie sociale qui ne m'amusait guère. Je levais les yeux au plafond de la caverne avant de me retourner vers le lac sous-terrain, mais le petit insecte se trouvait à présent devant moi, entre l'eau et ma personne, me fixant avec ces yeux pleins d'assurance que j'aurai très volontiers arrachés de son crâne : après tout, il ne savait pas ce que c'était de réellement soutenir le regard d'un ennemi, il ne savait pas la provocation que cela exprimait envers celui-ci. Je lui rendais son regard avec un ennui notable au fond de la pupille.

Je n'ai jamais demandé à avoir un assistant social, petit insecte.

Je n'appréciais pas la compagnie d'autrui, j’exécrais l'agitation d'une fête, et plus encore le bruit de la fête ce matin-là m'avait exaspérée. Je ne croyais pas avoir exprimé le désir de me faire pardonner depuis mon retour à la cité, je n'avais souhaité que me faire accepter par les gardiens lorsque la guerre était à son paroxysme et qu'il nous avait été nécessaire à Spyro et moi-même d'affronter mon ancien maître. A présent, ce n'était qu'un passé lointain qui n'avait pas lieu de se prolonger dans un présent. L'île flottante pivotait sur elle-même, fuyant peu à peu le soleil ; les rayons qui rebondissaient dans la grotte disparurent soudain et il sembla que les cristaux s'éteignaient de la lumière qu'ils captaient si fortement. L'obscurité nous avala. Mais sa voix résonnait.

Je veux savoir... car depuis Sweet Giggle me dit toujours d'être extrêmement prudent en plus qu'elle est très fragile, mais je ne veux pas te dire pourquoi... car si ce que je crains est vrai, te dire ce qu'elle est la mettrait en danger.
Et que crains-tu petit casse-croûte ?


Mes serres se refermèrent autour de sa mâchoire pour maintenir son visage levé vers le mien tandis que je m'étais penchée sur lui avec un sourire malsain. Un nouveau rayon parvint à se glisser dans une des grottes qui menaient à ce passage sous-terrain, éclairant les cristaux d'une autre teinte plus rougeoyante ; l'éclat lumineux couru sur le sol de la grotte, éclairant le lac d'une couleur légèrement sanglante avant de bondir à ma mâchoire, m'éclairant en contre-plongée. Mes yeux et mes griffes s'étaient mis à s'illuminer de rouge sous l'effet de l'élément de Peur, et mon rire résonna longuement, extrêmement grave dans ces lieux.

Parle-moi de tes craintes à mon propos, cela m'intéresse... Hahahahaha !

Je rejetais son visage sur le côté, le griffant à peine sur la joue dans le processus mais pas suffisamment pour le faire saigner au travers de ses écailles dorées : mon visage se glaça à nouveau comme si un vent d'hiver venait de souffler dessus, et mes griffes reprirent leur teinte naturelle, annulant toute utilisation du pouvoir auquel j'aurai pu faire appel. Inutile de me fatiguer pour si peu. Profitant du déséquilibre provoqué par mon mouvement sur le petit dragon, j'appliquais une légère poussée de ma patte sur son poitrail, l'envoyant finir cul par dessus tête dans l'eau. Je me redressais pour contourner l'eau, m'approchant d'une corniche qui se trouvait un peu au dessus du lac tout en parlant.

C'est amusant que tu veuilles à ce point la protéger et en même temps me dévoile tout ce qui pourrait la mener à son fatal destin... Mais tourmenter des insectes ne me distrait pas suffisamment longtemps, mon petit ami, alors je ne satisferais pas tes pulsions masochistes en cherchant la « faiblesse » de ton exaspérant petit animal que tu appelles ton « amie ».

Je me laissais tomber à plat ventre sur la corniche au dessus de l'eau, faisant tomber quelques pierres dans le lac coloré qui se mit à danser au rythme des ondes. Ramenant ma patte sous mon menton, je soutenais mon visage de la pointe de mes griffes tout en observant d'un air hautain mon interlocuteur.

Je te dispense de jouer ma nounou en m'apprenant à vivre selon tes règles et éviterai de vous rencontrer toi et tes « amis » à partir de maintenant ; cela suffit-il à te décider à partir ?


Revenir en haut Aller en bas
Luirio

avatar

Messages : 135
Gemmes d'Esprit : 925
Date d'inscription : 26/01/2016

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
120/200  (120/200)

MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Pv. Luirio]   Dim 2 Oct - 10:04

Je n'ai jamais demandé à avoir un assistant social, petit insecte.

Je m'apprêtait a répondre quand la lumière disparu entièrement de la grotte la plongeant dans l'obscurité total... on ne pouvait entendre que l'eau qui coulait de la pierre des parois.

C'est alors que j'entendit la voix mielleuse mais empli de cruauté de Cynder.

Et que crains-tu petit casse-croûte ?

-Que tu détrmmh...mhh.mmmh mhh...

La dragonne noire qui était plus imposante que moi avait mes ses serres sur ma machoire m'empêchant de parler ou même de pouvoir détourner mon regard...jamais je n'avait senti autant d’inconfort auparavant...c'est alors qu'une puissante lumière rouge comme le sang éclaira la grotte et la transforma...enfin pas vraiment transformé mais disons qu'avec tout ses éléments, je voyaitles yeux et les griffes de la dragonne noire briller d'une lueur rouge sang. La panique commença a me gagner car au travers de cette vision, je voyait mes peurs: Je voyait Sweet Giggle entièrement dégonfler et déchiqueté en morceau et moi en larme a ses côtés... cet vision d'horreur me fit pleurer.

Parle-moi de tes craintes à mon propos, cela m'intéresse... Hahahahaha !

Sitôt dit, je me retrouva dans le lac de ''sang'' avec une marque rouge sur la joue...ce n'était pas du sang mais plutôt une marque laisser par une griffe de peur.
Je regardait alors Cynder grimper une corniche la pointe de sa queue glissant sur le sol provoquant des étincelles et un bruit de lame qu'on aiguise...cette scène me rappelait en tout point ma toute première rencontre avec Cynder...c'était il y a des années alors que j'avais été capturé par des singes... je n'osait pas m'en rappelé car c'était a ce moment la que j'ai connu la peur de mourir.

C'est amusant que tu veuilles à ce point la protéger et en même temps me dévoile tout ce qui pourrait la mener à son fatal destin... Mais tourmenter des insectes ne me distrait pas suffisamment longtemps, mon petit ami, alors je ne satisferais pas tes pulsions masochistes en cherchant la « faiblesse » de ton exaspérant petit animal que tu appelles ton « amie ».

Je l'écoutait et commençait a comprendre que quelque chose n'allait pas...elle était trop méchante pour être Cynder...mais il était dit que les dragons noirs ont toujours eu un côté très aggressif et que les dragonnes noires étaient pire que les mâles...donc Cynder commençait a avoir ce côté bestial sans aucun doute... je leva les yeux vers Cynder et avant que je puisse parler, celle ci repris.

Je te dispense de jouer ma nounou en m'apprenant à vivre selon tes règles et éviterai de vous rencontrer toi et tes « amis » à partir de maintenant ; cela suffit-il à te décider à partir ?

-NON! Écoute Cynder...je sais que les dragons de couleurs noir peuvent devenir sauvage et cruel a l'àge adulte mais ce n'est pas une raison pour agir aussi méchamment...on essaye de te faire accepté dans notre cercle d'amis...n'est ce pas ton désir? Dit moi ce que tu désire réellement faire...Sweet Giggle est une dragonne ballon...elle hésitera pas a t'aider si tu es dans le besoin...elle adore aider les autres dragons.

Je continuait a regardé Cynder espérant qu'elle accepte de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tranquillité troublée [Pv. Luirio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tranquillité troublée [Pv. Luirio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Un bien long voyage...
» Un peu de tranquillité et d'air frais ne fait pas de mal à personne, même en compagnie. [PV Ethel Dawkins]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cynder's Lair Forum RP/RPG :: Section Pause :: Zone RP hors-contexte-
Sauter vers: