Cynder's Lair Forum RP/RPG
Bienvenue sur Cynder's Lair.

Si tu es ici, c'est que tu es forcément intrigué par notre merveilleux forum et que tu es intéressé à te joindre à nous en quête d'héroïsme et d'aventures toutes plus épiques les unes que les autres.

Sur Cynder's Lair, il y a tout ce que tu recherches : une communauté dévouée à la série Spyro le dragon, une section jeux de rôle complet, la possibilité de jouer un dragon de la série ou même ton propre personnage, des créatures telles que des Taupes, des Guépards, des Serpents, des Singes et pleins, pleins, pleins d'autres !

Renseigne toi sur notre contexte dans notre page d'accueil ou inscrit-toi!
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fyra

avatar

Messages : 49
Gemmes d'Esprit : 141
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Mer 13 Jan - 3:15

Fuir c'était tout ce qu'elle pouvait faire dans sa vie misérable,elle la démone,le monstre,l'horreur qui tuait pendant la nuit qui en avait assez de voler pour se nourrir et grandir dans les ruelles miteuses chassées et ayant jamais assez de nourriture pour rester en bonne santé étant donc très pale,maigre et particulièrement frêle et se sentant de plus en plus épuisée de courir constamment pour se trouver un abri.Elle n'en pouvait plus,elle voulait que ça puisse cesser enfin.

Des cris la sortirent soudain de ses sombres pensées,un des gardes de la cité,un dragon d'un vert sombre avait trouvé le cadavre d'une jeune dragonne bleutée mais dont la teinte disparaissait dans tout le sang qui sortait de ses entrailles,la mort avait été particulièrement violente et bestiale comme c'était ainsi que son côté sombre Darya était,plus un monstre animal qu'une dragonne et malgré tout c'était ses griffes qui étaient recouvertes de sang et elle s'en était nourrie ce qui la dégoûtait au plus haut point.

Pour éviter qu'on la trouve et l'abatte ou la jette dans une trou crasseux elle partit a courir a toute vitesse jusqu’à foncer dans un jeune dragon noir qui ne semblait pas bien vieux et avait une allure bien étrange ressemblant plus a un lézard qu'a un dragon.

Elle recula soudain de plusieurs pas pour s'enfuir a nouveau et lui dit alors:part,vas t en si tu tiens a la vie je suis un monstre une abomination,quand la nuit tombe il ne restera de toi qu'un cadavre si tu reste près de moi.Je suis maudite a jamais,il n'y a rien a faire pour me sauver.Puis elle partit a courir a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Mer 3 Fév - 18:59

Hors-RP:
 

L'heure était fraiche mais surtout d'un calme au silence de plomb. Personne n'avait encore pointé le museau à l'extérieur, trop bien qu'ils étaient dans la chaleur d'un nid douillé dans leurs demeures respectives, enroulés dans les couvertures de fourrures, étendus sur des matelas moelleux, profitant de ce petit instant de paix qu'était ce moment d'armistice : le Matin. Le soleil se levait à l'horizon, mais il était d'une pâleur livide et faisait s'étendre dans les lieux ses rayons bleutés qui grisaient les environs. Quiconque aurait trouvé cela triste, mais Axolotl trouvait cela plaisant. Il était sorti tôt ce matin-là puisqu'il n'avait guère besoin d'être présent à l'entraînement du jour qui était destiné aux nouveaux-venus. Il avait une journée entière pour lui-seul, mais contrairement à ce que l'on pensait de lui il n'était pas parti mettre le temple sens dessus-dessous. Non, il profitait.

Il profitait de la fraicheur d'un matin grisonnant. Il profitait de la légèreté d'un air humide. Il profitait d'une rosée qui avait humidifié les ruelles de la cité et chatouillait le dessous de ses pattes. Il profitait de la caresse d'un vent hésitant sur ses membranes dépliées. Il marchait seul dans ces rues où seuls quelques lèvent-tôt erraient à pas de loup pour ne pas éveiller les autres habitants des lieux. Pour tout dire, il était bien parti pour que ce calme persiste encore bien longtemps... jusqu'à l'événement perturbateur. Dans un contre vous avez souvent une jolie scène d'exposition paisible et rafraichissante avant d'entrer dans le vif du sujet d'un coup de gong, puis plus rien n'est comme avant. C'est ce qui arriva quand soudain il reçu le choc d'une tête contre son flanc, bondissant sur le côté en s'ébrouant de surprise. Devant lui se trouvait une dragonne...

« Pars ! Va-t-en si tu tiens à la vie, je suis un monstre, une abomination quand la nuit tombe : il ne restera de toi qu'un cadavre si tu restes près de moi ! Je suis maudite à jamais, il n'y a rien à faire pour me sauver ! »

Aussitôt, elle détala comme un lièvre. Axolotl resta sans mot dire pendant plusieurs secondes. Elle avait le souffle saccadé et les yeux humides comme si elle avait fuit Malefor sur des kilomètres et son corps était aussi frêle qu'une brindille, il était même surpris qu'elle ne se soit pas brisée en le percutant. Ses cottes saillaient sous ses écailles ternies par la faim et des gouttes de sueur avaient éclaté en tous sens lors du choc, témoins de sa longue course endiablée. Axolotl n'avait pas eu le temps de penser à ce qu'il allait faire de ces informations capturées sur le vif qu'un autre dragon le percuta, lui écrasant la patte.

« AOUH !! Bon sang c'est la deuxième fois cette semaine !
-Dégage ! »


Quelle amabilité ! Axolotl se frottait frénétiquement d'une patte le pied et de l'autre son épaule qui avait pris un sacré choc contre l'armure du dragon vert sombre qui s'avérait être un garde. Celui-ci filait comme le vent à la suite de la dragonne dont il voyait encore la silhouette paniquée au loin. Il n'y croyait pas : comment une dragonne si craintive au regard si sincère qui avait eu l'étrange honnêteté de révéler son crime avant même de le commettre pouvait-elle être une criminelle ? Le garde ressemblait bien plus à un criminelle que la dragonne violette ! Un sourire narquois se dessina au coin des lèvres du petit dragon noir : il avait trouvé son occupation de la journée !

Filant comme un félin à la suite de sa proie, Axolotl ne se lança pas à la suite du garde mais bondit sur un toit et s'appliqua à suivre un raccourcis de cette façon. Les deux dragons allaient bien plus vite dans leur course folle qu'ils n'y seraient allés en volant, mais ils s'épuiseraient aussi beaucoup plus vite, et un dragons des rues comme l'était Axolotl connaissait tous les passages que de simples gardes en fonction depuis quelques mois ne pouvaient le savoir. Il bondit sur plusieurs toits avant de se glisser par une fenêtre brisée dans un étage désaffecté, bondit hors de la pièce de l'autre côté du bâtiment dans une ruelle fermée par un petit pont entre les bâtiments et se glissa dans un petit tunnel qui faisait office d'égouts lors de fortes pluies, pluies qui avaient eu lieu la veille et avaient rempli le tunnel, mais cela ne gênait pas le petit dragon qui était tout à fait dans son élément dans cette eau glaciale. Il bondit hors du chemin de l'autre côté et, prenant à peine le temps de s'ébrouer se glissa habilement dans une ruelle dans l'ombre de laquelle il se tapis comme une panthère. De l'autre côté du mur il entendait les bruits de course.

« Pas maintenant... pas maintenant... Maintenant ! »

Il banda ses muscles et les relâcha brusquement comme des ressorts, bondissant en avant. La dragonne violette sortit de l'angle d'une rue au même moment dans sa fuite effrénée, le jeune dragon noir ne lui laissa pas le temps de réagir avant de s'abattre sur elle, s'accrochant à son cou pour l'entraîner dans son bond. Il traversa la rue assez étroite d'un seul saut et traversa les rideaux d'une fenêtre ouverte dans le bâtiment d'en face, y tirant la dragonne pourpre avant de refermer de la queue le tissu derrière eux. Ils purent entendre les bruits de course du garde derrière eux s'éloigner dans la rue qu'ils avaient quitté d'un bond. Axolotl sortit un bref instant la tête pour constater son passage avant de se concentrer sur la situation. Les lieux étaient vides, en effet ils servaient au placement d'une boutique la journée mais il était trop tôt pour l'ouverture. Axolotl regarde la dragon sur laquelle il se trouvait après cette chute volontaire. Il lui adressa un grand sourire.

« Salut toi ! J'm'appelle Axolotl ! »

Il rit de bon cœur, se doutant de la surprise qu'il devait lui avoir fait, mais ne voulant pas éveiller de la peur chez elle après cette intervention soudaine il s'empressa de donner ses justifications douteuses, lui faisant tout de même signe d'une griffe posée sur sa bouche qu'il valait mieux parler à voix basses puisque le garde allait sans doutes repasser ; il ne serait même pas surprenant qu'il les retrouve, aussi valait-il mieux se préparer à fuir à nouveau.

« Les gardes sont des brutes dernièrement, c'pas facile de vivre dans la rue, tu veux qu'on s'serre les coudes ? »

Il ajouta avec un clin d'œil :

« Je connais toutes les rues de la cité, j'peux te le faire semer ! »


Dernière édition par Axolotl le Dim 7 Fév - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fyra

avatar

Messages : 49
Gemmes d'Esprit : 141
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Mer 3 Fév - 20:51

La jeune dragonne violette amaigrie et en très mauvaise santé eue un cri de surprise lorsque le petit dragon noir lui sauta dessus violemment lui coupant le souffle et l'attira a travers les rideaux de la fenêtre d'un bâtiment pendant que le garde s'éloignait,ce qui lui fit pousser un soupir de soulagement mais le jeune dragon qui se nommait Axolotl et qui venait de rire de sa réaction surprise:tu peux bien rire ce n'est pas toi qui dois supporter ce poids c'est encore pire quand tu n'as pratiquement pas de forces et accablée par la faim et d'une maigreur maladive donc incapable de me redresser!,elle baissa la voix lorsqu'il lui fit signe de parler plus bas.

Il lui fit alors une remarque disant que les gardes étaient plutôt brutaux actuellement et lui proposant son aide ce qui lui fit rétorquer amèrement:ils ont de bonnes raisons d'être aussi brutaux car même si ça ne parait pas quand la nuit tombe je deviens une version sombre de moi même qui se fait nommer Darya a cause d'une malédiction jetée sur moi pour une raison inconnue et je tue sans même le vouloir vraiment car la nuit je deviens une autre et je doute que tu puisse m'aider a survivre,tu semble si jeune.La pauvre dragonne était a bout de souffle et semblant sur le point de s'évanouir.

Avant qu'elle s'évanouisse,elle le vit lui faire un clin d’œil puis lui dire qu'il connaissait toutes les rues de la cité et l'aider a les semer,mais dans son état ça ne servirait a rien,elle n'en pouvais plus de courir et ses pattes n'avaient plus la force de la soutenir donc elle s'effondra inerte mais ayant une infime respiration et eue comme dernière pensée de se demander pourquoi il ne l'avait pas fui et espérant que ce ne soit pas la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Dim 7 Fév - 1:13

La fugitive semblait secoué. Ainsi maintenue sur le dos, éreinté, ses écailles suintant de la sueur qu'elle avait produit dans sa course folle les faisant étinceler dans les petits rayons fugaces qui se glissaient dans les trous des rideaux attaqués par les mites, son regard semblait vitreux. Elle devait être à bout de souffle, et ses soupirs se teintaient de buée dans la fraicheur matinale tandis que les écailles de ses joues semblaient plus foncées, trahissant le rougissement dû à l'effort physique. Axolotl l'observait avec la curiosité du jeune dragon qu'il était face à cette dragonne qui avait tant expérimenté contrairement à lui. Son cri avait résonné un bref instant dans la pièce, devenant murmure avec les pas du garde tandis que l'on n'entendait plus que ses halètements à présent. Son fin visage se colora de frustration alors que son regard devenait humide :

« Tu peux bien rire, ce n'est pas toi qui dois supporter ce poids ! C'est encore pire quand tu n'as pratiquement pas de forces et es accablée par la faim et d'une maigreur maladive, donc incapable de me redresser !
-Shh, shh, du calme... »
, lui glissa Axolotl avec un sourire désolé, lui faisant signe de murmurer pour ne pas attirer l'attention du garde s'il venait à revenir.

Il abaissa les yeux pour observer plus précisément la maigreur de la dragonne. Il l'avait en effet remarqué quand elle l'avait percuté, cette légèreté qui la faisait presque passer pour un fantôme. Ses cottes étaient saillantes, cela se remarquait encore plus avec la lueur qui se glissait dans une fente entre les rideaux et redessinait les formes de la dragonne. Ses joues étaient creuses, son regard était terne et fatigué, tout comme ses écailles. Elles étaient d'une incroyable couleur violacée pourtant, elles devaient être si brillantes et éclatantes en vérité... Un murmure amer s'échappa des lèvres étirées de la dragonne :

« Ils ont de bonnes raisons d'être aussi brutaux car même si cela ne paraît pas, quand la nuit tombe, je deviens une version sombre de moi-même qui se fait nommer Darya, à cause d'une malédiction jetée sur moi pour une raison inconnue, et je tue sans même le vouloir vraiment car la nuit je deviens une autre et je doute que tu puisses m'aider à survivre : tu sembles si jeune. »

À tant parler, la dragonne avait expiré le peu de souffle qui lui restait et avait la respiration sifflante à présent. Axolotl releva les yeux vers un troisième interlocuteur invisible, relevant un sourcil d'un air visiblement consterné et vexé : est-ce que c'était un mal qu'il soit jeune ? Décidément, ces adultes... Mais avant qu'il n'ait eu le temps de répondre quoique ce soit, il vit le regard de la dragonne s'assombrir, elle ne semblait que revoir ce qu'il avait fait plus tôt et en prendre seulement conscience. Elle s'affaissa sur elle-même et ses membres retombèrent mollement comme si une poupée de chiffon l'avait remplacée. Axolotl sursauta, horrifié.

« Hé ! Hé !! »

Pas de réponse. Le jeune dragon se pencha pour coller son oreille contre la poitrine de la pauvre malade : son cœur battait faiblement comme le frémissement de l'aile d'un papillon. Elle était si mal en point, il n'était pas étonnant qu'elle ait perdu connaissance. Le dragon noir poussa un soupir de soulagement après s'être assuré qu'elle respirait encore, bien que faiblement, puis jeta un œil à l'extérieur. Le garde ne semblait pas encore être revenu. Il rentra à nouveau dans la cachette et, glissant sa tête plate sous les épaules de la dragonne, la rejeta un peu sur ses propres épaules, puis d'un coup d'aile la repoussa sur son dos. Elle pendait de part et d'autre de ses flancs. Pauvre chose, elle était si maigre que sa légèreté la rendait à peine plus lourde que le sac de courses que le jeune élève des gardiens ramenait chaque semaine. La regardant du coin de l’œil, Axolotl soupira d'inquiétude, mais se décida à sortir.

« Hé, toi !!
-Nom d'une carotte ! »


Axolotl ne prit même pas le temps de regarder par dessus son épaule : derrière lui venait d'apparaître, venant d'une autre rue, le garde qui poursuivait plus tôt la pauvre fugitive malade. L'apprentis-gardien n'en attendit pas plus pour détaler comme un lièvre, sentant presque le souffle chaud de l'adversaire derrière lui. Il ne pouvait pas voler car il utilisait ses ailes pour maintenir la pauvre dragonne sur son dos, mais il n'était pas mauvais à la course : alors qu'il n'était qu'un galopin il menait la vie dure aux gardiens dans le temple à courir en tous sens, alors maintenant que son corps était plus développé il n'y avait pas de raison pour qu'il soit moins rapide. Telle une anguille il se glissait dans les rues les unes après les autres avec souplesse, fatiguant le garde derrière lui qui soufflait fort en tentant de ne pas tomber à chaque tournant. Quelques fois, Axolotl entendait un fracas d'armures tandis que le dragon glissait.

Mais les choses se corsèrent plus tard alors qu'il pensait l'avoir semé. Arrivant dans une ruelle, il s'était arrêté pour regarder derrière lui, n'entendant plus le cliquetis de métal caractéristique de la course du dragon vert. Alors, un claquement le surpris : au dessus de lui battaient les ailes du garde bien décidé à les attraper qui, volant au dessus des bâtiments, abattait un regard accusateur et sévère sur les deux fugitifs. Axolotl le regarda un instant avec surprise, mais tandis que le dragon prenait de l'élan il s'empressa de détaler à nouveau, évitant d'être une cible trop facile pour le dragon qui volait en piquet vers eux.

« Ah non là y'a tricherie !
-Reviens ici !!
-Parce qu'il croit que je vais l'écouter ? »


Le dragon fila entre les rues, mais il n'était pas simple d'échapper à un ennemi ailé lorsqu'on était cloué au sol. Bien décidé néanmoins à ne pas abandonner sa protégée, il se mit à user de ruse : alors que le dragon l'avait un bref instant perdu de vue derrière un bâtiment, il sauta pas la fenêtre d'une maison qu'il traversa en vitesse pour tenter de surprendre le poursuivant en prenant une route inconnue et ainsi se cacher dans un bâtiment vide. Cependant, nombreux étaient les bâtiments qu'il traversait qui étaient habités...

« Qu'est-ce que... ?!
-Pardon !
-Nom d'une taupe !
-Désolé, je ne suis que de passage !
-Hiiiii !
-Oups, promis j'ai rien vu !
-Sors d'ici chenapan !
-Haa, tout de suite, tout de suite ! »


Les habitants de Warfang se mirent à se plaindre du tapage alors que le dragon s'éloignait dans la cité. Au début cela ne faisait que le desservir, créant un véritable chemin sonore pour son poursuivant qui n'avait aucun mal à savoir par où il était passé. Mais les cris se multipliaient avec les minutes et bien vite le soldat s'arrêta en plein vol, surpris par le maelström provoqué par le petit dragon. Des plaintes fusaient en tous sens, les cris étaient éparpillés à travers tout le quartier... et Axolotl avait disparu.

Quelques rues plus loin, non loin en vérité du temple des dragons, Axolotl avançait en trottant, maintenant toujours la fugitive évanouie sur son dos avec ses ailes. Il jetait plusieurs fois des coups d’œil derrière lui afin de voir si son poursuivant avait bel et bien abandonné. Après cette agitation, quelques dragons étaient sortis, bien réveillés par le tapage provoqué par ce petit malandrin qui descendait la rue incognito. Il arriva à une place qui semblait très calme : très peu de dragons passaient par là à cette heure, seuls quelques curieux se promenaient sans vraiment faire attention aux passants. Axolotl déposa sa protégée sur un banc de pierre, l'observant un instant puis fila dans l'ombre. Il revint après un assez bref instant avec un sac de toile autour du cou, s'approchant de la dragonne.

« J'espère qu'elle va se réveiller... »


Dernière édition par Axolotl le Dim 7 Fév - 16:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fyra

avatar

Messages : 49
Gemmes d'Esprit : 141
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Dim 7 Fév - 1:55

Sombré dans l'inconscience la plus profonde elle se sentait mentalement anormalement légère et atrocement fatiguée,elle n'avait qu'a se laisser partir et sa souffrance prendrais fin,mais une voix particulièrement sombre lui ordonna de subsister pour ne pas qu'elle disparaisse,une voix qui ne s'était jamais manifesté autrefois comme la propriétaire avait toujours été une bête plus animale que dragonne et qui refusait qu'elle meure ainsi.

C'est la fin,ma mort est proche je n'ai même plus la force de fuir et incapable de bouger pensa t elle mentalement en répondant a cette voix et mourir serait préférable qu'endurer le supplice de devenir toi a nouveau la nuit prochaine,ce que l'ombre lui répondit alors la pris par surprise:j'étais aussi envoûtée que toi,tu sais la malédiction sur nous augmente les ténèbres et me force a obéir a la trace laissée sur toi par la reine noire,il fallait que tu manque mourir pour que je m'éveille enfin quoique brièvement le temps que tu reste sans connaissance et vus ton état tu dois accepter mon aide pour pouvoir survivre car sinon on y passera tout les deux.

Alors que ces mots retentissait dans ses pensées qui s'éclaircissait peu a peu,elle finit par savoir ce qu'elle devrait faire et accepta l'aide de Darya ce qui lui permit de refaire surface et de commencer a s'agiter et tenter péniblement de rouvrir les yeux qui brillait d'une lueur furtive passant du doré au violet mais dont elle n'avait pas la force de les ouvrir totalement,un cri mental se fit entendre alors qu'elle manquait replonger dans l'inconscience pour de bon cette fois,son pouls devenant imperceptible et elle revint finalement a elle sur un banc de pierre mais sous la forme de sa partie noire et se mit a tousser violemment et dire faiblement:merci..cough de m'avoir sauver...peux importe ton identité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Lun 8 Fév - 21:48

Après quelques brèves minutes, les paupières écailleuses de la fugitive tressaillirent et laissèrent passer de la lumière dans ses obscures pupilles. Son regard était encore vitreux, mais elle semblait respirer de façon régulière tandis qu'elle s'éveillait en douceur, ne voulant pas presser ses yeux de s'accoutumer à la lumière matinale. Le soleil s'était un peu plus levé depuis qu'ils s'étaient percutés et à présent une jolie lueur jaune courait sur les murs des demeures. Axolotl, assis à côté d'elle à la façon d'un petit homme-bête, laissant ses pattes balancer dans le vide sous le banc, la regarda s'éveiller sans chercher à lui parler pour ne pas la bousculer. Il était certes une véritable tornade pour ses proches qui avaient du mal à le supporter, mais il savait contenir son trop plein d'énergie quand la situation le demandait. Il darda un sourire bienveillant sur sa protégée alors que celle-ci revenait enfin à elle. Elle fut prise d'une quinte de toux qui fit sursauter le dragon noir.

« Doucement, prends ton temps !
-Merci... *toux* de m'avoir sauvée... Quelle que soit ton identité... »


Elle parlait encore faiblement. Même si elle semblait encore éreinté, elle s'était à peu près remise de la course poursuite, au moins assez cette fois-ci pour ne pas s'évanouir à cause du manque d'air. Son corps était plus détendu, mais une tension se faisait toujours sentir dans ses membres comme si elle combattait constamment quelque chose. La fin, la fatigue, la peur, Axolotl n'aurait su être bien précis sur ce point, mais il comptait bien lui donner un coup de main après ce qu'il avait vu. Bien sûr il ne pouvait aider tous les dragons sans abri de la cité, et bien sûr les gardiens le houspilleraient à nouveau d'avoir tourné en bourrique un garde, mais il ne voulait pas rester inactif lorsque quelque chose se passait sous son regard. Il posa sa patte sur l'épaule de la fugitive encore couchée pour lui intimer l'ordre de se tenir calme et, fouillant dans le sac de toile autour de son cou, en sortit un fruit gros fruit juteux aux couleurs flamboyantes.

« Je m'appelle Axolotl, je suis élève des gardiens du temple. Tiens, prends ça : j'en achète toujours quand un marchand est de passage dans la cité, ils sont délicieux, même si je ne saurais trop te dire d'où ils viennent ou comment on les appelle... Ça te rassasiera un moment et ça te rafraichira. »

Il n'avait pas conscience du combat qui avait alors opéré dans l'esprit de la dragonne alors qu'elle était inconsciente, et ne savait pas du tout en face de qui il se trouvait à cet instant. Il se souciait simplement de sa santé, il n'aurait plus manqué qu'elle lui claque entre les griffes. Lui laissant un peu de temps pour respirer, il ne pu se retenir de se relancer dans la discussion après quelques instants cependant, s'empressant de lui demander avec un sourire inquisiteur :

« Au fait, tu ne m'as pas dit ton nom à toi. Tu m'as parlé de cette Darya mais... Tu sais, tu n'as pas à être punie pour ce qu'un autre a fait, même si c'est avec ton corps ce n'était pas toi, tu as droit toi aussi de vivre. Alors ? Quel est ton nom ? »

Demandant cela, il s'était emparé d'un autre fruit dans sa sacoche et croqua dedans, s'empressant de lécher le jus qui coulait le long de ses lèvres. De cette façon il s'abstenait de trop parler, voulant tout de même laisser le temps à la fugitive de reprendre un peu de forces. Évidemment, il n'était pas simple de regagner ce que vous aviez perdu en des jours de souffrance et de malnutrition, mais avec un peu de chance elle pourrait au moins esquisser un sourire avant la fin de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Fyra

avatar

Messages : 49
Gemmes d'Esprit : 141
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Mer 10 Fév - 21:20

La jeune dragonne violette ou plutôt actuellement sa partie noire même si le jeune dragon noir l'ignorait regarda alors alentour confuse et un peu frustrée de se retrouver dans le même état que sa partie lumineuse mais elle le devait pour lui permettre de se reposer car si une dormait l'autre devait prendre sa place et elle regarda alors le dragon lézard d'un air étrange pas vraiment habituée qu'on lui porte de l'attention quand il lui donna alors un fruit qui leur permettrait a toutes deux de reprendre des forces et parvint a balbutier difficilement trahissant sa véritable nature:j je t te remer cie,elle eue de la misère a dire ces mots étant habituée a la souffrance et tuer pas a la gentillesse et c'est un nom assez peu commun pour un dragon des ombres et en tant qu'élève tu pourrais envoyer un message de nous libérer définitivement d'une terrible malédiction qui pèse sur nous.

Alors qu'elle reprenait ses forces et laissait son autre partie refaire partiellement surface pendant qu'elle mangeait le fruit qu'il lui avait offert,elle se releva très lentement pour éviter de retomber et aussi elle devait l'admettre s'habituer a être éveillée pendant le jour,puis le jeune dragon lézard continua a la bombarder d'informations lui demandant son nom,en évoquant son nom a elle,celui qu'elle s'était elle même choisie,lui dire qu'elle n'avait pas a être punie pour des actes qui dans le cas de l'ombre était les siens et dire que son autre côté avait le droit de vivre.Il ne semblait visiblement pas savoir a qui il s'adressait et que sa double ne pouvait l'entendre actuellement devant se reposer.

La fausse Fyra prit alors la parole pour que le jeune dragon sache enfin a qui il avait affaire:c'est normal ,car comme mon double me l'a informée, tu ne lui laissais pas le temps,tu es un vrai moulin a paroles on dirait,d'ailleurs cette Darya dont tu parle c'est moi ,donc évite de dire quoi que ce soit que tu pourrais regretter et bon je te parle a sa place ,car ayant failli mourir elle se repose au fond de mon esprit, comme on a décidé d'un commun accord de changer de place si l'un était vidé de ses forces,tu n'est probablement pas au courant mais quand ma double, qui se nomme Fyra d'ailleurs, a failli mourir cela a fracturé la malédiction et permis de m'éveiller en tant que dragonne et non comme bête,mais j'ai peur que ça recommence la nuit prochaine.Elle bailla,se roula en boule et s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   Mar 15 Mar - 14:33

Axolotl interpréta l'instant d'égarement de la dragonne aux teintes violettes comme une difficulté à se remettre de ses émotions : elle regardait autour d'elle à la manière de quelqu'un se demandant pourquoi il ne se réveillait pas dans sa chambre et où il se trouvait réellement. Occupé à mâcher la chaire ferme de son fruit, le dragon noir la quitta des yeux pour se concentrer sur ce qui se passait devant lui, donnant des coups de dent solide comme s'il mâchouillait un chewing-gum. Il ne reporta son attention sur son interlocutrice que lorsque celle-ci tenta de balbutier quelque chose. Elle semblait en vérité plus frustrée que ce que ses mots de reconnaissance ne voulaient le laisser entendre, ayant grand mal à s'arracher ces termes. Il ne lui avait pas semblé qu'elle fut si peu reconnaissante auparavant, sans lui mettre pour autant la puce à l'oreille sur l'identité de Darya - qu'il ne pensait pouvoir rencontrer qu'à la nuit tombée - cela le laissa tout de même suffisamment perplexe pour qu'il esquisse une grimace de doute.

« J-je t-te remercie...
-Mon plaisir
, lui répondit tout de même Axolotl en haussant une épaule et croquant à nouveau son fruit tandis que la dragonne reprenait le cours de la discussion :
-Et c'est un nom assez peu commun pour un dragon des ombres.
-Haha !
-Et
, continua l'imperturbable dragonne, tu pourrais envoyer un message de nous libérer définitivement d'une terrible malédiction qui pèse sur nous.»

Axolotl adressa à celle qu'il pensait jusqu'à maintenant être la dragonne du jour un sourire désolé après avoir manqué de peu de lui couper la parole comme cela lui arrivait bien trop souvent. Néanmoins il commença alors à calculer ce qui lui avait été expliquer. Il comprenait bien à présent que la jeune dragonne et Darya étaient victimes d'une malédiction. La jeune dragonne et Darya ? Il fronça les sourcils, se rendant compte de l'usage du pluriel dans les mots de la fugitive : elle semblait subir avec douleur les actes de Darya plus tôt, et Axolotl n'était pas sûr de pouvoir aller jusqu'à un point plutôt extrême de l'imaginer en altruiste voulant sauver son ravisseur. Il en était resté un instant bloqué ainsi, les dents à mi-chemin enfoncées dans ce qui lui restait de fruit, les yeux fixés sur Darya qu'il commençait à peine à reconnaître, si ce terme peut prendre sens en cette situation néanmoins puisqu'il s'agissait de leur première rencontre. Darya s'était relevée avec toutes les précautions du monde, comme un vieux dragon épuisé par le temps s'extirpant de sa couche avec ces gestes qu'on définissait signe de sagesse et expérience, tandis que la conversation suivait son cours. Elle sembla, à son regard, avoir parfaitement compris qu'Axolotl ne l'avait pas reconnue jusque là. L'apprenti gardien n'aurait su dire si elle se moquait de lui ou était furieuse.

« C'est normal, expliqua-t-elle quant à l'absence de présentation de sa part, car comme mon double m'en a informée, tu ne lui laissais pas le temps : tu es un vrai moulin à paroles on dirait.
-Oups
, fit le jeune dragon pour manifestation de sa surprise quant à sa double-erreur.
-D'ailleurs, Darya dont tu parles, c'est moi. Donc évite de dire quoi que ce soit que tu pourrais regretter. Et, bon, je parle à sa place, car ayant failli mourir elle se repose au fond de mon esprit comme on a décidé d'un commun accord de changer de place si l'un était vidé de ses forces. Tu n'es probablement pas au courant mais quand ma double, qui se nomme Fyra d'ailleurs, a failli mourir cela a fracturé la malédiction et permis de m'éveiller en tant que dragonne et non comme bête, mais j'ai peur que ça recommence la semaine prochaine. »

Les explications commençaient à devenir longues, et la situation particulièrement complexe, mais Axolotl était un bon élève et, fixant du regard la dragonne, il suivait de même son histoire comme un important enseignement. Il jugea que c'était de méfiance et non d'amusement ou de colère que Darya l'avait ainsi fixé plus tôt, après tout il ne pensait pas avoir dit quoique ce soit qu'il ne devait en sa présence, ni même y avoir songé pour le moment. Il finit son fruit en quelques coups de dents rapides puis croisa les bras en levant le nez, les yeux plissés en une expression de réflexion intense. Ainsi donc il n'y avait plus une mais deux victimes ? Toutes deux dans un même corps tel un esprit fragmenté d'une forme de schizophrénie ? Il hocha soudain la tête et un grand sourire apparu sur son visage.

« Dément ! »

Il tourna alors la tête vers Darya, visiblement excité par la situation, cependant il perdit un instant son sourire sur le coup de la surprise de la voir soudainement endormie. Son excitation fut remplacé par un sourire de bienveillance : il se sentait comme quand il surveillait un autre des apprentis plus jeunes suite à un entraînement vraiment éreintant.

« Au moins j'ai ma réponse, fit-il pour lui-même puisque Darya dormait tout comme Fyra, même si l'une prend le dessus sur l'autre à la nuit tombée, vous dormez quand même, je suppose que le sommeil est partagé ce doit être pratique. »

Il se retourna pour regarder les passants dans la rue. Le soleil s'était un peu plus levé depuis qu'ils se reposaient ici et le garde devait avoir abandonné la poursuite : sur la place de Warfang de plus en plus de dragons se donnaient rendez-vous, vieillards profitant d'un rayon de soleil pour jouer les commères et autres enfants qui partaient à l'aventure dans les rues de la cité en prétendant être des héros. Cela changeait de paysage par rapport à ce qu'ils avaient vécu bien plus tôt avant le réveil des habitants de la cité des dragons. Axolotl se pencha en arrière, usant des pattes avant comme de trépieds derrière son dos pour ne pas tomber du banc et balançant les pattes arrière dans le vide : il réfléchit à haute voix.

« Faire passer le message de les libérer de leur malédiction ? Oui, je suppose qu'il y a plus de gardiens que je n'en connais au temple, il y en a tant de nouveaux, je devrais aller me présenter pour savoir de quoi ils se chargent. Je ne pense pas que tontons Terra, Volteer et Cyril puissent se charger de quelque chose lié à l'esprit, Ignitus en aurait été capable... Il laissa un silence par respect pour le mort. Mais peut-être que parmi les nouveaux je trouverai un manipulateur de l'esprit. Mais la malédiction a uni Fyra et Darya, la rompre n'en ferait-elle pas disparaître une des deux ? »

Il grimaça, perplexe.

« C'est pas drôle de pas pouvoir vivre sa vie à cause d'un autre, franchement... »

Perdu dans sa réflexion, Axolotl attendit de longues minutes auprès de la dragonne, puis quand la foule sur la place s'épaissit, ne laissant plus la possibilité de reconnaître qui que ce soit malgré la lumière du jour, le dragon noir se releva, laissant sa protégée endormie et prenant son envol pour le temple des dragons où ses maîtres l'attendaient. Il ne se pensait pas en droit de veiller sur elle alors qu'aucun risque ne planait, mais au fond de lui il espérait pouvoir la revoir et, qui sait, lui revenir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traquée et maudite a jamais(pv Axolotl)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cynder's Lair Forum RP/RPG :: Section Pause :: Zone RP hors-contexte-
Sauter vers: