Cynder's Lair Forum RP/RPG
Bienvenue sur Cynder's Lair.

Si tu es ici, c'est que tu es forcément intrigué par notre merveilleux forum et que tu es intéressé à te joindre à nous en quête d'héroïsme et d'aventures toutes plus épiques les unes que les autres.

Sur Cynder's Lair, il y a tout ce que tu recherches : une communauté dévouée à la série Spyro le dragon, une section jeux de rôle complet, la possibilité de jouer un dragon de la série ou même ton propre personnage, des créatures telles que des Taupes, des Guépards, des Serpents, des Singes et pleins, pleins, pleins d'autres !

Renseigne toi sur notre contexte dans notre page d'accueil ou inscrit-toi!
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mar 29 Aoû - 19:32

Son passage a Avalar avait été sans aucun doute était sans doute une des meilleurs expéditions qu'elle n'avait jamais faite pour la simple raison qu'elle y avait fait la plus merveilleuse des rencontres en la personne d'Inflath et même si elle acceptait le fait qu'il ne pourrait pas venir vivre tout de suite avec elle aux cieux concordants, elle lui avait néanmoins promis d'être avec lui le plus souvent possible. Cependant la jeune dragonne avait aussi promis a Lyria de ne jamais la laisser tombé et comme toutes les promesses de Saphira, cette dernière avait tout de même l'intention de tenir aussi celle la. Pourtant avec ce qu'elle avait découvert au château de la forêt d'été a savoir quelques babioles, un livre découvert sur place avait l'air de dire que Ripto c'était intéressé a des objets qu'une tyran que tout le monde appeler la Sorcière et qui avait fait parler d'elle aux montagnes de minuit dans les mondes oubliés. A vrai dire elle n'avait jamais mis les pattes dans l'un de ces mondes et pour cause, peu de personnes en parle encore par les temps qui court mais cela en faisait peut être un des lieux qui n'ont pas encore était pillé.

Bref a peine était elle revenue a la forteresse des cieux concordants que Lyria lui avait donner rendez vous aux montagnes de minuit et si l'adolescente s'attendait a tomber sur un lieu sinistre après plusieurs jours de voyage, elle ne put que se rendre compte a quel point elle c'était tromper. L'endroit était en réalité magnifique bien qu'une nuit sans fin semble dominante tandis que toute forme de végétation était luminescente. Même si il n'y avait pas l'air d'avoir beaucoup de vie, le lieu comportait de nombreux bâtiment comme des huttes, des tours et même certaines structures ou ces dernières comportaient toutes une sorte de portail magique même si aucun ne semblait actif.
"Alors c'est ca les montagnes de minuit...c'est magnifique."
Maintenant qu'elle était sur place, elle s'installa dans un coin en attendant Lyria, observant un portail qui avait l'air d'avoir mené autrefois a une sorte de grande arène.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 5:13

Une ombre fendait les cieux dans la nuit noire. Depuis des heures et des heures, Lyria volait vers les Montagnes de Minuit. Etant un lieu très éloigné des Cieux Concordants, il fallait voyager plusieurs jours pour y parvenir. Ce qui était certain, c'est que ça ne devait plus être bien loin. D'une journée en plein jour, on passa du crépuscule, puis à une nuit noire en un rien de temps. On croirait presque que le temps lui-même avait décidé d'accélérer son cours, sans aucune emprise sur Lyria. Comme à leur habitude, ses runes se mirent à briller. Toujours la nuit, ou dans les endroit obscurs. Là où les ténèbres règnent en maître. Jamais en plein jour.


Une silhouette sombre aux yeux rouges surgit juste devant Lyria. Avec un rire narquois, Lyria s'arrêta devant elle, reconnaissant Nessie. Visiblement, elle était déçue de ne pas avoir fait peur à la dragonne noire. Elle s'ennuyait, disait-elle. Mais, bien sûr, Nessie. C'est pas comme si elle n'avait pas fait ce manège depuis le début du trajet, tiens... tsss. Alors que Lyria reprenait sa route, Nessie se mit à voleter autour d'elle d'un air serein. Un moment plus tard, Lyria lui jeta un regard perplexe. Nessie sentait une forme puissante de magie pas loin... était-ce... ? Oui, ça provenait des Montagnes de Minuit.


Nessie la laissa regarder à travers ses yeux... l'endroit lui-même était imprégnée d'une puissante magie. Un ancien sortilège de la Sorcière, peut-être ? Connue comme une vraie tyran, elle devait être sûrement assez tordue pour ça. Remarque... maintenant que Lyria y pensait... passer de jour à nuit comme ça, c'était loin d'être naturel. Hum... alors, ça pourrait très bien être un sortilège. Mmhmmhmmhmm... si on peut vraiment utiliser la magie de cette façon... peut-être serait-ce possible de plonger tout un endroit dans une obscurité éternelle... mmhmmhmmhmm. Ce serait très amusant de tenter ça sur Warfang...




La dragonne noire se laissa tomber en piqué, puis se redressa. Portée par le vent, elle planait doucement au-dessus du château, décrivant des cercles dans les airs. Les Montagnes de Minuit n'était pas un endroit sinistre, bien au contraire. Le ciel pailleté, avec ses deux lunes... il semblait tout droit sorti de la galaxie. La végétation phosphorescente mettait en relief un château laissé à l'abandon, niché entre deux montagnes, ainsi que d'autres structures. Aucune ne semblait identique. Certaines étaient quelques peu insolite. L'une avait la forme d'un monastère chinois, l'autre à une petite ruche. Et celle-là, un peu plus loin... un hérisson, dont les épines étaient en réalité de jolis cristaux orangés. Hum. Aucun des portails qu'elles abritaient ne semblaient ouverts.


Lyria se posa souplement sur l'herbe fraîche. Depuis un moment, elle se sentait observée. Nessie se volatilisa, retournant dans le corps de Lyria. Disons que c'était préférable... quand vous voyez votre ombre se balader autour de vous, comme si elle était vivante... brrr. D'un pas rapide et silencieux, Lyria gravit les marches du château, avec ses lames enflammées. Elle gronda d'un air menaçant en sentant ce regard s'intensifier. Un moment plus tard, la dragonne noire éteignit ses flammes en reconnaissant Saphira. Elle s'approcha d'elle, lui léchant tendrement la joue.


- Oh, ce n'est que toi, petite soeur. Pendant un moment, j'ai cru qu'on m'avait suivie. Tu es là depuis longtemps ?


Lyria s'assit en face d'elle avec un doux sourire.


- Au fait, c'était bien, Avalar ? Avec tout ça, je réalise qu'on a même pas encore eu le temps d'en parler... on va en avoir, des choses à se raconter, j'ai l'impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 6:49

Décidément cet endroit était vraiment étrange au point que Saphira en venait a se demander si les autres mondes faisant partie de l'archipel des mondes oubliés étaient tous battis sur le même principe. Après avoir examiner le portail qui devait emmener les gens directement a l'arène qu'elle voyait au loin, la dragonne en venait a se dire que les autres devaient aussi mener a d'autres endroits des environs, peut être même a des royaumes plus petits mais l’inactivité des portails ne permettait aucune tentative d'exploration. Elle n'eu pourtant pas trop l'occasion d'y réfléchir d'avantage dés le moment ou elle vit une silhouette gravir les marches du château en brandissant des lames enflammées tout en ce mettant a gronder. Sur le moment Saphira aurait même put croire que la Sorcière était peut être de retour mais pour le peu qu'elle en avait entendu parler, une tel créature lui aurait déjà lancer un sort a distance mais ce n'était rien de tout cela. Non c'était juste Lyria qui faisait son entrée et qui apparemment avait crut elle aussi avoir affaire a un intrus ou en tout cas a quelqu'un qui n'aurait pas dut être la.
"Eh bien grande sœur, c'est comme ca que l'on dit bonjour?"
Elle avait dit cela en plaisantant un peu mais bon la dragonne des glaces aurait sans doute eu moins de self contrôle a une époque, son entrée dans l'empire l'avait habitué a ne plus cogner d'abord et discuter après malgré une certaine personne ou la tentation resterait grande. Elle vint d'ailleurs se coller a Lyria tout en se faisant lécher la joue.
"A un moment, j'avoue que j'ai même été jusqu'a penser  que la Sorcière était encore dans le coin et qu'elle n'aimait pas ma visite. Sinon non cela ne fait pas longtemps que je suis ici, j'ai dut arriver peut être 5 ou 10 minutes avant toi mais je ne regrette pas le voyage, cet endroit a l'air magnifique et c'était peut être encore mieux avant."
Ouais bon ce n'était surement pas ce que les sujets du tyran avait dut penser mais l'idée que les portails aient put mener a d'autres mondes, il y avait de quoi être vraiment curieux. Lyria ne tarda d'ailleurs pas a lui demander dans un sourire comment son passage a Avalar c'était passer même si il faut dire qu'elles n'avaient pas vraiment eu le temps d'en parler dés son retour a la forteresse.
"Oh oui, c'était vraiment bien et je pense y retourner régulièrement...oui bon c'est surtout la personne que j'y ai rencontrer qui m'a d'avantage plut avant la région en elle même que je ne te cacherait pas qu'il est vraiment différent des dragons que l'on croise habituellement et je parle pas que de sa mentalité. En tout cas c'est vrai que nous allons avoir beaucoup de choses a se raconter toute les deux mais raconte moi aussi ce que tu a fait depuis la dernière fois. Ton rôle de dirigeante est comme tu l'imaginait?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 10:12

Lorsqu'elle reconnut la voix de Saphira, Lyria parut soulagée. Eh... ça aurait pû être la Sorcière, ou même un de ses sbires. On est jamais trop prudent. Elle afficha un petit sourire en guise d'excuse et s'approcha de Saphira. D'ailleurs, la dragonne noire ne cacha pas sa crainte d'avoir été suivie. Même si ça n'a été qu'un bref instant, au final.


"A un moment, j'avoue que j'ai même été jusqu'a penser  que la Sorcière était encore dans le coin et qu'elle n'aimait pas ma visite. Sinon non cela ne fait pas longtemps que je suis ici, j'ai dut arriver peut être 5 ou 10 minutes avant toi mais je ne regrette pas le voyage, cet endroit a l'air magnifique et c'était peut être encore mieux avant."
- C'est vrai... les Montagnes de Minuit recèle une beauté sans nom. Quel dommage de les laisser à l'abandon... étant donné le nombre de portails, je suppose que cet endroit était plus animé du temps de la Sorcière. Hum... en tout cas, à en juger par l'état du château, je crois qu'on a pas grand chose à craindre. Il ne semble plus habité depuis longtemps.



En effet, le château était en piteux état. Les volets pendaient lamentablement de leurs gonds. Des plantes grimpantes recouvraient les murs par endroits, eux-mêmes craquelés, à cause de l'usure du temps. Des pierres commençaient à tomber. Lyria l'observa un long moment. Rien ne bougeait. Tout semblait normal. Il était peu probable que l'intérieur soit mieux... il y aurait sûrement beaucoup de poussières et d'araignées... peut-être même des trous dans le plancher. La dragonne noire détourna les yeux et changea de sujet. Puisqu'elle pouvait enfin passer du temps avec sa soeur, autant en profiter. Elle lui demanda comment ça s'était passé, à Avalar.


"Oh oui, c'était vraiment bien et je pense y retourner régulièrement...oui bon c'est surtout la personne que j'y ai rencontrer qui m'a d'avantage plut avant la région en elle même que je ne te cacherait pas qu'il est vraiment différent des dragons que l'on croise habituellement et je parle pas que de sa mentalité. En tout cas c'est vrai que nous allons avoir beaucoup de choses a se raconter toute les deux mais raconte moi aussi ce que tu a fait depuis la dernière fois. Ton rôle de dirigeante est comme tu l'imaginait?"



Lyria roula des yeux en soupirant.


- C'est presque comme je l'imaginais, mais en beaucoup plus pénible. Signe une montagne de papiers, Lyria. Déplace-toi tout le temps dans tous les sens, Lyria. Même si c'est pour rien, c'est pas grave. Oh, bonjour, princesse. Nous avons un problème à résoudre, et nous venons vous demandez votre aide, car nous sommes trop cons pour le résoudre par nous-même.



Le ton était ironique, mais on sentait que Lyria était exaspérée.


- Non, mais, tu te rends compte que les gens me considèrent carrément comme un juge ? Depuis quand les Reines et les Princesses sont des juges ? Franchement... j'ai vraiment pas l'étoffe d'un juge, moi. (soupir) Tu sais pour quelle affaire on m'a sollicité, hier ? Pour une histoire de poulet. De poulet ! Cet abruti est venu me voir en disant que son voisin lui avait volé un poulet, et que ce dernier ne voulait pas lui rendre. Pourquoi ça ? Ben, apparemment, le poulet faisait "trop de bruit", et le voisin en avait marre. Ils se sont même insultés devant moi, et ça a failli fini en bagarre. De vrais bébés. Tu crois pas qu'ils auraient pu se comporter en de véritables adultes, et régler ça par eux-mêmes ?



Elle afficha un pâle sourire.


- Enfin, c'est toujours mieux que d'habitude. En ce moment, il y a une série de viols et de meurtres dans la Contrée Neutre. Tu sais, les terres autour de Warfang. Et quand c'est pas là-bas, c'est dans une autre région que ça arrive. Pff... à croire que ça ne s'arrêtera jamais. En plus, quand ça arrive, c'est toujours pour ma poire. Enfin, bon. Tu l'auras compris. Certaines de ces affaires sont loin d'êtres sérieuses. Tiens, l'autre jour, des dragons de l'Empire ont voulu faire les malins en se moquant des tribunes indigènes là-bas. Soi-disant que leur visage est "bariolé de peinture"... eh bien, j'ai eu droit à une visite de ces indiens, qui m'ont rapporté les dragons en question. Et les dragons étaient devenus multicolores. Visiblement, il faut pas les chercher, ceux-là.



Lyria éclata de rire à ce souvenir.


- Tu aurais dû les voir... complètement ridicules. Quoi qu'il en soit, on a négocié sans trop de problèmes. Oh, ils ne désiraient pas grand chose, à vrai dire. Un petit dédommagement, pour la peine. Ils m'ont demandé une barrique de fruits et de légumes de l'Empire. Ils étaient végétariens, apparemment.



La dragonne noire donna un petit coup de museau à Saphira.


- Peut-être qu'ils t'auraient plu, petite soeur. Quand on les respecte, ce sont vraiment des gens biens. Souriants, chaleureux... et ils ont une culture riche, à vrai dire. Ils croient en l'existence de plusieurs dieux, y compris le Dieu de la Terre, de l'Air, du Feu et celui des Océans. Bref. Etre une dirigeante, ça n'a pas que des côtés négatifs, comme tu peux le constater. Sinon... plus récemment, j'ai aidé un dragon à se débarrassé d'un démon qui le possédait. On a été voir un spécialiste de magie noire pour cela. Bon, j'aimerais bien tout te raconter, mais... ça prendrait une éternité, crois-moi.



Oui, Lyria est très bavarde, contrairement à ses habitudes... oh, elle en a, des choses à raconter. C'est juste que, avec un emploi du temps pareil, elle n'a pas souvent l'occasion de le faire. En revanche, Lyria n'a pas mentionné le nom de Viel pour la simple et bonne raison que... c'est un sujet plutôt délicat à aborder. Surtout avec la victime en question. La dragonne noire le sait mieux que quiconque. Partager son corps avec quelqu'un d'autre, une âme maléfique... c'est loin d'être aisée. Déjà qu'il faut une mentalité de fer pour que le démon ne prenne pas complètement le contrôle... ça fait froid dans le dos. Heureusement que Nessie est différente. Par la suite, Lyria afficha un air espiègle.


- Dis-moi... qui est ce "quelqu'un" dont tu parlais à Avalar, hum ? Il - ou elle -, te plaît, si je comprends bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 11:23

Non c'est clair que les lieux ne semblent plus habités depuis longtemps et même si la magie a l'air de fonctionner encore un peu, ce n'est sans doute rien a coté de ce que cela devait être a l'époque de la Sorcière. En fait c'était même dommage que le lieu ne soit pas vraiment d'une utilité stratégique dans les temps actuels car avec un peu de rénovation, cet endroit ferait une place forte des plus agréables.
"Je n'ai pas l'impression non plus qu'on aient quelque chose a craindre mais je me demande quand même ce qui est arrivé a la Sorcière, ceux ou celui qui l'a combattu devait être puissant mais j'ai jamais rien trouvé sur le sujet."
Aussi étrange que cela puisse être, Saphira n'avait jamais put trouver d'informations sur ce qui était arrivé a ces tyrans comme la Sorcière ou même Ripto au moins que même les archives de Warfang n'avaient rien sur eux a part le mal qu'ils avaient fait et c'était même a croire que quelqu'un ou plusieurs personnes n'avaient pas l'air de vouloir que la vérité soit éclairci. Lyria commença donc a lui raconter son début de carrière dans le rôle de dirigeante et visiblement ce n'est pas aussi jouissif qu'elle l'avait sans doute put le croire avant de se retrouver a cette place.
"Au moins tu commence a comprendre pourquoi ce fut le bordel quand notre mère a était chercher la dague dans les ténèbres et pourtant je ne croit pas que ce soit une pratique courante de décérébrer les sujets de l'empire, certains le sont visiblement déjà dés le début."
Pourtant faire des tâches chiantes ne semblait pas être le pire mais concernant le fait que les sujets de l'empire prenne Lyria comme une juge, Saphira n'en était pas vraiment surprise car avec la popularité que Malicia avait tendance a répandre sur Lyria...eh bien disons que les habitants des cieux concordants n'avaient même plus l'air de vouloir faire d'efforts si quelqu'un peut juger une situation a leur place.
"Je crois que le soucis que les gens te demandent en tant que juge n'est pas de ta faute mais peut être de Malicia. J'ai eu l'occasion de disons discuter avec des gardes et j'ai eu l'impression que rien ne bougeait dans la forteresse sans qu'elle n'en sois mise au courant quand elle avait la place de régente et vu la peur qu'elle semblait leur inspirer ainsi que l'image que j'ai l'impression qu'elle donne de toi, je croit qu'ils n'osent même plus se débrouiller tout seul comme des grands par crainte que du mal leur soit fait. Bon j'admet que le coup du poulet, je croit que j'aurait été très tenté de me moquer d'eux ou dut moins de leur faire comprendre de façon subtil que ce n'est pas a nous de régler leurs petites affaires."
Mais bon la suite laisser croire que les sujets de l'empire ne sont pas si décérébrés que ca quand ils veulent. Lyria raconta donc que des dragons avaient visiblement voulu faire les malins avec les indigènes vivant autour de Warfang et vu la description, Saphira pensait aussitôt aux Atlawas plus connus comme étant une sorte de race de lama bipède, peu puissant comparé aux dragons mais visiblement pas en manque de ressources pour autant. Quoi qu'il en soit les indigènes avaient au moins eu l'intelligence de ne pas punir leurs agresseurs plus que nécessaire et avaient même ramené les "clowns" directement aux cieux concordants. Elle ne put d'ailleurs que rire en même temps que Lyria en essayant de s'imaginer la scène.
"Si il s'agit bien des Atlawas, oui j'imagine que l'humiliation total qu'ils auront fait a ces dragons devait être une punition suffisamment marquante si j'ose dire pour que tu n'ai pas besoin d'en faire plus même si je me doute que tu n'a pas dut te retenir de te moquer d'eux et j'avoue que j'aurait adorer voir cela. Je doit dire que je ne sais pas grand chose de ce peuple de lamas mais j'en ai toujours entendu que du bien, j'avait crut comprendre que ce n'est pas un peuple agressif mais visiblement ils savent quand même se faire comprendre quand on se moque d'eux. Ces dragons ont dut se croire suffisamment supérieur a eux au point de penser qu'ils pouvaient se moquer d'eux sans craindre grand chose, ils en ont payés les conséquences. J'avoue que j'aimerait bien rencontrer un membre de leur peuple un jour."
Au moins comme l'avait dit Lyria, il faut bien au moins que le boulot de dirigeante ai des points positifs et peut être que des activités commerciales ou culturels avec ce peuple serait une bonne chose car après tout même si on part du principe que l'empire a pour objectif d'avoir un contrôle important sur les mondes du dragon, a quoi cela servirait a Lyria d'être la reine des cendres ou des cadavres?

Quand a ce dragon que Lyria avait libéré d'un démon, il était ironique que Saphira le connaissait plus ou moins bien en la personne de Viel mais en revanche elle ne savait rien du tout a propos de cette histoire de démon et Viel n'avait sans doute pas trouver important de lui en parler.
"Disons que niveau démon, j'imagine que tu a dut te sentir visée en voyant ce dragon mais tout comme les habitants de l'empire ou même de la horde, je ne croit pas qu'ils soient tous obligatoirement mauvais. Certains le sont peut être tout comme il y a des dragons sadiques ou même cruels mais je croit que lorsqu'on cohabite dans le même corps avec une autre entité qu'on refuse qu'elle se libère un peu, cette dernière doit se sentir comme une bête en cage et au bout d'un moment elle fini par se mettre en colère hors c'est surement a partir de la que les problèmes arrivent."
A vrai dire le coup de "folie" que Lyria avait eu le jour de son entrée dans l'empire avait eu pour effet que la jeune dragonne avait beaucoup réfléchie a la question et vu que les démons ou tout ce qu'on ne connait pas est vite vu comme un ennemi, le conflit n'est donc jamais loin jusqu'a ce que l'entité prenne le dessus et lâche sa colère une bonne fois pour toutes.
Bref Lyria en avait beaucoup dit sur ce qu'elle avait fait ces derniers temps mais c'est vrai que Saphira avait été plutôt avare en détails sur le dragon qu'elle avait rencontré et avec lequel elle c'était vraiment pris d'affection. Elle espérait a vrai dire juste que Lyria ne se moquerait pas dés le moment ou elle expliquerait comment il est physiquement.
"Il s'appelle Inflath et oui je l'avoue, il me plait vraiment beaucoup même si je croit que c'est réciproque de sa part. Après disons que physiquement, il est très loin d'être dans la norme...oui bon il a une apparence de dragon mais pour faire simple, c'est un jouet de plage. Oui dit comme ca je m'attend a des blagues la dessus, j'avait déjà fait le coup a Luirio sur sa Sweet Giggle mais disons que lui c'est encore autre chose. Même si Malicia en saurait sans doute plus vu que c'est sont passe temps préféré, il m'a expliqué que ses parents ont usés de la nécromancie sur lui a cause de sa mort prématuré quand il était petit. Je ne savait pas que c'était possible mais ils ont carrément transférer son âme a l'intérieur d'un corps artificiel même si du coup il reste plus fragile que nous d'un point de vue physique mais il est plutôt ouvert d'esprit au point qu'il ne m'a même pas juger quand il a compris qui j'était vraiment."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 15:41

"Je n'ai pas l'impression non plus qu'on aient quelque chose a craindre mais je me demande quand même ce qui est arrivé a la Sorcière, ceux ou celui qui l'a combattu devait être puissant mais j'ai jamais rien trouvé sur le sujet."
- Très puissant. Je ne sais pas si tu sens aussi la magie qui imprègne ces lieux, mais pour battre quelqu'un d'aussi puissant que la Sorcière... je doute que le ou les personnes... étaient n'importe qui. Si on réfléchit bien, soit, il était aussi puissant qu'elle, soit il l'était encore plus. En revanche, ce qui m'inquiète le plus, c'est que, comme tu le dis si bien, on ne sait absolument rien. Même sur les circonstances de leur "disparition"... rien. J'ai même demandé à Maman par curiosité... retour à la case départ. C'est comme s'ils s'étaient tout simplement volatilisés. On ne sait même pas s'ils sont morts, ou vivants... et ce qui est vraiment arrivé. Comme si... ça avait été effacé. Plus j'y pense, plus ça me perturbe. Pourtant, morts ou pas, ils doivent bien être quelque part, mais où ?


Lyria était perplexe. Rien. Aucune trace d'eux. Comme s'ils avaient complètement disparu du jour au lendemain. On aurait pu croire que Ripto, la Sorcière, tous les méchants ne seraient rien d'autres qu'une légende... s'ils ne restaient pas des traces de leurs passage. La magie de ce lieu, par exemple. Ce n'est pas le petit mage débutant qui arrivera à mettre en oeuvre un sortilège d'une telle prouesse. Avec une sombre ironie, la dragonne noire donna un aperçu de sa situation actuelle. Pourtant, une profonde tristesse passa dans ses yeux quand Saphira évoqua Cynder et la dague. Elle resta silencieuse pendant un instant. Après tout ce temps... elle ne pouvait pas s'empêcher de lui en vouloir. Cynder aurait très bien pu rester coincée là-bas, et ne jamais revenir.


- Eh bien, je crois surtout que la plupart d'entre eux ne rejoignent l'Empire uniquement que pour servir leurs propres intérêts... ou pour laisser libre cours à leur "fantaisie". Hum... tu veux aussi parler de Malicia, je me trompe ? Je sais que tu ne l'aimes pas, et je n'approuve pas non plus la nécromancie, mais... j'apprécie Malicia telle qu'elle est. C'est la seule amie que j'ai, et je ne veux pas la perdre. Pas plus que toi, ou notre mère. Maman...


Lyria détourna les yeux pour cacher ses larmes. Saphira n'était peut-être pas encore au courant, mais... ce n'était plus qu'une question de temps. Le lendemain du "Coup d'Etat de Lyria"... Cynder et elle-même se sont disputées très fort là-dessus. Et ne s'adressent plus la parole. Ca fait des semaines que ça dure... et que ça ne s'arrange pas. Parce que Cynder a dit des mots blessants... qu'il valait mieux ne pas dire. Mots qui ont définitivement brisée Lyria. Comme le fait que Lyria n'était pas vraiment sa fille, mais que c'était Saphira, sa vraie fille... et qu'elle l'a recueillie et élevée seulement parce qu'elle faisait pitié. Pitié. Comme si elle ne l'avait jamais aimée. La colère peut vraiment pousser les dragons à dire des choses terribles.


Peut-être qu'elle ne pensait pas ses paroles. Peut-être. Mais sur le coup... ça fait vraiment mal. Le pire, c'est que Cynder ne sait jamais excusée. Elle semblait tellement hostile... et méprisante... en sa présence, maintenant... limite comme si Lyria était une étrangère. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. La dragonne noire essuya discrètement ses larmes. Elle n'arrivait pas à y croire. Celle qu'elle considérait comme une mère, à qui elle devait tout... qui lui apparaissait maintenant comme une ennemie. Elle se surprit même à la haïr. Lyria espérait juste qu'elle ne sera jamais obligée de refaire... ce qu'elle a fait par le passé. Cette fois, rien ne garantit qu'elle s'en relèvera...


Saphira ne semblait pas très surprise du fait que Lyria soit considérée comme un "juge".


"Je crois que le soucis que les gens te demandent en tant que juge n'est pas de ta faute mais peut être de Malicia. J'ai eu l'occasion de disons discuter avec des gardes et j'ai eu l'impression que rien ne bougeait dans la forteresse sans qu'elle n'en sois mise au courant quand elle avait la place de régente et vu la peur qu'elle semblait leur inspirer ainsi que l'image que j'ai l'impression qu'elle donne de toi, je croit qu'ils n'osent même plus se débrouiller tout seul comme des grands par crainte que du mal leur soit fait. Bon j'admet que le coup du poulet, je croit que j'aurait été très tenté de me moquer d'eux ou dut moins de leur faire comprendre de façon subtil que ce n'est pas a nous de régler leurs petites affaires."
- Humpf... eh bien, j'imagine qu'il faudra que j'en touche deux mots à Malicia. Pas que ça me dérange, tout ça, mais j'ai d'autres dragons à fouetter. Et je ne suis pas une vulgaire paysanne à la disposition de tous ces crétins.


Lyria lui raconta l'histoire de l'affaire avec les "clowns" de l'Empire. En imaginant la scène, elles rirent toutes les deux. C'était humiliant pour ces gars, et drôle d'un point de vue extérieur. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne sont pas près de l'oublier.


"Si il s'agit bien des Atlawas, oui j'imagine que l'humiliation total qu'ils auront fait a ces dragons devait être une punition suffisamment marquante si j'ose dire pour que tu n'ai pas besoin d'en faire plus même si je me doute que tu n'a pas dut te retenir de te moquer d'eux et j'avoue que j'aurait adorer voir cela. Je doit dire que je ne sais pas grand chose de ce peuple de lamas mais j'en ai toujours entendu que du bien, j'avait crut comprendre que ce n'est pas un peuple agressif mais visiblement ils savent quand même se faire comprendre quand on se moque d'eux. Ces dragons ont dut se croire suffisamment supérieur a eux au point de penser qu'ils pouvaient se moquer d'eux sans craindre grand chose, ils en ont payés les conséquences. J'avoue que j'aimerait bien rencontrer un membre de leur peuple un jour."
- Les Atlawas... oui, je crois que c'est ça. C'étaient des lamas avec des habits très colorés. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, ils vivent dans la Grande Plaine. Tu pourras les voir, à l'occasion. Huhuhu... purée, qu'est-ce que j'avais rigolé, quand ils sont partis. Je te raconte pas le mal de chien que j'ai eu à garder mon sérieux, ce jour-là.


Vint par la suite la question du dragon possédé, qui n'est autre que Viel.


"Disons que niveau démon, j'imagine que tu a dut te sentir visée en voyant ce dragon mais tout comme les habitants de l'empire ou même de la horde, je ne croit pas qu'ils soient tous obligatoirement mauvais. Certains le sont peut être tout comme il y a des dragons sadiques ou même cruels mais je croit que lorsqu'on cohabite dans le même corps avec une autre entité qu'on refuse qu'elle se libère un peu, cette dernière doit se sentir comme une bête en cage et au bout d'un moment elle fini par se mettre en colère hors c'est surement a partir de la que les problèmes arrivent."
- Ma foi, c'est peut-être vrai. J'ignore si ces entités ont des sentiments, mais je me doute que personne n'aime être enfermé en cage. Ni être considéré comme un monstre parce ce qu'on pense qu'il l'est. Oui... ça m'a touché personnellement, pendant un moment. Tu sais quoi ? Maintenant, je m'en moque. Qu'ils disent. Je suis comme je suis, je l'assume... et je ne le regrette pas, puisque ça m'aura au moins permis de te trouver, toi. Sans ça, on ne serait jamais rencontrées.


Lyria lui lécha la joue, même si elle se sentait triste, au fond. Ah, si Saphira le savait... le secret de Lyria avec Nessie. Pour la énième fois, Lyria se demandait comment Saphira la considérerait. Aurait-elle peur de se faire posséder à son tour ? L'accepterait-elle ? Ou alors, elle la rejetterait ? Pff... c'est tellement dur, de garder un secret pareil. Mais le risque d'en parler est trop grand. En tout cas, Lyria avait vu juste. Saphira aimait cette personne qu'elle a rencontré à Avalar. Rien que la façon dont elle en parle... ça en dit long.


"Il s'appelle Inflath et oui je l'avoue, il me plait vraiment beaucoup même si je croit que c'est réciproque de sa part. Après disons que physiquement, il est très loin d'être dans la norme...oui bon il a une apparence de dragon mais pour faire simple, c'est un jouet de plage. Oui dit comme ca je m'attend a des blagues la dessus, j'avait déjà fait le coup a Luirio sur sa Sweet Giggle mais disons que lui c'est encore autre chose. Même si Malicia en saurait sans doute plus vu que c'est sont passe temps préféré, il m'a expliqué que ses parents ont usés de la nécromancie sur lui a cause de sa mort prématuré quand il était petit. Je ne savait pas que c'était possible mais ils ont carrément transférer son âme a l'intérieur d'un corps artificiel même si du coup il reste plus fragile que nous d'un point de vue physique mais il est plutôt ouvert d'esprit au point qu'il ne m'a même pas juger quand il a compris qui j'était vraiment."


Lyria fut très surprise, puis afficha un sourire amusé. C'est bien la dernière chose auquel elle aurait pensé. Un dragon similaire à Sweet Giggle, hein ?


- ... Désolée. C'est l'idée du "jouet de plage". J'étais déjà étonnée d'apprendre qu'une dragonne comme Sweet Giggle existe, mais je ne m'attendais pas à ce qu'ils puissent en avoir d'autres. Eh bien... à une autre époque, j'en aurais certainement rit. Mais quand je vois à quel point ce Inflath a l'air de te rendre heureuse... je commence à penser qu'il n'y a pas que le physique qui compte. Après tout, qui suis-je pour juger ceux qui compte pour toi ?


Lyria lui donna un petit coup de museau taquin.


- Alors, le mariage, c'est pour quand ? ... Je rigole ! S'il est vraiment comme tu le dis... je ne peux qu'en être heureuse pour toi, petite soeur.


La dragonne noire n'avait rien dit à propos de la nécromancie, car il n'y connaissait pas grand chose, hormis les quelques fois où elle a vu faire Malicia. Après... les parents d'Inflath devaient vraiment l'aimer de tout leur coeur pour se livrer à une telle pratique. Ressusciter les morts... ça n'est pas sans risque, et c'est sans doute la pire chose qui puisse arriver à autrui. Du moins, à la connaissance de Lyria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 30 Aoû - 20:20

Hum c'est vrai que celui qui avait vaincu tout ces tyrans n'était surement pas un vulgaire mercenaire et des dragons qui seraient aussi puissants que des adversaires comme la Sorcière, même dans les temps actuel il n'y a en a pas beaucoup. Quand a leurs disparitions, les portails désactivés sont peut être un bon point de départ pour les recherches a ce sujet. Cependant même en imaginant qu'un héro avait réussi a les bannir quelques part, pourquoi ne laisser aucune trace de ses exploits? Pendant un moment Saphira essaya de réfléchir avant d’émettre une théorie.
"Mais...es si c'était Malefor? Lui aussi a était un héro de Warfang avant sa corruption si j'ai bien étudier l'histoire. On sais que c'était déjà un dragon relativement puissant mais étrangement on ne retrouve pas de trace de ses exploits alors que peut être que ceux qui l'ont trahis ont chercher a faire disparaître toutes les traces de ce qu'il a fait dans le passé. On peut supposer qu'ils n'auraient pas voulu laisser des preuves que Malefor a put être quelqu'un de bien dans le passé."
Ce n'était d'ailleurs pas une théorie improbable car après tout comment faire en sorte que les générations suivantes continuent a haïr un ennemi tout désigné en ne permettant a ces générations de savoir qu'il avait été autre chose qu'un tyran ténébreux. Quand Lyra expliqua que certains de l'empire avaient sans doute rejoint ce clan pour assouvir leurs propres intérêts, Saphira l'avait aussi penser mais elle se refusait a croire qu'il s'agit d'une généralité mais qu'importe car si on y pense, ceux qui ne sont pas soudés dans le clan finiront un jour par voir leurs chances tournés dés le moment ou ils auront voulu trop en faire. Étrangement Saphira avait eu en effet a un moment voulu parler de Malicia mais quand elle avait vu le regard triste de Lyria, la jeune dragonne ne voulait pas en remettre une couche car que cela lui plaise ou pas, Lyria avait des sentiments pour Malicia et donc Saphira se devait d'accepter ce fait.
"Tu sais ce que je pense Lyria, bien sûr que le clan comporte des dragons qui pensent avant tout a eux même mais  il y a aussi des personnes bien parmi nous que ce soit des dragons qui ont des pouvoirs qui font peur, qui ne sont pas né de la bonne couleur au gout de certains ou même de ceux qui ont subis un sort qui ne leur permet plus de vivre en société. Toi comme moi avons vu dans ce clan un refuge, notre mère t'aura accueillie et tu aura fait de même pour moi. Nous sommes dans un sens autant l'un que l'autres des enfants perdus qui avons trouvé un refuge alors que personne ne voulait de nous. Concernant Malicia, c'est vrai que je ne l'aime pas mais ce n'est même pas son gout pour la nécromancie qui me dérange, c'est plutôt sa façon de s'en servir et les plaisirs coupables qu'elle se permet. Par ailleurs je l'avoue, je sais qu'elle n'a pas apprécié que tu récupère un trône donc elle avait eu l'air de croire en être la propriétaire légitime et j'ai penser qu'elle serait capable de comploter contre toi pour le récupérer. Toutefois même si c'était son but, je ne pense pas qu'elle y parviendrait, personne ne semble avoir eu envie de l'aider a récupérer le trône. Le peuple a visiblement jugé que tu fait une meilleur dirigeante et je pense qu'ils ont raisons. Quoi qu'il en soit si tu tient a elle, je serait un monstre de vouloir t'en séparer et si un jour ca doit tourner mal entre vous, sache que moi je serait toujours la pour toi. Je t'ai dit la dernière fois que tu ne serait plus jamais toute seul et ce n'était pas des paroles en l'air."
En revanche le fait qu'elle ai commencé a parler de Cynder mais qu'elle ne raconta au final rien fit comprendre qu'il avait dut se passer quelque chose entre la fille adoptive et la mère, quelque chose de suffisamment grave pour que cela affecte la dragonne des ténèbres et surtout la fasse pleurer en ce moment même. Léchant tendrement sa sœur en essuyant ses larmes, il était temps que la vérité sorte même si elle n'est pas forcement bonne a entendre.
"Grande sœur, que c'est il passer entre toi et notre mère? Tu peux tout me dire et puis je ne connait pas notre mère suffisamment pour être vraiment objective envers elle. Je ne le devrait peut être pas mais quel que soit les raisons qu'elle m'ai laissé de coté, il me faudrait de toute façon longtemps pour lui pardonner complètement son manque de responsabilité envers moi. Certains dirait que c'est un défaut de ma part de ne jamais rien oublier surtout les choses les plus difficiles mais je n'oublie pas que c'est toi qui m'a pris sous ton aile et m'aura dans un sens ramener a la maison, je serait peut être même encore a Warfang si tu ne l'avait pas fait alors sache que je si je devait choisir entre une de vous deux...c'est toi que je choisirait."
Se collant doucement a sa sœur, Saphira avait peut être le rôle de la petite sœur pour une fois mais elle comprenait vraiment en ce moment pour quel raison il est important qu'une famille soit soudé car si elle ne l'est pas, chacun des membres en devient affaibli hors personne ne mérite cela. En tout cas Lyria semblait d'accord qu'une conversation avec Malicia allait être nécessaire pour remédier au soucis concernant le fait que le petit peuple qui ne peut pas se passer de leur dirigeants pour tout et n'importe quoi juste par crainte d'avoir des ennuis par la suite.
"Disons que si déjà elle prenait un peu moins les sujets de l'empire comme ses jouets, ca irait déjà sans doute mieux et puis c'est aussi dans son intérêt car il faut bien qu'elle se dise que si un jour les gens se décident a ne plus avoir peur d'elle, certains voudront surement lui faire payer ce qu'elle leurs aura fait. Quoi qu'il en soit le peuple doit savoir se montrer autonome sans qu'on soit toujours derrière eux."
Elle continua pourtant de pouffer de rire en pensant a ces dragons qui c'étaient retrouvés bariolés en beauté et sans doute avec leurs amours propres complément brisés.
"Bah toi au moins tu aura put te retenir de rire, moi j'en aurait été totalement incapable de retenir un fou rire et d'ailleurs je l'aurait sans doute garder encore pendant des semaines. Tu aurait peut être dut demander a Viel de faire un portrait d'eux pour que ce souvenir reste a jamais gravé dans les mémoires. J'ai crut comprendre de sa part que tu l'avait engager pour ses talents d'artistes et je doit dire que c'est une bonne idée."
Concernant les démons ou ceux que l'on désignent aussi sous ce nom, il serait idiot de penser qu'ils n'ont pas de sentiments.
"Ces entités n'appartiennent peut être pas au même plan d'existence que nous mais pourquoi faudrait il en conclure qu'ils n'ont pas de sentiments? Je ne m'y connait pas en démon et je ne croit pas avoir un jour eu l'occasion de discuter avec l'un d'eux mais je croit que quand ils partagent le corps d'un hôte, il doivent surement développer des sentiments en prenant exemple sur leur hôte...enfin si toutefois ils n'en n'on pas déjà dés le départ. En fait si je ne devait pas avoir a craindre une possession, ca ne me déplairait pas de discuter avec l'un d'eux. Quoi qu'il en soit, je confirme que tu a raison d'assumer qui tu est et ceux qui ne voudraient pas t'accepter tel quel seront bien idiots mais moi en tout cas je t'accepte et t'aime tel que tu est, je tient a ce que cela reste gravé en toi."

Concernant Inflath, Saphira se doutait depuis le départ que Lyria serait amusé de savoir que le corps d'Inflath est un jouet de plage en forme de dragon et la dragonne ne le prenait d'ailleurs pas mal car elle aussi aurait sans doute fait le même genre de remarque a une époque pas si lointaine.
"Bah le seul truc qui m'ennuie maintenant est que je ne pourrait plus me moquer de Luirio et de sa poupée gonflable maintenant que j'en ai trouvé un équivalent de mon coté. Tout comme toi, Inflath m'a fait comprendre que le physique n'est finalement pas important si on ne prend en compte que ce qu'il y a l'intérieur. Après malgré leurs similitudes, je ne croit pas que Sweet Giggle et Inflath sont vraiment semblables. Ce que je veux dire c'est que Inflath est né normalement au début de sa vie de dragon et même si il se trouve dans un corps artificiel, il en reste un malgré tout. Sweet Giggle, il me semble qu'elle a toujours vécu avec la particularité qu'on lui connait et je doute qu'elle eu la vie avec les mêmes moyens."
Répondant au coup de museau taquin de Lyria par un autre, elle ne put que rire un peu en écoutant la suite.
"La mariage on y a pas encore réfléchis même si j’espère qu'il acceptera de venir vivre avec moi d'ici la, je sais qu'il a un peu peur de venir a la forteresse, il faut dire que les dragons ne lui ont jamais voulu du bien avant que j'arrive mais j’espère en tout cas pouvoir te le présenter un jour et puis je sais que tu ne lui fera rien, j'ai toute confiance en toi."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 31 Aoû - 12:28

Lyria réfléchit un moment aux propos de Saphira. Malefor ? Quelqu'un de bien ? ... Oui, il l'a été dans le passé... mais aujourd'hui ? Difficile à croire, à force d'en entendre parler qu'en mal. Enfin, au final, on pourrait dire la même chose de Cynder et Lyria... on ne devrait pas juger la personne sans la connaître. Même si ça ne restait qu'une théorie, elle n'en demeurait pas moins intéressante.


- Dans le cas où ça serait bien lui, ça peut tenir la route. Mais pourquoi les traîtres auraient fait disparaître les preuves ? Eh bien... peut-être que les traîtres ont voulu délibérément... le faire passer pour mauvais. Et comme les autres tyrans ne sont apparemment plus là... il ne reste plus que Malefor. Tu sais, même en connaissant le passé de Malefor, je ne serais pas étonné que certains ont mis son "beau passé" de côté... parce qu'ils sont persuadés qu'il n'est rien d'autre qu'un monstre. Comme une image dont ils ne peuvent pas se détacher. Toutefois, ça ne reste qu'une théorie. Sans preuves, on ne peut rien affirmer de concret, à proprement parler. Autrement, on ne fera qu'entasser théorie sur théorie... qui risquent de le rester, si on ne les vérifie pas, vois-tu.


Saphira laissait entendre qu'il ne fallait pas faire d'un cas une généralité. Lyria hocha vaguement la tête.


"Tu sais ce que je pense Lyria, bien sûr que le clan comporte des dragons qui pensent avant tout a eux même mais  il y a aussi des personnes bien parmi nous que ce soit des dragons qui ont des pouvoirs qui font peur, qui ne sont pas né de la bonne couleur au gout de certains ou même de ceux qui ont subis un sort qui ne leur permet plus de vivre en société. Toi comme moi avons vu dans ce clan un refuge, notre mère t'aura accueillie et tu aura fait de même pour moi. Nous sommes dans un sens autant l'un que l'autres des enfants perdus qui avons trouvé un refuge alors que personne ne voulait de nous. Concernant Malicia, c'est vrai que je ne l'aime pas mais ce n'est même pas son gout pour la nécromancie qui me dérange, c'est plutôt sa façon de s'en servir et les plaisirs coupables qu'elle se permet. Par ailleurs je l'avoue, je sais qu'elle n'a pas apprécié que tu récupère un trône donc elle avait eu l'air de croire en être la propriétaire légitime et j'ai penser qu'elle serait capable de comploter contre toi pour le récupérer. Toutefois même si c'était son but, je ne pense pas qu'elle y parviendrait, personne ne semble avoir eu envie de l'aider a récupérer le trône. Le peuple a visiblement jugé que tu fait une meilleur dirigeante et je pense qu'ils ont raisons. Quoi qu'il en soit si tu tient a elle, je serait un monstre de vouloir t'en séparer et si un jour ca doit tourner mal entre vous, sache que moi je serait toujours la pour toi. Je t'ai dit la dernière fois que tu ne serait plus jamais toute seul et ce n'était pas des paroles en l'air."
- Je n'ai pas dit le contraire, Saphira, mais... les dragons biens comme nous se font rares dans l'Empire. Pour en cotoyer souvent, je peux te le dire. A part toi, moi, Cynder, et Malicia... il n'y a pas de dragons vraiment "gentils-tout-beaux-tout-mignons". En ce qui concerne Malicia... je ne peux pas le croire. Je ne la vois vraiment pas faire ça, alors que je ne lui ai jamais fait de mal, et qu'on s'entend très bien.




Pourtant, Lyria n'avait pas l'air sûre d'elle. Et si Saphira disait vrai... ? Certes, Malicia ne lui a jamais voulu de mal, et affirmait vouloir mourir que la trahir. Mais même en étant sincère, la dragonne noire le voyait bien... Malicia semblait obsédée par le pouvoir en ce moment. Encore plus qu'avant. D'ailleurs, cette façon de toujours mettre la Princesse des Ténèbres en avant... et Malicia, dans tout ça ? Elle parle souvent de "nous", mais elle n'a jamais clairement dit qu'elle aiderait Lyria, d'une certaine façon. Pff... peut-être serait-il préférable de mettre les choses au clair avec elle, tout compte fait. Bien que Lyria risquait de le regretter. Non seulement elle pourrait perdre son unique amie, mais également se faire une ennemie au sein même de l'Empire. Et y'en a assez comme ça, avec ces Résistants pétochards à la noix. Enfin, il restait toujours Saphira. Lyria se souvint brièvement de ce dicton, que le chef des Atlawas lui avait dit leur de sa visite... "Deux têtes valent mieux qu'une". La sagesse de ces autochtones, qui ne vivaient pas du tout de la même façon... c'était vraiment impressionnant. Et ça, la dragonne noire ne l'oublierait pas.


Peut-être que c'est ça qui poussa Lyria à parler, malgré les larmes, et sa voix nouée. Elle se laissa tomber à côté de Saphira et posa sa tête sur son dos. La petite soeur léchait ses joues pour essuyer les larmes, qui ne s'arrêtaient pas. Lyria lui donna un petit coup de museau reconnaissant. Elle aurait fini par l'apprendre, de toute façon.


"Grande sœur, que c'est il passer entre toi et notre mère? Tu peux tout me dire et puis je ne connait pas notre mère suffisamment pour être vraiment objective envers elle. Je ne le devrait peut être pas mais quel que soit les raisons qu'elle m'ai laissé de coté, il me faudrait de toute façon longtemps pour lui pardonner complètement son manque de responsabilité envers moi. Certains dirait que c'est un défaut de ma part de ne jamais rien oublier surtout les choses les plus difficiles mais je n'oublie pas que c'est toi qui m'a pris sous ton aile et m'aura dans un sens ramener a la maison, je serait peut être même encore a Warfang si tu ne l'avait pas fait alors sache que je si je devait choisir entre une de vous deux...c'est toi que je choisirait."
- ... J'espère juste que tu ne seras jamais obligée de faire un tel choix, Saphira. C'est loin d'être aussi simple, et ce n'est pas sans conséquences, crois-moi... malheureusement, je ne suis que trop bien placée pour le savoir.


Lyria hésita, puis se jeta à l'eau, même si elle avait du mal à parler, tellement sa gorge était nouée.


- Ne me juge pas mal pour ne t'avoir rien dit. Je ne voulais pas te mêler à tout ça, parce que c'est ce que tu aurais sans doute fait. Mais, bon... tu aurais fini par te douter de quelque chose, alors. Pour être franche, on ne s'adressent plus du tout la parole. On a tendance à s'éviter, même. Depuis des semaines... et rien n'a changé. Ca a commencé le... lendemain où tu es arrivée. On s'est disputées, mais tellement... on se hurlait dessus. Je n'avais jamais vue Maman aussi fâchée. Je n'étais pas mieux non plus, mais moi au moins, je n'ai pas... regarde ce qu'elle m'a fait.


La dragonne noire grimaça en touchant sa poitrine saphir. Une profonde trace de griffure était nettement visible. Elle commençait seulement à cicatriser. Physiquement, c'est facile, mais mentalement... c'est une plaie qui ne se referme pas.


- Des gardes ont fini par intervenir pour la maîtriser. Une vraie furie. Autrement, peut-être qu'elle m'aurait... je n'ose même pas y penser...... pourquoi ça ? Tu vas trouver que c'est vraiment stupide, mais... elle voulait que je m'éloigne d'elle, que je sois plus indépendante, tu vois. Ca, je peux le comprendre, et je t'assure que je fais de mon mieux. Mais ne peut-on pas être indépendant, et rester proches de ceux qu'on aime en même temps ? Je veux pas dire être collées ensemble, mais... se donner des nouvelles, de temps en temps. Un peu comme je le fais avec toi, Saphira. C'est ce que je lui ai dit. Seulement, elle n'a rien voulu savoir. On aurait dit qu'elle ne m'écoutait même pas, tellement elle était furax. Je lui aurais pardonné, et je ne lui en aurait pas tenu rigueur, si...


Lyria eu un sanglot étouffé.


- ... Si elle se serait excusée. Elle ne l'a jamais fait. Tu sais ce qu'elle m'a dit... ? Elle était tellement furax que... qu'elle disait que je n'étais pas sa fille. Que c'était toi, sa vraie fille. Qu'elle ne voulait plus me voir. Et qu'elle m'a adoptée par pitié, et rien d'autres. Comme si elle ne m'avait jamais aimée. Alors que je pensais que c'était le cas... du moins, c'est ce qu'elle me disait toujours. On croirait que ça n'existe plus, maintenant. Si tu voyais à quel point... à quel point elle est hostile... comment elle me regarde... une étrangère.


Lyria se mit à gronder, en montrant les dents.


- Non seulement elle ne s'est jamais excusée, mais en plus, elle se permet de m'attaquer ? M'attaquer... MOI ? Pour QUI se prend-t-elle ?! La Reine de Saba ?! ... Excuse-moi, mais je ne pourrais jamais lui pardonner. D'ailleurs, je te le dis très clairement : je ne l'aime plus. Je ne lui ferais pas de mal pour toi, mais ça ne m'empêchera pas de la haïr....... prends garde qu'elle ne s'attaque pas à toi, petite soeur. Elle pourrait très bien recommencer. Regarde-moi cette plaie... un peu plus, et elle m'aurait tué... notre propre mère.....




Après un long moment, la discussion dériva sur un autre sujet : Lyria en tant que juge. Malgré tout, même ici, la question de la sincérité de Malicia finit par revenir. Surtout en ce qui concerne l'image que cette dernière donne de la dragonne noire.


"Disons que si déjà elle prenait un peu moins les sujets de l'empire comme ses jouets, ca irait déjà sans doute mieux et puis c'est aussi dans son intérêt car il faut bien qu'elle se dise que si un jour les gens se décident a ne plus avoir peur d'elle, certains voudront surement lui faire payer ce qu'elle leurs aura fait. Quoi qu'il en soit le peuple doit savoir se montrer autonome sans qu'on soit toujours derrière eux."
- Eh bien... j'espère qu'elle ne s'en rendra pas compte trop tard...




Etant la meilleure amie de Malicia, c'est tout ce que Lyria pouvait souhaiter pour elle. Le reste dépendait de Malicia. Saphira contenait apparemment son fou rire, lorsque Lyria aborda l'affaire des dragons-clowns. Au moins, ça aura permis à Lyria de se sentir un peu mieux. Pour la première fois, elle eut un sourire.


"Bah toi au moins tu aura put te retenir de rire, moi j'en aurait été totalement incapable de retenir un fou rire et d'ailleurs je l'aurait sans doute garder encore pendant des semaines. Tu aurait peut être dut demander a Viel de faire un portrait d'eux pour que ce souvenir reste a jamais gravé dans les mémoires. J'ai crut comprendre de sa part que tu l'avait engager pour ses talents d'artistes et je doit dire que c'est une bonne idée."
- Ah, tu l'as rencontré, à ce que je vois... eh bien, oui. Il faut reconnaître que Viel est très doué. Hum... le portrait, c'est peut-être possible, si j'en fais une description à Viel. Mais il vaudrait mieux rester dans le subjectif, histoire de ne pas chercher les ennuis. Ces gars-là sont tellement idiots qu'ils iront me chercher des noises... et même si je les accueillerais avec un immense plaisir, je ne tiens pas à commettre un massacre dans la forteresse...


Lorsque Lyria laissa entendre que les démons n'avaient pas de sentiments, Nessie griffa ses entrailles, pour signifier son désaccord. Ce qui était aussi le cas de Saphira. Bien sûr que les démons ont des sentiments. Elle le sait très bien par l'intermédiaire de Nessie. Seulement... Lyria devait feindre l'ignorance. Autrement, Saphira se douterait aisément de quelque chose...


"Ces entités n'appartiennent peut être pas au même plan d'existence que nous mais pourquoi faudrait il en conclure qu'ils n'ont pas de sentiments? Je ne m'y connait pas en démon et je ne croit pas avoir un jour eu l'occasion de discuter avec l'un d'eux mais je croit que quand ils partagent le corps d'un hôte, il doivent surement développer des sentiments en prenant exemple sur leur hôte...enfin si toutefois ils n'en n'on pas déjà dés le départ. En fait si je ne devait pas avoir a craindre une possession, ca ne me déplairait pas de discuter avec l'un d'eux. Quoi qu'il en soit, je confirme que tu a raison d'assumer qui tu est et ceux qui ne voudraient pas t'accepter tel quel seront bien idiots mais moi en tout cas je t'accepte et t'aime tel que tu est, je tient a ce que cela reste gravé en toi."
- Tu n'as même pas besoin de me le dire, petite soeur. Je le sais comme je le vois. Et je ne t'en remercierais jamais assez. Pour ce qui est des démons, euh... je ne saurais dire si les rencontrer en vrai... serait une bonne chose. Certes, ils ont peut-être des sentiments, et peuvent être "gentils", mais ils n'en sont pas moins dangereux, et imprévisibles.




Hum... c'est vrai que  Sweet Giggle et Inflath sont différents, malgré leurs ressemblances. Pourtant, ça n'était pas ça, le point le plus important.


"Bah le seul truc qui m'ennuie maintenant est que je ne pourrait plus me moquer de Luirio et de sa poupée gonflable maintenant que j'en ai trouvé un équivalent de mon coté. Tout comme toi, Inflath m'a fait comprendre que le physique n'est finalement pas important si on ne prend en compte que ce qu'il y a l'intérieur. Après malgré leurs similitudes, je ne croit pas que Sweet Giggle et Inflath sont vraiment semblables. Ce que je veux dire c'est que Inflath est né normalement au début de sa vie de dragon et même si il se trouve dans un corps artificiel, il en reste un malgré tout. Sweet Giggle, il me semble qu'elle a toujours vécu avec la particularité qu'on lui connait et je doute qu'elle eu la vie avec les mêmes moyens."
- Tu sais quoi, Saphira ? Aime Inflath tel qu'il est, et non pas pour ce qu'il a l'air d'être. Si je me fie à ce que je sais, cet Inflath est bien plus qu'un jouet de plage. Et qu'il a de la chance d'être tombé sur toi. Héhéhé... en ce qui concerne Luirio et sa Sweet Giggle, je pourrais éventuellement... les taquiner pour toi. En les bariolant de peinture, par exemple.


Disons que c'était un clin d'oeil à l'affaire des dragons-clowns... et qu'il existait sûrement d'autres moyens pour se moquer d'eux. Si Saphira ne le pouvait plus, se moquer d'eux, Lyria ne manquera pas d'en profiter. Saphira lui rendit son coup de museau avec un petit rire. En revanche, le visage de Lyria s'assombrit. Elle se mit à tapoter des griffes, comme si elle réfléchissait. Pour ne pas froisser Saphira, la dragonne noire garda ses pensées pour elle, mais... les deux tourtereaux n'allaient pas un peu vite ? Etant donné que Saphira l'a rencontré récemment, ça veut dire qu'ils ne doivent pas se connaître encore très bien. S'ils s'aiment, tant mieux. Seulement... ils pourraient au moins prendre le temps de se connaître...


- Même si je ne lui ferais rien, Inflath risquerait d'avoir... peur de moi, tu le sais bien. Par contre... euh... aller vivre à la forteresse ? C'est très risqué, Saphira. Les autres dragons vont lui vouloir du mal à coup sûr. A la limite, si tu y tiens vraiment... il faudra qu'Inflath bénéficie d'une protection. Pour sa propre sécurité. Hum... peut-être un cristal équipé d'un champ de force désactivable ? Non seulement, ça ne t'empêchera pas de l'approcher et d'être avec lui, mais en plus, en cas de danger, il pourra s'en servir pour se défendre lui-même de façon efficace. Je me doute que tu voudras le protéger, mais si tes ennemis sont trop nombreux pour vous deux ? Dis-toi que je ne te veux que du bien - et aussi le sien, à présent -, mais c'est une chose à laquelle il faudra réfléchir. Ne t'en fais pas, va. On trouvera bien une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 31 Aoû - 16:54

Tout comme Saphira, Lyria aussi avait l'air de penser que Malefor était un bon candidat même si a vrai dire c'était plausible vu qu'il était sans doute le dragon le plus fort de sa génération hors Ripto ou la Sorcière étaient loin d'être des poids plumes niveau puissance.
"Tu sais Lyria quand on veut que plusieurs générations pensent qu'un dragon en particulier qui vie longtemps dans son cas soit vu comme l'ennemi a combattre, tenter de détruire toutes les preuves pouvant prouver qu'il ai put être quelqu'un de bien serait surement quelque chose que les anciens auraient étés capables de faire. Mais bon sans preuves, on ne pourra en effet rien prouver même si ce serait une information pouvant être utile."
Pour vaincre les résistants ou leurs partisans, quoi de mieux après tout de détruire la crédibilité de leurs symboles? Une conquête par la force est faisable malgré les pertes mais si les résistants pouvaient se détruire de l'intérieur, cela serait encore mieux. Bon après si Lyria disait qu'il y a finalement peu de dragons qui sont des gens bien dans l'empire, Saphira pouvait la croire sur parole car en tant que dirigeante Lyria en voyait en effet sans doute beaucoup plus qu'elle mais bon le fait que personne ne semblait avoir pleurer que Malicia ai perdu le trône pouvait laisser pensé qu'ils n'ont pas l'air de se plaindre d'avoir quelqu'un de bien qui dirige.
"Je ne croit pas qu'il y ai en fait des dragons tout gentils ou tout méchants, on a tous notre coté sombre même si certains prennent parfois plus gout que d'autres a leurs cotés sombres au point des fois de devenir des mauvaises personnes. De toute façon tant que toi au moins tu reste quelqu'un de bien, ca me suffira amplement et pour Malicia j'espère en tout cas que tu a raison mais bon j'espère vraiment que je me trompe a son sujet."
Par contre si Saphira avait dit a Lyria que cette dernière pouvait tout dire sur ce qu'il y avait entre elle et Cynder, l’adolescente avait malgré tout l'impression que la vérité risquait de ne pas lui plaire et c'était le moins qu'on puisse dire car le début du récit n'était déjà pas agréable.
"On va dire que dés mon arrivée, je vous ai vu toutes les deux pas forcement dans vos bons jours mais toi encore ce n'était pas de ta faute et puis tu était tellement différente de ce que tu m'avait montrer de toi que j'ai vite compris qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas."
Bon une engueulade au sein d'une famille, Saphira avait envie de dire que c'est le genre de chose qui peut arriver même si ce n'est jamais des moments agréables. Pourtant la jeune dragonne avait carrément eu les écailles qui avaient blêmis pendant un bref instant en voyant la cicatrice que portait Lyria a la poitrine. Bon la ca dépassait largement l’engueulade disons classique que beaucoup de gens peuvent avoir mais qu'es qui avait put passer par la tête de Cynder pour en venir a avoir bien failli tué sa propre fille adoptive? Autant Saphira avait bien blesser Luirio une fois mais elle avait frapper a un endroit ou elle savait qu'elle ne risquer pas de le tué mais quand on vise la poitrine de quelqu'un, c'est rarement en espérant que la personne s'en remettra et Saphira ne voyait pas du tout Lyria capable de se mutilé pour un mensonge. La jeune dragonne était d'ailleurs outrée ce qui pouvait s'entendre dans sa voix.
"Non mais Cynder a complètement perdue la tête, même moi je ne peut pas lui trouver la moindre excuse. Qu'elle ai voulu que tu sois un peu plus indépendante c'est une chose mais vouloir te faire partir loin d'elle au point de carrément essayer de te tué en cas de refus, c'est plus qu’exagérer même de sa part car je veux bien croire qu'on ne pense pas toujours ce qu'on dit ou ce qu'on fait quand on est vraiment en colère mais ca n'excuse pas ce qu'elle a fait. De ton coté tu n'a absolument rien a te reprocher, tu aura au moins essayé de lui parler."
En écoutant la suite ainsi que Lyria qui semblait tenté de ne pas pas pleurer même si elle ne trompait personne, Saphira en venait au fait que Cynder ne c'était pas contenté de brisé Lyria uniquement physiquement mais moralement également car une mère qui dit a sa fille adoptive qu'elle n'est au final pas sa fille et qu'elle juste pris avec elle par pitié, c'est sans doute ce qu'il y a de plus terrible a entendre pour une fille aimante.
"N'ayant jamais vraiment eu de mère, je ne pourrait sans doute jamais imaginer a quel point cela a dut être horrible pour toi d'entendre cela mais je t'avoue que même en sachant le mal qu j'avait put entendre sur Cynder, je n'aurait jamais imaginer qu'elle soit capable de dire cela a la dragonne qu'elle aura pourtant adopté de son plein gré. Je sais qu'elle t'a dit que je suis sa seul fille a ses yeux mais je crois que si j'était contente au départ de savoir qui est ma mère, j'aimerait finalement ne l'avoir jamais su après ce que tu vient de me dire."
Si Lyria était entrain de grondé, Saphira n'était pas moins énervée qu'elle au sujet de Cynder au point que l'adolescente n'avait pour l'heure plus envie de vouloir apprendre a connaitre sa mère biologique, sa vrai mère comme Saphira s'en faisait l'image était finalement morte depuis longtemps au moment ou le bâtiment de l'orphelinat lui était tombé dessus car seul sa mère adoptive l'avait vraiment aimé et pris soin d'elle jusqu'a ce que la mort vienne la chercher hors Cynder venait de prouver par ses actes que jamais elle ne pourra la remplacer.
"Je vais sans doute être aussi horrible qu'elle en disant ce que je me m’apprête a te dire mais même si Cynder m'a mis au monde et qu'elle a le même sang que moi, ma véritable mère est a mes yeux celle que j'ai perdue quand le bâtiment de l'orphelinat ou j'était lui sera tombé dessus et avec ce que tu vient de me dire, Cynder ne pourra jamais la remplacer. Tu n'a vraiment aucune excuse a me faire grande sœur en ce qui la concerne en dehors du fait que tu aurait dut m'en parler sans attendre. Je ne peut pas défaire ce qu'elle t'a dit et franchement je n'ai vraiment pas envie de prendre sa défense mais je tient quand même a te dire que tu restera toujours ma sœur et cela qu'importe si nous ne sommes pas du même sang bien que je croit que je préférait être du même sang que toi plutôt que du sien...dire que je pensait te demander si je pouvait être reconnue officiellement auprès du clan comme une princesse de l'empire tout comme toi, je croit en fait que si cela doit se faire, je voudrait que les gens fassent le rapprochement par rapport au lien que nous avons entre nous plutôt qu'a cause du fait que j'ai le même sang que leur ancienne dirigeante. Il y a quand même vraiment quelque chose que je veux que tu me promette : Ne garde jamais tout cela pour toi, n’hésite jamais a m'en parler. Je ne te ferait jamais de secret alors je ne veux pas qu'il y ai des secrets entre nous. On ne sera fortes toutes les deux uniquement si on est soudées."
Bon après si Lyria était d'accord pour que Saphira soit reconnue officiellement comme princesse de l'empire et cela malgré le fait qu'il serait difficile de cacher qu'elle est la fille biologique de Cynder, Lyria pouvait au moins se rassurer le fait que la jeune dragonne noire n'avait aucunement l'intention de lui faire de l'ombre ou de vouloir lui ravir le trône. D'ailleurs Saphira n'avait absolument jamais eu le désir de diriger un jour qui que ce soit et puis surtout même si il y a visiblement des bons cotés dans ce boulot, il y a beaucoup trop de choses pénibles a faire pour que l'adolescente ai envie de se lancé de son plein gré dans ce genre de boulot et puis celui qu'elle a trouvé lui va déjà très bien.

Quand la discussion dériva sur le sujet d'être juge et aussi de Malicia. Saphira se disait d'ailleurs qu'elle devrait peut être songer a révisé son jugement sur Malicia après ce qu'elle venait d'entendre sur Cynder mais finalement non, Lyria n'avait pas besoin d'une nouvelle trahison de la part de quelqu'un en qui elle a confiance et si jamais Malicia ne devait pas être ce qu'elle se dit être envers Lyria, autant qu'il y ai au moins une des deux sœurs qui reste sur ses gardes.
"Eh bien il vaut mieux pour elle car si elle n'y prend pas garde, elle risque de ne pas apprécier si les gens décident de ne plus en avoir peur."
En tout cas heureusement qu'il y avait encore cette histoire de dragons bariolés pour faire rire les deux sœurs qui d'ailleurs en ont bien besoin après tout ce qui venait de se dire a propos de leur "mère".
"J'ai en effet rencontrer Viel et aussi ses parents je doit dire bien qu'il t'en a peut être parler même si il n'est pas la seul personne que j'ai rencontrer ce jour la. Après même si je doute qu'ils aient le courage de venir te chercher des soucis, je pense en effet qu'un portrait subjectif serait quand même mieux au cas ou mais au moins je pourrait me faire une idée de nos clowns de service et avoir un beau fou rire en ta compagnie rien qu'en y repensant."
Concernant les démons, Saphira ne savait en effet rien a propos de Nessie sans même savoir si Lyria allait lui raconter ou pas mais si elle l'avait su, elle aurait aussi put deviner que Nessie ne devait pas apprécier ce que Lyria avait dit juste avant.
"Eh bien le fait qu'ils dangereux et imprévisibles n'en font pas forcement des êtres mauvais pour autant même si il peut y en avoir et puis après tout nous aussi on peu être dangereuses et imprévisibles mais on reste des bonnes personnes malgré tout. Après j'imagine que comme pour nous, ils n'ont aucune raison de se montrer gentils si on les apprécie pas non plus."
Si Lyria lui conseilla d'aimer Inflath pour ce qu'il est et non a cause de son apparence, Saphira n'avait vraiment pas attendu que sa sœur lui dise cela pour mettre ses paroles en application.
"Rassure toi je l'aime pour ce qu'il est, je me fiche qu'il ai une apparence qui ne soit vraiment pas dans la norme car tout comme toi, c'est uniquement ce qu'il y a l'intérieur qui compte pour moi et le fait est que je vous aime autant l'un que l'autre...oui bon n'ai pas peur, je ne compte pas faire des galipettes avec toi. Mais bon même si tu taquinera sans doute bon cœur Luirio et Sweet Giggle pour moi, a quoi bon si je n'en profite pas?"
Elle avait la dernière partie riant un peu afin surtout de détendre l'atmosphère. Toutefois Lyria avait raison, cela serait dangereux pour Inflath de venir vivre a la forteresse car il y avait des grandes chances pour que les autres dragons ou même Malicia puissent avoir envie de lui faire du mal et vu ses faiblesses ce la pourrait lui coûter la vie. de toute façon il était encore tôt tant qu'elle n'aurait pas appris a mieux le connaitre mais si elle en connaissait l'essentiel. Toutefois elle était vraiment reconnaissante a Lyria de bien vouloir faire ce qu'elle peux pour assurer la sécurité de son ami si il devait quand même venir aux cieux concordants. Saphira posa doucement une patte sur la poitrine de sa sœur en souriant.
"Si moi j'ai put voir en toi autre chose qu'une dragonne un peu flippante, tu peut être certaine qu'il le verra aussi. Il aura sans doute un peu peur mais je pense qu'il me fera assez confiance pour savoir que je le ne présenterait pas a quelqu'un donc il devrait avoir peur. Rassure toi je ne le ferait pas venir a la forteresse sans être certaine qu'il soit bien en sécurité. L'idée d'un collier avec une gemme de protection est une bonne idée mais si les autres comprennent qu'il puisse être aussi sous ta protection en même temps que la mienne...disons que je ne connais pas beaucoup de dragons dans l'empire qui ont vraiment envie de prendre le risque que tu sois en colère après eux si toutefois je m'en charge pas avant si ils tentent quoi que ce soit."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Ven 1 Sep - 13:40

Le regard de Lyria s'assombrit. Elle ne serait même pas étonnée de l'apprendre. C'est à croire que les Anciens seraient capables des pires bassesses. N'est-ce pas eux qui ont arraché tous ces oeufs à leur famille ? Les condamnant ainsi à ce sort si funeste ? N'est-ce pas eux qui ont envoyé le petit dragon violet, mal préparé, directement à l'abattoir ? Ils mériteraient de se prendre une bonne paire de claques en pleine tronche, voire même se faire octroyer leurs droits. Puisqu'ils ne sont pas foutu d'assumer leurs responsabilités bien comme il faut.


"Tu sais Lyria quand on veut que plusieurs générations pensent qu'un dragon en particulier qui vie longtemps dans son cas soit vu comme l'ennemi a combattre, tenter de détruire toutes les preuves pouvant prouver qu'il ai put être quelqu'un de bien serait surement quelque chose que les anciens auraient étés capables de faire. Mais bon sans preuves, on ne pourra en effet rien prouver même si ce serait une information pouvant être utile."
- Là-dessus, je ne peux qu'être d'accord avec toi. Je crois même que ces andouilles d'Anciens devraient se faire retirer tous leurs droits, ainsi que leurs fonctions. Franchement, ils sont loin de les mériter. Remarque, c'est vrai que si jamais on arrivait à mettre la main sur une telle information... ils seraient dans de beaux draps. Mmmhmmhmmhmm... ça pourrait être marrant de les regarder se faire défoncer par tout le monde, avec une boîte de pop-corn dans la patte.


Elle fut pris d'un fou rire rien qu'à l'idée d'un tel spectacle. Spectacle que personne n'oublierait de sitôt, assurément. Après, que ce soit Lyria, Malicia, ou même Cynder, le peuple n'approuve pas toujours les actions de leurs dirigeants, même en étant des gens biens. Toutefois... on ne peut pas changer la nature de Malicia. Cynder aurait beau lui enseigner comment bien se comporter au pouvoir, Malicia pouvait aussi bien ne pas l'écouter, et avoir envie de gouverner à sa manière, sans nulle doute. Bien que c'était  chose faite, à présent, la réaction de tous vis-à-vis d'une Malicia déchue n'est pas si surprenante... on peut carrément dire que la réaction du peuple est normale. Puisqu'ils ont été capables de voir en Lyria une bonne dirigeante.

Souvent, quand le dirigeant ne plaît pas, le peuple ne manque pas de le faire savoir... et ça peut même aller jusqu'à vouloir se débarrasser de lui. Au fond, peut-être que c'est précisément ce qu'ils voulaient qui arrive à Malicia... en espérant que les choses s'arrangent enfin. N'importe qui peut affirmer que vivre sous une tyrannie permanente est un vrai cauchemar... Lyria hocha vaguement la tête, et fixa l'horizon d'un air pensif. Vérité ou non, elle espérait se tromper à son sujet. Autant dire que les choses sont plus claires qu'elles ne peuvent l'être, à présent.




L'ambiance devint plus lourde lorsque Lyria commença son récit. Visiblement, il n'a pas fallu longtemps à Saphira pour comprendre que quelque chose clochait. Oui, une dispute classique est on-ne-peut-plus-normale, mais de là à ce que Dark Lyria apparaisse... inutile d'en dire plus pour savoir que c'était vraiment grave. En lui montrant les profondes traces de griffures sur sa poitrine - qui avaient à peine cicatrisées -, les écailles de Saphira avait pris une teinte violet clair. Qui ne frissonnerait pas devant une telle blessure ? Blessure qui  faisait encore souffrir Lyria, malgré le temps passé, et les soins. Ce qui est sûre, c'est que de telles entailles... ne disparaîtront jamais. Il y en aura toujours des traces. Que ce soit physique, ou mental. Au moins, Lyria était heureuse d'avoir une petite soeur comme Saphira. Ca se voyait dans ses yeux... Saphira était tellement remontée contre Cynder... on aurait dit une bombe prête à exploser.


"Non mais Cynder a complètement perdue la tête, même moi je ne peut pas lui trouver la moindre excuse. Qu'elle ai voulu que tu sois un peu plus indépendante c'est une chose mais vouloir te faire partir loin d'elle au point de carrément essayer de te tué en cas de refus, c'est plus qu’exagérer même de sa part car je veux bien croire qu'on ne pense pas toujours ce qu'on dit ou ce qu'on fait quand on est vraiment en colère mais ca n'excuse pas ce qu'elle a fait. De ton coté tu n'a absolument rien a te reprocher, tu aura au moins essayé de lui parler."
- Je le sais... le pire, c'est qu'elle n'a jamais cherché à s'excuser. Et qu'elle me considère carrément comme une merde. Toujours à m'éviter comme la peste, à me regarder avec ce profond mépris, comme si je n'étais plus rien à ses yeux. Mais qu'est-ce que j'ai fait pour mériter un traitement pareil ?! ... Moi non plus, je ne comprends pas...


Lyria eut beaucoup de mal à prononcer la suite, car elle était encore plus horrible. Bien ques Saphira compatissait... elle ne pouvait qu'imaginer la douleur de Lyria. Il n'y a même pas de mots qui puissent être mis dessus, pour dire à quel point ça fait mal. Sinon qu'on serait prêt à faire n'importe quoi pour que ça s'arrête, quitte à préférer mourir.


"N'ayant jamais vraiment eu de mère, je ne pourrait sans doute jamais imaginer a quel point cela a dut être horrible pour toi d'entendre cela mais je t'avoue que même en sachant le mal qu j'avait put entendre sur Cynder, je n'aurait jamais imaginer qu'elle soit capable de dire cela a la dragonne qu'elle aura pourtant adopté de son plein gré. Je sais qu'elle t'a dit que je suis sa seul fille a ses yeux mais je crois que si j'était contente au départ de savoir qui est ma mère, j'aimerait finalement ne l'avoir jamais su après ce que tu vient de me dire."
- ...... Ne m'en veux pas, Saphira, mais toi, au moins, tu connais la vérité sur ta mère biologique, à présent. Moi, je ne l'ai jamais su. On m'a seulement dit qu'on a trouvé mon oeuf au coeur de la Forêt d'Eté. Je n'ai aucun indices sur eux... je ne sais même pas s'ils sont encore vivants. Et comme j'ai sans doute été abandonnée à cause de ma couleur... je ne suis pas certaine de vouloir le savoir. Encore moins après ce que Cynder m'a fait. D'ailleurs, si je n'étais pas la Princesse des Ténèbres ET une adulte... peut-être qu'elle m'aurait abandonné aussi. Après tout, elle a bien failli me tuer. Elle en est tout à fait capable.


On sentait de la rancoeur, et une profonde haine dans sa voix. Au point que Lyria grondait en montrant les dents, tel un chien enragé. Saphira était tout autant énervée contre Cynder. Même plus qu'énervée.


"Je vais sans doute être aussi horrible qu'elle en disant ce que je me m’apprête a te dire mais même si Cynder m'a mis au monde et qu'elle a le même sang que moi, ma véritable mère est a mes yeux celle que j'ai perdue quand le bâtiment de l'orphelinat ou j'était lui sera tombé dessus et avec ce que tu vient de me dire, Cynder ne pourra jamais la remplacer. Tu n'a vraiment aucune excuse a me faire grande sœur en ce qui la concerne en dehors du fait que tu aurait dut m'en parler sans attendre. Je ne peut pas défaire ce qu'elle t'a dit et franchement je n'ai vraiment pas envie de prendre sa défense mais je tient quand même a te dire que tu restera toujours ma sœur et cela qu'importe si nous ne sommes pas du même sang bien que je croit que je préférait être du même sang que toi plutôt que du sien...dire que je pensait te demander si je pouvait être reconnue officiellement auprès du clan comme une princesse de l'empire tout comme toi, je croit en fait que si cela doit se faire, je voudrait que les gens fassent le rapprochement par rapport au lien que nous avons entre nous plutôt qu'a cause du fait que j'ai le même sang que leur ancienne dirigeante. Il y a quand même vraiment quelque chose que je veux que tu me promette : Ne garde jamais tout cela pour toi, n’hésite jamais a m'en parler. Je ne te ferait jamais de secret alors je ne veux pas qu'il y ai des secrets entre nous. On ne sera fortes toutes les deux uniquement si on est soudées."
- ... Je suis très touchée, Saphira. Je sais que personne ne pourra jamais remplacer une mère, une famille, qui t'aimait de tout son coeur...... je te le promets.


Lyria resta un long moment silencieuse, puis elle ajouta, comme si les mots lui pesaient.


- Ecoute, Saphira. Si tu veux qu'on te considère comme une vraie princesse... je ne t'en empêcherais pas. C'est ton droit légitime, et je ne peux pas t'en vouloir. Mais je ne te cacherais pas que j'ai vraiment peur qu'on se serve de toi pour m'atteindre. Tu as beau savoir te défendre... je n'aurais d'autres choix que d'obéir aux Résistants si tu venais à tomber dans un de leurs pièges. Et je ne veux pas prendre le risque de mettre ta vie en danger, au risque de te perdre. Ce que je crains encore plus... c'est Cynder. Elle m'en veut tellement qu'elle ne se gênera pas pour me détrôner... et te mettre à ma place, puisque tu restes sa fille biologique, malgré tout........ je sais pas quoi faire. Pour la première fois de ma vie, je me sens complètement larguée...




Pour ce qui est de Malicia... Lyria commençait à se demander si Malicia ne la flattait pas dans le sens de ses écailles... pour avoir sa protection. A en croire Saphira, sa loyauté était plus que douteuse. Lyria soupira.


- Oh, mais tu connais Malicia. Elle se plaît bien trop avec ses fantasmes morbides pour vouloir changer. Je doute même que Cynder - ou qui que ce soit d'autre - puisse l'influencer. C'est plutôt elle qui influence les autres, malheureusement. Et pour que les gens n'aient plus peur d'elle... c'est pas demain la veille, si j'ose dire.


En tout cas, Saphira confirma qu'elle connaissait Viel. Lyria ressentit un certain malaise quand au fait qu'elle connaisse également ses parents... qui n'était autre que des Résistants prisonniers de la forteresse. Les aurait-elle vu dans le cachot... voire parler avec eux... ? Lyria l'ignorait. Bah... la dragonne noire avait confiance en sa soeur. Inutile de lui rappeler que ces andouilles de Résistants sont des ennemis de l'Empire. Aussi minables soient-ils.


- Oui, oui, je les connais. Huhuhu... pour le tableau, il faut voir si Viel accepte. Ensuite, faut voir où on accrochera le tableau...


Nessie eut un rire goguenard à la remarque de Saphira. Ah... elle aurait adoré voir sa réaction, en sachant qu'il y en a un juste à côté d'elle. Et Lyria ne manqua pas de la faire taire par télépathie. Malgré sa promesse, Lyria ne pouvait rien dire. Tout simplement parce qu'il vaut mieux ne pas savoir certaines choses... surtout si elles sont vraies, et bien vivantes. Que pouvait répondre Lyria à ça, sans dire la vérité ? Approuver donnerait des soupçons... et réfuter ne ferait qu'éterniser le débat. Jusqu'au moment où elle finirait par craquer. Elle soupira, puis se contenta d'un hochement de tête. Quelle têtue.




Visiblement, Saphira savait ce qu'elle faisait avec Inflath. Tant mieux. Le bonheur de sa petite soeur, c'est tout ce qu'une grande soeur pouvait souhaiter. Lyria souriait de toutes ses dents.


- Du moment que tu n'oublies jamais tes paroles, pour moi, c'est l'essentiel. Et je pense qu'Inflath serait très heureux de te l'entendre dire.


Lyria réfléchit un bref instant, puis ses yeux pétillèrent de malice.


- Tu sais quoi ? Je vais demander à Viel, pour le tableau des dragons bariolés. Et puis... s'il accepte déjà ça, alors peut-être qu'il acceptera de peindre Luirio et sa chérie de la façon la plus humiliante possible. Tu pourras garder ça, et l'accrocher dans ta chambre, en souvenir du bon vieux temps. Je peux lui en demander plusieurs, si ça peut te faire plaisir.  Qu'est-ce que tu en penses, petite soeur ? Au moins, je ne serais pas la seule à m'amuser. Huhuhu.


Saphira avait une lueur de reconnaissance dans les yeux. Faire en sorte qu'Inflath se porte bien s'il venait, c'est le moins que la dragonne noire puisse faire. Lyria tressaillit quand elle vit la jeune dragonne poser sa patte sur sa poitrine, mais elle la posa bien au-dessus de la plaie. Evidemment. Comme si elle allait toucher la blessure. Lyria était vraiment bien, il y a des moments... tss. Saphira souriait doucement.


"Si moi j'ai put voir en toi autre chose qu'une dragonne un peu flippante, tu peut être certaine qu'il le verra aussi. Il aura sans doute un peu peur mais je pense qu'il me fera assez confiance pour savoir que je le ne présenterait pas a quelqu'un donc il devrait avoir peur. Rassure toi je ne le ferait pas venir a la forteresse sans être certaine qu'il soit bien en sécurité. L'idée d'un collier avec une gemme de protection est une bonne idée mais si les autres comprennent qu'il puisse être aussi sous ta protection en même temps que la mienne...disons que je ne connais pas beaucoup de dragons dans l'empire qui ont vraiment envie de prendre le risque que tu sois en colère après eux si toutefois je m'en charge pas avant si ils tentent quoi que ce soit."
- Huhuhu... je n'en doute pas. Dans ce cas, Inflath pourra dormir sur ses deux oreilles. Dès que j'aurais un moment, je te promets que je fabriquerais le collier. Ca risque d'être un peu long, mais ça ne doit pas être bien compliqué. Il y a bien de livres à ce sujet, dans la bibliothèque royale, de toute manière. Une dernière chose, Saphira : ne dis pas tout de suite à Inflath que je suis princesse. Disons... que ça pourrait l'intimider, tu vois. A la limite, il sera peut-être plus rassuré si tu lui dis simplement que je suis ta soeur.


Lyria se releva avec un sourire malicieux.


- Dis-moi... ça te dirait, une chasse au trésor dans le château ? Viens. On va peut-être trouver des trucs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Ven 1 Sep - 20:06

Hum c'est pas demain que les anciens se verront retirés leurs fonctions, ils ont arnaqués beaucoup trop de personnes pour cela mais a vrai dire c'était peu probable que leurs partisans les défonceraient même en sachant ce qu'ils ont fait ou dut moins Saphira n'y croyait pas trop. La jeune dragonne taquina un peu sa sœur avant de redevenir sérieuse.
"Un seul paquet de popcorn pour assister au combat du siècle? Soit pas radine et rajoute en un de plus. Plus sérieusement avec la résistance qui a quand même vu le jour autour des anciens, c'est tout leurs partisans qui risquent de ficher le camp si ils s’aperçoivent que leurs cause est en partie créer sur un mensonge donc il se pourrait qu'on ai même pas besoin de se fatiguer pour les vaincre bien qu'il y aura toujours quelques têtes de mules pour vouloir nous tenir tête."
Bon elle eu un fou rire déclenché en partie a cause de celui de Lyria, le rire étant parfois transmissible comme dans ce genre de moment car c'est vrai qu'en y pensant, un combat de dragons contre les anciens serait l’événement du siècle a ne pas rater. pour le reste Saphira ne parla plus de Malicia, ayant dit ce qu'elle avait a dire et ne souhaitant pas en parler d'avantage sans compter que l'ambiance était suffisamment lourde pour ne pas en rajouter a cause de ce qu'avait fait Cynder. A vrai dire Saphira ne parvenait pas a comprendre pourquoi Cynder avait agit ainsi mais vu que cela c'était passé le lendemain de l'arrivée de l'adolescente, cela se pouvait il que cela ai déclencher quelque chose chez leur mère? D'un autre coté il y avait aussi la dague qu'elle avait été chercher dans les ténèbres, peut être n'en était pas ressortie dans le même état que lorsqu'elle y était entrer mais autant ne pas le dire a Lyria qui risquerait de s'en vouloir vu que cette quête pour la dague était avant tout pour elle. Il était néanmoins possible aussi que Cynder n'avait jamais était ce qu'elle paraissait être.
"J'avoue ne pas la comprendre non plus car il me semblait qu'elle avait été une bonne mère pour toi mais j'espère que ce n'est pas mon arrivée qui est en cause car peut être qu'elle se dit qu'elle ne sera jamais une bonne mère pour nous vu ses erreurs et ce qui aura fait qu'elle m'ai laissé de coté. J'en serait même a vouloir croire que le fait d'avoir fait une expédition dans les ténèbres ne l'a peut être pas fait revenir dans le même état que lorsqu'elle y est aller. Bon ca n'excuse pas tout et cela ne justifie pas son comportement envers toi."
Quand a en vouloir a Lyria qui disait que Saphira avait de la chance de connaitre sa mère, disons juste que cela dépend comment on voit les choses mais des fois vaut il mieux savoir qui est sa mère au risque d'apprendre tout le mal qu'elle a fait a d'autres ou est il parfois préférable de ne pas trop chercher a savoir dans l'éventualité ou la vérité ne serait pas agréable a entendre?
"Je n'ai aucune raison de t'en vouloir grande sœur, dans un sens tu a raison et puis c'est vrai que j'avait envie de savoir qui était ma mère mais je t'avouerait que lorsque j'avait encore mes parents adoptifs...bah c'est dégueulasse a dire mais j'en avait strictement rien a foutre de le savoir. Toutefois la question a savoir pourquoi on a été abandonné, qu'es qui fait que nos parents ont fait un choix aussi horrible sont des questions que moi aussi je me suis posé comme tout les orphelins ou enfants perdus comme on se s’appelaient entre nous. Je ne pense pas que l'on ai put abandonner ton œuf a cause de ta couleur, je doute qu'on puisse le savoir tant que l’œuf n'a pas éclot mais vu ta crainte de connaitre la vérité, autant ne pas chercher même si je veux bien essayer de t'aidé a avoir des informations si jamais tu a quand même envie de savoir. Je ne pense pas malgré tout que Cynder t'ai pris avec elle car tu était la princesse des ténèbres, tu ne l'aura été officiellement que par son biai et tout le monde t'accepte ainsi maintenant mais je ne pense pas pouvoir te donner les raisons qu'elle t'ai pris avec elle même si il se peut que ce soit par remords de ne pas s'être occupé de moi alors peut être qu'elle ne voulait pas qu'une autre enfant souffre."
Bon cela n’empêchait pas Saphira d'être quand même bien remontée contre sa mère car si elle aurait put pardonner beaucoup de choses, le fait que Cynder ai limite tenté de tué et brisé Lyria étaient deux choses que l'adolescente était incapable de pardonné a l'heure actuel sauf peut être si Cynder venait s'excuser et encore ce n'était pas sûr que Saphira changerait d'opinion malgré tout.
"Je ne cherche pas a remplacer la famille que j'avait autrefois Lyria et même si je ne devait n'avoir que toi en guise de famille, cela me suffit très bien. C'est ca l'avantage si je peut dire d'avoir vécue seul pendant longtemps, je ne suis pas quelqu'un qui en demande beaucoup."

Si le sujet sur le fait que Saphira puisse être reconnue comme princesse était enfin venu sur le tapis même si Saphira aurait voulu faire cette demande dans des circonstances disons meilleurs, Lyria semblait avoir les mêmes craintes que Saphira quand cette dernière en avait parler a Viel pour avoir son avis mais bon c'était presque amusant de se rendre compte que les sœurs soient liées a ce point.
"C'est marrant, c'est exactement au mot prêt ce que je me suis dit quand j'ai demander son avis a Viel quand j'ai laissé échapper devant lui que j'était la fille de Cynder. Je sais ce que ca implique pour toi et a vrai dire j'ai les mêmes inquiétudes mais comme on me l'aura fait remarquer, les gens le sauront tôt ou tard que je suis la fille de Cynder et il ne faudra pas longtemps non plus longtemps pour que les gens comprennent que je suis importante a tes yeux et inversement. D'ailleurs comme tu l'a dit, Cynder pourrait tenter de me reconnaître en tant que tel dans le but principal de me mettre sur le trône a ta place alors si je doit choisir entre l'une de vous deux pour être reconnue comme princesse de l'empire, je préfère autant que ce soit par toi plutôt qu'elle. De toute façon même si Cynder veut un jour me coller sur le trône, sache que je n'en ai pas envie de m'installer dessus ou de te le prendre mais de toute façon si elle tente le coup malgré tout, je serait tout a fait en droit de te le restituer aussitôt dans le pire des cas. Je pense vraiment que tant qu'a faire une annonce, autant qu'on la fasse ensemble entre sœurs pour que l'on puisse réfléchir a la manière de faire. De toute façon pour le trône en dehors que je n'en veux pas, j'ai disons trouvé un petit boulot qui me va très bien."
Après concernant Malicia, Saphira avait quand même de fort soupçon sur la fidélité de la nécromancienne. Toutefois Lyria semblait avoir bien compris le soucis avec Malicia car en dehors de ses fantasmes morbides, le fait est qu'elle semble prendre plaisir a influencer les autres hors une dragonne que l'on pense être une amie sans se dire qu'elle ne l'est pas tant que cela, ce n'est jamais bon quand la personne visée a du pouvoir autant au niveau de ses capacités ou de son rang social.
"C'est le fait qu'elle influence les autres qui me dérange avec elle, j'ai quand même un peu peur qu'elle essaye de de servir de toi pour obtenir ce qu'elle veut par le biais de votre amitié, surtout maintenant qu'elle n'est même plus régente et puis j'ai vraiment pas que tu sois encore victime d'une trahison comme avec Cynder."
Hum pour savoir ou mettre le tableau, Saphira avait déja une bonne idée de l'endroit ou le mettre mais cela risquerait quand même de casser un peu l'ambiance de la pièce.
"Pourquoi pas dans la salle du trône pour que tout le monde puisse le voir? Bon ca risque de casser le look habituel de la salle mais au moins tu aurait de quoi rire quand tu t’ennuiera sur ton trône."
Elle fit pourtant un sourire en écoutant ce que Lyria lui disait sur les paroles que Saphira avait dit et se permis quand même de la taquiner un peu.
"Mais oui t'en fait pas sur le fait que je n'oublie pas mes paroles et puis je pense que les gens ne comprendraient pas si je faisait des "bêtises" avec toi. Non sérieusement je pense vraiment ce que je dit a son sujet et j'espère vraiment qu'il en a tout de même conscience."

Quand Lyria parla a nouveau de Viel, Saphira ne refit pas mention du fait qu'elle était au courant, encore moins qu'elle les avait vu tout les deux car après tout ce n'était pas important et puis ils étaient en captivités pour une bonne raison, voila ce que ca donne de vouloir faire obstacle a l'empire ou la horde alors que tous ont eu le choix de rejoindre les camps des vainqueurs mais ou certains ne veulent pas comprendre cette vérité.
"Voir Luirio en mode clown tout bariolé, ca serait noël avant l'heure même si sa petite copine, je croit qu'elle est déjà bien bariolée a l'origine. Le truc est que ceux qui vont passer prés de ma porte de chambre ne vont pas comprendre toujours pourquoi je serait entrain de me marrer."
Si elle avait bien senti Lyria tressaillir au moment ou elle lui avait toucher la poitrine, Saphira n'était pas assez folle pour toucher la ou c'est douloureux même si elle se disait qu'elle devrait faire soigner cette vilaine blessure.
"Il faudra que je voit si je peux te soigner ca quand même, il parait que je peux soigner avec mes pouvoirs mais j'ai jamais eu l'occasion de tester. Concernant Inflath, j'attendrait que tout sois prêt pour l’accueillir si jamais il veut venir un jour. Après si tu ne veux pas que je dise a Inflath que tu est aussi une princesse en plus d'être ma sœur, je ne lui dirait pas mais je ne pense pas que cela le dérangerait. Je lui ai dit que j'était la fille de Cynder et cela n'a pas eu l'air de le déranger mais bon je respecterait tout de même ton choix."
Bref pour finir, Lyria était entrain de lui proposer une chasse au trésors dans le château de la Sorcière. Au moins il y avait peu de chance que l'endroit ai été piller vu l’absence d'habitants dans le coin mais qui sais ce que les deux sœurs vont trouver a l'intérieur.
"Bien sûr que ca me tente mais je pense qu'on aura des chances de trouver pas mal de choses contrairement au château de la forêt d'été qui avait été piller largement avec le temps alors qu'ici...eh bien j'ai pas l'impression qu'il y ai beaucoup de monde qui sois de passage."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 2 Sep - 15:52

Lyria ricana suite à la remarque de Saphira.


- Radine ? Moi ? Bien sûr que non, voyons. Tu te doutes bien que j'aurais partagé volontiers avec toi si tu me l'aurais demandé.


Elle lui donna un coup de patte taquin sur son épaule.


C'est clair que si ça leur arriverait, ça leur fera tout drôle, à ces andouilles d'Anciens. Pour avoir menti ainsi à leurs partisans, ils l'auront un peu cherché. N'empêche, j'adorerais voir ça de mes propres yeux.


Le fou rire de Saphira se joignit à celui de Lyria. Elles en avaient bien besoin, d'ailleurs. Saphira semblait penser que son arrivée pouvait en être la cause, quant au comportement étrange de Cynder. Deuxième hypothèse : Cynder ne serait pas revenue tout à fait indemne de sa fameuse "expédition dans les ténèbres". Au fond, Lyria s'en moquait. En effet, ça ne justifiait rien du tout. Elle en vint même à se demander si elle pouvait encore considérer Cynder comme sa mère... méritait-elle vraiment ce titre ?


- Ma foi, c'est peut-être ça. Cynder était tellement distante avec moi, ces dernières années.. parce que je lui rappelais toi. Peut-être que c'est ses erreurs qu'elle porte sur la conscience. D'autant plus que Cynder a affronté ses pires craintes, là-bas. Quoi qu'il en soit, je ne pourrais jamais lui pardonner, qu'elle qu'en soit la raison. Elle a essayé de me tuer, elle me rejette, alors je ne vois pas pourquoi je n'en ferais pas autant. Ce n'est plus ma mère. C'est terminé.


Bien entendu, ces mots pesaient à Lyria, qui n'aurait jamais cru devoir dire cela un jour. Elle ferma les yeux et sanglota doucement, espérant qu'elle ne perdrait pas sa soeur à son tour. Autrement... Lyria n'aurait plus rien. Hum... Saphira qui disait se moquer de savoir la vérité, à ce temps-là... c'est tout à fait compréhensible. Elle avait une famille aimante, alors que demander de plus, sinon être heureuse ? ... D'un côté, Saphira aurait pû souhaiter qu'ils soient toujours là, mais... dans ce cas, jamais elle n'aurait rencontré Cynder et Lyria.


- ... Après ce que Cynder m'a fait, si j'apprenais la vérité sur mes parents, et qu'elle était horrible, je crois que je ne le sentirais même pas passer. En matière de douleur, difficile de rivaliser. Ce ne sera pas facile... mais je veux au moins essayer. Je me fiche d'en souffrir ou pas. J'ai le droit de savoir. Humpf. Cynder peut se la garder, sa pitié. Elle m'a frappé sans aucun remords, alors pourquoi j'en aurais pour elle ?!


Un éclair violet passa dans les yeux de la dragonne noire. Elle fronça les naseaux d'un air dédaigneux. Cette fois, Lyria était on-ne-peut-plus-sincère qu'en à Cynder. Elle ne l'aimait plus, et ça se sentait. Rien de ce qu'elle pourra dire ne réparera la plaie qu'elle lui a infligé. En revanche, Lyria frotta sa joue contre celle de Saphira.


- Au fond, on est pas si différentes. Et je suis heureuse que ce soit toi, ma petite soeur.




Déclarer Saphira officiellement comme princesse n'est pas une mince affaire, et non sans risque. Visiblement, les soeurs partageaient les mêmes craintes. Même si Saphira se voulut rassurante. Une étrange lueur brillait dans les yeux de Lyria.


"C'est marrant, c'est exactement au mot prêt ce que je me suis dit quand j'ai demander son avis a Viel quand j'ai laissé échapper devant lui que j'était la fille de Cynder. Je sais ce que ca implique pour toi et a vrai dire j'ai les mêmes inquiétudes mais comme on me l'aura fait remarquer, les gens le sauront tôt ou tard que je suis la fille de Cynder et il ne faudra pas longtemps non plus longtemps pour que les gens comprennent que je suis importante a tes yeux et inversement. D'ailleurs comme tu l'a dit, Cynder pourrait tenter de me reconnaître en tant que tel dans le but principal de me mettre sur le trône a ta place alors si je doit choisir entre l'une de vous deux pour être reconnue comme princesse de l'empire, je préfère autant que ce soit par toi plutôt qu'elle. De toute façon même si Cynder veut un jour me coller sur le trône, sache que je n'en ai pas envie de m'installer dessus ou de te le prendre mais de toute façon si elle tente le coup malgré tout, je serait tout a fait en droit de te le restituer aussitôt dans le pire des cas. Je pense vraiment que tant qu'a faire une annonce, autant qu'on la fasse ensemble entre sœurs pour que l'on puisse réfléchir a la manière de faire. De toute façon pour le trône en dehors que je n'en veux pas, j'ai disons trouvé un petit boulot qui me va très bien."
- Grr... rien que d'entendre son nom, ça me donne envie de l'étriper. Humpf... oh, et puis, elle en vaut tellement pas la peine. Bon, soit. Tu as l'air sûre de toi. Alors, nous le ferons. Quoiqu'il arrive.


Lyria afficha pourtant un sourire espiègle.


- Je sais qu'il est encore tôt pour y penser, mais le jour où je serais Reine, et toi Princesse... il faudra bien que tu me succèdes, un jour ou l'autre. Hihihi... j'espère que tu ne seras pas trop grognon, ce jour-là. Sauf si, bien sûr, je désigne un successeur digne de ce nom.




La dragonne noire eut un rire léger. Héhé. A ce rythme, tout le monde va se déchaîner sur Malicia... la pauvre.


C'est le fait qu'elle influence les autres qui me dérange avec elle, j'ai quand même un peu peur qu'elle essaye de de servir de toi pour obtenir ce qu'elle veut par le biais de votre amitié, surtout maintenant qu'elle n'est même plus régente et puis j'ai vraiment pas que tu sois encore victime d'une trahison comme avec Cynder."
- Huhuhu. Je sais que tu ne l'aimes pas, mais à ce point... oh, ne t'inquiète pas. Déjà, quand on rentrera, tu risques de m'entendre lui crier dessus de TRES LOIN. Cela dit, j'espère que je ne serais pas obliger de lui mettre des claques pour que le message passe.


Mettre un tableau pareil dans la salle du trône ? Euh... ça pourrait paraîtr farfelu, si Lyria devait recevoir quelqu'un. Elle soupira.


- Hum... c'est à voir. Tu sais, j'ai tellement de choses à faire que je n'ai guère le temps de m'ennuyer. Bien que ça soit une vraie plaie, quelque fois.


Ah, mais quand on taquine Lyria, elle ne se gêne pas pour rendre la pareille.


"Mais oui t'en fait pas sur le fait que je n'oublie pas mes paroles et puis je pense que les gens ne comprendraient pas si je faisait des "bêtises" avec toi. Non sérieusement je pense vraiment ce que je dit a son sujet et j'espère vraiment qu'il en a tout de même conscience."
- Oh, mais je n'ai guère de doute quand à ton fidèle ballon de foot, petite soeur, huhuhu. A quel genre de "bêtises", tu penses, hum ? Comme taquiner Malicia et Luirio quand j'ai le dos tourné ?


La dragonne noire lui donna un petit coup d'épaule, qui fit tomber Saphira sur le côté sans effort. Elle lui lança une pique au passage.


- Oups ! Que je suis maladroite... excusez-môôa, Votre Excellence.


Luirio pourrait faire un bon clown s'il n'était pas aussi con et trouillard. Quand à sa copine bariolée, c'est clair qu'on peut difficilement faire mieux. Surtout en matière de "ridiculisme".


- Bah ! Au moins, ils feront un couple mieux assorti. Et si quelqu'un t'embête, moi, je l'attrape, je le déguise en Père Noël, et je l'accroche au plafond. Au cas où tu voudrais redécorer ta chambre... huhuhu.


Saphira semblait penser qu'elle pourrait guérir Lyria avec ses pouvoirs de glace. La dragonne noire secoua la tête en reculant.


"Il faudra que je voit si je peux te soigner ca quand même, il parait que je peux soigner avec mes pouvoirs mais j'ai jamais eu l'occasion de tester. Concernant Inflath, j'attendrait que tout sois prêt pour l’accueillir si jamais il veut venir un jour. Après si tu ne veux pas que je dise a Inflath que tu est aussi une princesse en plus d'être ma sœur, je ne lui dirait pas mais je ne pense pas que cela le dérangerait. Je lui ai dit que j'était la fille de Cynder et cela n'a pas eu l'air de le déranger mais bon je respecterait tout de même ton choix."
- C'est trop grave, Saphira. J'ai déjà été examinée par nos médecins - qui ne sont pas novices en la matière -, et... à part m'avoir mis des points de suture, ils ne pouvaient rien faire de plus. De toute manière, ils m'ont clairement dit qu'il restera inévitablement des traces de cette blessure. Une grosse cicatrice, par exemple. Pour Inflath, franchement, je préfère. Une fois qu'il sera plus à l'aise avec moi, je lui dirais.


En tout cas, pour partir à l'aventure, Saphira était partante. Un nouvel éclair violet passa dans les yeux de Lyria. La Forêt d'Eté... c'est près de l'endroit où Lyria a vécu, et... oh, Saphira... si elle savait.


- Effectivement. C'est sûr que ça aide un peu.


La Princesse des Ténèbres poussa distraitement la porte en chêne du château. Le hall était immense. Malgré les toiles d'araignée et la poussière, cet endroit avait un certain charme, avec son côté gothique et luxueux. Une araignée tomba sur le dos de Lyria. Elle siffla et s'en débarrassa en grommelant. Oui... elle peut être violente, quand elle était surprise. Elle examina les lieux un bref instant, puis choisit au hasard une porte à droite. La porte devait être usagée, car elle tomba avec un grand DONG. La dragonne noire se crispa, puis inspira s'efforçant de garder son calme. Visiblement, cette salle était une cuisine, bien que minuscule. D'étranges ustiles recouvraient table et étagères. Malgré tout, Lyria entra, curieuse. Sa grande taille l'embêtait, ce qui fait qu'elle se fraya un passage à coups de queue, renversant une multitude d'objets divers. Elle ouvrit une étagère du muffle, puis se dressa sur ses pattes arrières pour mieux voir. Elle les examina un par un, puis grimaça de dégoût.


- Saphira. Regarde ça. La Sorcière n'aimait pas beaucoup les dragons, apparemment.


Il s'agissait d'un livre de cuisine qui expliquait comment cuisiner des bébés dragons. Ecoeurant. Lyria le laissa tomber sur le sol, comme s'il l'avait brûlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Lun 4 Sep - 18:19

"Mais encore heureux que tu aurait partager avec ta petite sœur préférée. Pour les anciens je n'ai pas l'intention de les plaindre car quand on commence a mentir, on a tendance a le payer cher et encore plus quand c'est plusieurs générations que l'on arnaque."
Pour ce qui concerne Cynder, le sujet était sans doute clos et puis l'adolescente n'avait pas envie d'encourager Lyria a revoir son jugement sur leur mère sans compter que Saphira n'était pas en état de vouloir chercher des excuses a leur mère. Concernant le besoin de Lyria de savoir la vérité sur ses parents biologiques, c'était un choix que l'adolescente comprenait très bien mais en cas de mauvaise surprise...eh bien au moins Lyria ne sera surement pas fait des faux espoirs et il valait mieux éviter au cas ou la vérité ne serait en effet pas agréable a entendre.
"Vu que tu n'a jamais put t'attacher a tes parents biologiques, c'est sûr qu'ils ne pourront pas te faire plus de mal que Cynder alors que tu l'aura aimer. En tout cas si je trouve quelque chose sur tes parents, je te promet que je te tiendrait au courant. Pour Cynder, il vaut mieux peut être ne plus trop y penser, ca ne lui donne que plus d'importance."
Pour le reste il était vrai que les deux sœurs n'étaient pas vraiment différentes, elles étaient toutes les deux des enfants perdus et avaient toutes deux dans un sens perdu leurs familles avant de devenir des sœurs de cœur.
"C'est vrai qu'ont se ressemblent beaucoup, moi aussi je suis heureuse de t'avoir comme grande sœur."
Bon Saphira comprenait bien que Lyria ne savait pas trop quoi faire pour le fait d'officialisé le rang de Saphira ainsi que ce qu'elle est pour l'empire mais au final la nouvelle dirigeante fini par être d'accord pour mettre les choses en place.
"Comme je te l'ai dit, cela aurait fini par se savoir alors autant que ce sois nous qui l'annoncions, ca évitera peut être ceux qui voudraient comploter contre toi même si je leur souhaite bien du plaisir si ils se font prendre."
Pourtant Lyria ne sembla pas vouloir s’empêcher de parlé déjà de succession et les dieux savent que Saphira n'était pas pressée que ce jour vienne mais Lyria avait raison car qu'elle en ai envie ou pas, un jour ce sera peut être le tour de la descendante de Cynder de gouverner l'empire mais dans ce cas il était temps pour elle de bâtir les fondations de sa vision de l'empire.
"Oh je suis pas pressée d'être reine cependant j'imagine que en tant que princesse, ca sera du temps ou je pourrait déjà contribuer a la fondation de l'avenir de l'empire. Mais bon d'ici la c'est toi qui est en place et ca sera l'occasion d'apprendre le boulot avec ma sœur."
En entendant le rire léger de Lyria, cette dernière devait maintenant avoir bien compris que Saphira n’apprécie pas du tout la nécromancienne et cela ne risquait pas de changer avant longtemps.
"J'ai tout simplement pas confiance envers les manipulateurs comme elle et si elle est capable de le faire efficacement avec des ennemis, c'est surement encore plus facile pour elle si elle désire manipuler ses amis pour son compte. Je n'ai pas pour habitude de fermer les yeux quand je voit une manipulatrice comme elle en action mais je peux jurer que si elle tente quoi que ce soit contre moi, je ne l'avertirait pas de ce qui l'attend. En tout cas rassure toi, je mettrait bien contre la porte pour ne rien louper du moment ou tu lui criera dessus et pour les baffes, je veux bien aider si ce n'est que ca."
Quoi que si elle devait baffer Malicia, la nécromancienne risquait plus de se retrouver avec la lame de la queue de Saphira dans l'épaule en guise de dernier avertissement et l'ironie étant que c'était la nécromancienne qui avait donné a Saphira ce coté agressif. Concernant l'idée du tableau qui serait mis dans la salle du trône, la jeune dragonne ne pouvait s’empêcher d'en rire d'avance.
"Bah justement, au moins ce tableau te mettra de bonne humeur même pendant les tâches chiantes a faire."
Oh mais voila que Lyria se met aussi a vouloir se montrer taquine? mais voila qui va rendre les choses plus marrantes entre les deux sœurs. Pourtant Lyria ne semblait pas comprendre a quoi Saphira faisait allusion en parlant de faire des bêtises, la reine de l'empire ayant finalement un esprit disons moins déplacé qu'on pourrait le croire.
"Hum je croit que tu n'a pas l'esprit déplacé comme moi pour comprendre a quoi je fait allusion en parlant de faire des bêtises mais disons que lorsque je te taquine juste avant en disant que je ne ferait pas des galipettes avec toi...eh bien disons que je ne pense pas forcement a taquiner Luirio ou Malicia."
Bref voila que Saphira venait de tomber sur le coté a cause a cause d'un coup d'épaule d'une Lyria qui avait l'air de vouloir se montrer joueuse mais qu'a cela ne tienne, l'adolescente se vengera tôt ou tard mais répondit quand même avec un petit sourire.
"C'est ca, moque toi. Profite en pour me taquiner avec ca. Toutefois pour Luirio, je croit pas que je le voudrait comme décoration car niveau sonore, je me lasserait vite de l'entendre gémir, c'est tout ce qu'il sait faire. Après sweet Giggle j'ai rien contre elle, elle m'a jamais fait du tord comparer a lui."
Au sujet de sa blessure, Lyria disait que les médecins qui l'avaient examinés ont dit que la blessure était trop importante pour être totalement guérit. Bon Saphira n'aurait de toute façon jamais put empêcher que cela ne fasse pas une cicatrice mais bon elle doutait par moment des talents de certains médecins.
"Après avoir vu Malicia faire revenir Luirio a la vie alors que je l'avait gelé de l'intérieur, j'ai un peu de mal a croire qu'on ne puisse pas soigner a peu prés correctement ta blessure en comparaison mais bon si tu ne veux pas que je tente, je respecterait ton choix et pareil pour ce qui concerne Inflath."
Écoutant quand même ce que disait Lyria, elle entra aussi par la porte en regardant la dragonne noire entrain de chasser une araignée de son dos, bon finalement cet endroit a encore des petits habitants tout compte fait mais au final ce fut la chute de la porte qui fit crisper Lyria, une occasion donc de permettre a Saphira de rendre une petite pique qu'elle devait bien a sa sœur.
"Attention ma reine, cette porte est très dangereuse. Une dragonne géante dans un magasin de porcelaine."
Oui Lyria n'était vraiment pas discrète en faisant tomber beaucoup d'objets se trouvant dans ce qui avait l'air d'être une cuisine, il y avait peu de chance que des artefacts soient exposés dans cette pièce même si Lyria avait visiblement trouver un livre de cuisine donc le contenu faisait froid dans le dos.
"Eh bien la sorcière avait un sens de la cuisine disons "discutable" mais on devrait laisser ce bouquin ici, évitons de donner ce genre d'idées sordides a d'autres."
En fait même si c'était horrible, elle imaginait bien Malicia comme étant assez folle pour vouloir tenter ce genre de cuisine. Ouvrant une autre porte, cela avait l'air de donner a une sorte de grand salon garnis d'étagères remplis d'objets divers ainsi que d'un grand miroir qui dégageait une énergie étrange a peine perceptible mais assez pour mettre mal a l'aise.
"Ah bah ca c'est mieux."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mar 5 Sep - 9:41

"Mais encore heureux que tu aurait partager avec ta petite sœur préférée. Pour les anciens je n'ai pas l'intention de les plaindre car quand on commence a mentir, on a tendance a le payer cher et encore plus quand c'est plusieurs générations que l'on arnaque."
- Humpf. Je doute que qui que ce soit les plaigne si la vérité venait à éclater au grand jour. Enfin, à supposer que ça arrive. Ca fait quand même des années que ça dure, et que leurs petits secrets sont cachés. Donc, peut-être faudrait-il... leur donner un petit coup de patte. Il doit bien y avoir un moyen. Huhuhu.


Bah, oui. C'est pas le genre de truc qui se fera tout seul. Hum. Au moins, elles étaient d'accord sur un point. La vérité ne pourra pas faire plus de mal que ce que Cynder a fait. Pff. Elle en vaut tellement plus la peine, celle-là... c'est du grand n'importe quoi, quand même... dire à quelqu'un toute sa vie qu'on l'aime... et essayer de le tuer. Cynder n'aura fait que raconter mensonges sur mensonges, au final. Bien que Lyria ruminait de sombres pensées, elle ne voulait plus entendre parler de Cynder. Rien qu'à entendre son prénom, cela provoquait chez elle une rage sans nom. Elle répliqua avec plus de froideur qu'elle n'aurait voulue.


"Vu que tu n'a jamais put t'attacher a tes parents biologiques, c'est sûr qu'ils ne pourront pas te faire plus de mal que Cynder alors que tu l'aura aimer. En tout cas si je trouve quelque chose sur tes parents, je te promet que je te tiendrait au courant. Pour Cynder, il vaut mieux peut être ne plus trop y penser, ça ne lui donne que plus d'importance."
- De toute manière, Cynder n'est plus qu'une merde sans valeur, à mes yeux. Alors oui, mieux vaut ne pas revenir là-dessus. En tout cas, je te remercie d'avance pour ton aide. Même si tu ne trouvais rien, je ne t'en voudrais pas. Puisque j'ai une petite sœur. Moi non plus, je ne demande pas grand chose niveau familial. Il ne m'en faut pas plus pour être heureuse, comme toi, Saphira.


Elle posa sa tête sur le dos de Saphira avec un doux sourire, comme si ça la réconfortait. Ca lui faisait vraiment chaud au cœur de savoir que Saphira ressentait la même chose. Et que Lyria ne sera plus jamais seule. Malgré ses réticences, Lyria accepta que Saphira soit considérée officiellement comme une princesse, bien qu'elle ignorait comment elle s'y prendrait pour mettre les choses en place.


- Peut-être. Peut-être pas. Il y a aura toujours des faces de rats qui essaieront de comploter contre moi. Et je te garantie que je serais sans pitié si je les attrape par la peau du coup.


Néanmoins, malgré l'air espiègle de Lyria, Saphira prit très au sérieux cette histoire de succession.


"Oh je suis pas pressée d'être reine cependant j'imagine que en tant que princesse, ca sera du temps ou je pourrait déjà contribuer a la fondation de l'avenir de l'empire. Mais bon d'ici la c'est toi qui est en place et ca sera l'occasion d'apprendre le boulot avec ma sœur."
- Ne t'en fais pas. Je suis sûre que tu t'en sortiras très bien. Et puis, n'oublie pas que je serais là pour t'épauler, au besoin. Le moment venu, je te montrerais tout ce que tu dois savoir. Mais pour l'heure, profite de ta liberté.




La dragonne ne put retenir un nouveau rire en parlant de Malicia. Saphira la détestait encore plus qu'elle ne le montrait. Et il est clair que les "baffes" de Saphira risquaient plus d'être des coups de couteaux...


- Oh, ce ne sera pas la peine. Tu l'entendras crier de TRÈS LOIN, crois-moi. Et pour ce qui est des baffes... j'en donne rarement des petites.


Elle leva une patte enflammée pour souligner ses propos. Cette fois, ce fut au tour de la jeune dragonne d'éclater de rire, par rapport au futur tableau de la salle du trône.


- Oui, je pense aussi. Mais ça risque d'être difficile de garder mon sérieux durant mes affaires avec ce tableau près de moi. D'ailleurs, mes futurs "clients" risquent de faire une drôle de tête à la vue de ce tableau. Ce qui sera encore plus difficile pour moi de ne pas rire. Même si j'avoue que c'est tentant, de temps en temps. Je suis censées me montrer impassible, et pourtant, ils sont d'un ridicule, des fois...




Oui, c'est sûr que si les deux soeurs se taquinent, la chasse de trésor risque d'être comique, ce qui ne la rendra pas moins passionnante, puisque ces lieux semblent inhabités depuis longtemps. Pourtant, quand Lyria comprit enfin les propos de Saphira, elle devint aussi rouge qu'une pivoine. N'ayant jamais connu ce "type" d'amour, c'était un sujet sensible pour Lyria, et cela pouvait beaucoup la gêner.


"Hum je croit que tu n'a pas l'esprit déplacé comme moi pour comprendre a quoi je fait allusion en parlant de faire des bêtises mais disons que lorsque je te taquine juste avant en disant que je ne ferait pas des galipettes avec toi...eh bien disons que je ne pense pas forcement a taquiner Luirio ou Malicia."
- Ah... d'accord. Ne va pas t'imaginer que je déteste l'amour, mais les... rapports sexuels, c'est l'un de ces  "trucs" qui me dérange le plus. Vu que j'ai jamais connu ce type de relations, et que je ne souhaite pas en avoir... ça me gêne d'en parler sur ce plan-là. C'est comme si... je pouvais tout simplement pas l'accepter. Je sais pas si c'est à cause de mon passé ou... ou tous ces crétins de dragons mâles qui me draguent pour mon physique. Je suis obligée de les faire dégager à coup de poings. De vrais sangsues. Bref, je... ça me dégoûte. Ne le prends pas pour toi et Inflath, mais... ça me dégoûte. C'est plus fort que moi.


Lyria détourna les yeux, embarrassée. Elle finit toutefois par retrouver un sourire - narquois - en regardant Saphira tomber, suite à son coup d'épaule. Son sourire s'élargit davantage quand elle lui répondit.


- Ah, mais c'est pour ça que j'aime bien t'embêter. Parce que tu as du répondant. Ce serait pas drôle, sinon. Pour Luirio, j'ai envie de dire que tu peux le bâillonner, mais bon. Si tu n'en veux pas, je le garderais, alors. Remarque, ce sera pareil, puisque tu l'entendras gémir à cause de moi. Au passage, si tu entends des coups contre le mur, ça voudra dire que je l'utilise comme ballon de foot.


En revanche, Saphira semblait douter des capacités des médecins, aux dires de Lyria. Elle courba son long coup pour planter ses yeux dans les siens.


- Si tu t'en penses vraiment capable, alors vas-y. Ce sera toujours mieux qu'attendre, et subir des semaines de torture, en attendant que ça veut veuille bien cicatriser. Et je serais une bien piètre sœur si je n'avais pas confiance en toi. Alors ? Tu as une idée de comment t'y prendre ?




Suite à ça, elles pénétrèrent dans le château. Lorsque la porte de la cuisine s'effondra à grand bruit, la jeune dragonne ne manquant pas d'en profiter. Lyria prit une petite théière, et la posa à l'envers sur la tête de Saphira, l'affublant d'un couvre-chef ridicule. La dragonne noire avait un large sourire.


- Tu devrais t'y sentir comme chez toi, alors... Schtroumpfette.


Rien que pour l'embêter, elle lui donna un grand coup de langue au visage.


- Héhéhé... la petitesse ne fait pas tout. Et être grande n'est pas forcément un handicap, trésor.


Même s'il n'y avait sans doute pas grand chose, Lyria fouilla tout de même l'étagère, montrant ce livre effroyable à Saphira. Elle acquiesça, suite à ses propos, et reposa le livre. Même si ce serait très tentant de tester ce genre de trucs sur Luirio. Enfin, sous forme de blague, hein. Lyria n'est pas une cannibale, oh non.

Par la suite, Lyria la laissa examiner un côté de la pièce, et prit l'autre. Nessie l'avertit quand elle s'approcha du miroir. A première vue, il semblait normal. En revanche, il dégageait une aura étrange... de temps en temps, on voyait dans son reflet comme des âmes fantomatiques errant dans la pièce. Lyria se contenta de sourire, pour se rassurer. D'un côté, ça lui faisait un peu peur. Et de l'autre, elle adorait ce genre d'objets. Pourtant, elle se retourna vers Saphira avec un sourire démoniaque, les yeux luisants d'un éclat violet intense, puis prit une voix lugubre.


- Tu vas mourir.


Quelques instants plus tard, elle s'étranglait de rire. Lyria, la sadique... elle adore faire ce genre de blagues de mauvais goût. Pourtant, elle reprit un air sérieux.


- Tu devrais jeter un coup d'oeil au miroir, Saphira. C'est un truc de ouf. On voit des espèces de "fantômes", dedans. Regarde, si tu ne me crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 6 Sep - 16:04

"Bah ca serait criminel de notre part de ne pas les aider a dévoiler la vérité, nous sommes des personnes très serviables après tout."
Ah pourtant vu comment Saphira avait dit cela, ca sonner pourtant tellement faux de sa part mais bon si elle avait pour envie de rendre service aux Anciens ou aux résistants, ca se saurait depuis le temps. Bon concernant Cynder, Lyria semblait d'accord pour ne plus en parler et c'était sans doute mieux ainsi bien que la nouvelle dirigeante avait visiblement compris qu'avoir au moins une petite sœur en la personne de Saphira est déjà bien en guise de famille.
"Eh bien si je te suffit, j'en suis très heureuse grande sœur. Tu sais quand je repense a notre rencontre, tu m'avait dit que tu m'aiderait a retrouver une famille mais je croit au final que tu l'aura fait bien avant de m’amener a la forteresse. Je croit que je ne pourrait jamais oublier cette nuit a Warfang."
Concernant le fait qu'il y aura toujours des faces de rats comme le disait Lyria qui tenteront quand même de comploter contre elle même, Saphira imaginait bien en effet que les coupables regretteront sans doute d'être en vie quand la reine de l'empire leur tombera dessus mais bon le soucis des complots étant qu'on ne les voit pas venir avant que la personne se trahisse.
"Méfie toi quand même avec les comploteurs grande sœur, des fois on ne les voient pas venir avant qu'ils entrent en action. C'est en grande partie pour cette raison que j'ai l'air de me montrer très protectrice avec toi mais disons qu'a l'heure actuel tu intéresse sans doute plus les comploteurs que moi."
Pour l'histoire de succession malgré le fait que Lyria ai entamé le sujet sur un ton espiègle, bien sûr que Saphira avait pris ce fait au sérieux car tôt ou tard, c'est une tâche que la jeune dragonne risque bien un jour de devoir assumer et c'était quelque chose auquel la jeune dragonne voulait vraiment se préparer. En parlant de liberté, l'adolescente eu envie de rire a un moment avant de répondre sur le ton de la plaisanterie.
"Si tu la joue en mode princesse qui chante Libérée Délivrée, je te tape. Plus sérieusement je veux vraiment être utile a l'empire donc si je doit préparer le rôle qui m'incombera peut être un jour, autant que je commence doucement maintenant avec toi."
Pour Malicia, oh que oui que Saphira la déteste et a vrai dire plus le temps passe et plus l'adolescente avait envie de la tué et de rendre son corps dans un état si horrible que même la nécromancie ne parviendrait pas a la réanimer. en tout cas elle préférait être honnête dés le départ avec sa sœur afin qu'il n'y ai jamais une méprise sur des actes peut être futur.
"Je sais que tu pense qu'elle est ton amie mais honnêtement si j'apprend que Malicia t'a fait du mal ou qu'elle veut se servir de toi comme d'une arme, je crois que je la tuerait de mes mains ou plutôt de ma lame et contrairement a d'autres, je ne la préviendrait pas avant ou d'user d'un quelconque sens de l'honneur qui pourrait lui servir d’échappatoire. Pardonne moi d'avoir un discours de ce genre la concernant mais j'ai toujours vécu avec une règle de base ou on ne touche pas a la famille et tu est la seul famille que j'ai."
Pourtant le principe d'agir avec honneur était quelque chose que Saphira avait voulu suivre a une époque mais contrairement a ce qu'on voudrait croire, ceux qui agissent toujours avec honneur ne sont jamais gagnant face a quelqu'un qui n'en a aucun car c'est comme jouer a un jeu ou l'adversaire n'en suis pas les règles afin de tricher. C'était donc au final une leçon que l'adolescente avait bien pris en compte depuis son arrivée dans l'empire et faisait de son mieux pour garder cela en tête afin de se défendre contre les personnes fourbes. A vrai dire et cela pouvait se voir sur le visage de la dragonne, Saphira n'était pas a l'aise avec ce qu'elle venait de dire pour la simple raison qu'elle n'aurait jamais songer a ce qu'une seule personne puisse avoir fait dévoiler une tel noirceur pourtant autrefois bien dissimulée dans le corps de la jeune dragonne.
"Je...je pensait pas que quiconque pourrait réveiller une noirceur en moi mais Malicia...elle a déjà réussi a me faire tué quelqu'un alors que je l'avait jamais fait avant. Maintenant je me rend compte que je suis tellement attachée a toi que j'en vient même a être prête a tué ceux qui te voudraient du tord ou même cette folle. Qu'es qu'il m'arrive?"
Bon Lyria avait réussi quand même a la faire sourire un peu en reparlant du tableau humoristique, hum oui c'est vrai que ca serait gênant si Lyria se retrouvait incapable d'avoir l'air sérieux dans les moments ou cela sera nécessaire mais après tout c'était peut être aussi une occasion d'en faire le sujet d'un mystère amusant pour les visiteurs.
"Au pire met un drap dessus quand tu sais que tu a va avoir de la visite, tu pourra faire croire qu'il s'agit d'un artefact qui ne doit pas être regarder trop souvent sous peine de subir des effets secondaires sur les visiteurs. Tu est pas obligé de dire qu'ils vont rire si ils posent leurs regards dessus."
En revanche la dragonne eu un grand sourire au lèvres quand Lyria devint rouge pivoine, ayant visiblement compris les propos de Saphira même si elle avait volontairement fait que des sous entendus. Ainsi il y avait au moins un sujet sur lequel Lyria n'était pas a l'aise mais disons que Saphira ne pensait pas que ce genre de sujet aurait autant d'effets sur une dragonne pourtant plus âgé qu'elle.
"Bah j'en ai jamais eu non plus de ce genre d’expériences sexuels par le passé tu sais mais il faut pas que cela te gêne non plus et puis pour ce que je sais, c'est pas aussi choquant qu'on le pense. Ne t'en fait pas je ne le prend pas mal mais je te souhaite quand même de trouver l'amour un jour car même si je vais répéter ce que j'ai dit a Inflath, tu mérite d'être aimé."
Bon Lyria avait donc bien réussi a chasser sa gêne en se montrant taquine avec sa sœur en la faisant tomber et surtout en lui disant que c'est amusant de la taquiner vu que Saphira a suffisamment de répondant pour prolonger le jeu. En tout cas le pauvre Luirio avait vraiment l'air de prendre cher avec la reine de l'empire et peut être même qu'un châtiment de la part des résistants pour sa trahison aurait été plus agréable tout compte fait.
"Ah ce pauvre Luirio, il doit être entrain de penser qu'il aurait mieux valu que les résistants lui tombe dessus pour sa trahison plutôt que de croiser ta route mais bon je vais pas plaindre sa condition actuel, on obtient toujours ce qu'on mérite au final même si on choisi pas son bourreau."
Concernant un façon de guérir sa sœur même si elle ne promettait pas une disparition d'une éventuel cicatrice, Saphira avait déjà utilisé un de ses talents par le passé même si elle ne l'avait fait auparavant que sur des blessures disons légères donc jamais elle ne l'avait fait sur des plus importantes comme celle de Lyria mais le principe devait être le même.
"Eh bien on l'oublie parfois mais le froid atténue parfois la douleur mais disons que j'ai déjà remarquer par le passé que je peut soigner des blessures en utilisant mes pouvoirs sur les plaies. Bon honnêtement c'étaient des petites coupures les autres fois mais je perd rien a tenter car au mieux ca te soigne et au pire ca te fera rien."
Approchant sa patte de la blessure, elle plaqua sa patte dessus en usant d'une de ses capacités liées a la glace mais il rester de savoir si elle avait réussi ou non son coup même si au moins elle aura au moins réussi a atténuer la douleur.

Bref retour dans la cuisine ou Saphira se retrouva avec une théière en guise de couvre chef sur la tête, sans doute en réponse a la pique que l'adolescente avait fait au sujet de la chute de la porte qui avait bien crisper sa sœur contrairement a l'araignée. Elle répondit d'ailleurs avec le sourire en faisant une pose totalement cliché de princesse qui n'avait rien de vrai dans tout les sens du terme.
"Bien sûr que je suis comme chez moi, c'est ma nouvelle demeure de princesse alors ploie la patte devant ma royal couronne....oui bon c'est pas du tout crédible."
Elle reçu comme réponse un grand coup de langue sur la figure, oui bon l'adolescente l'avait peut être mérité ce coup en traître.
"Mouais peut être mais dans les endroits étroits, c'est pas mon avis."
Une fois donc dans ce qui devait être une variante d'un salon flippant a l'image de la demeure de la sorcière quand on y pense, Saphira failli avoir peur quand Lyria lui dit d'une voix d'une voix lugubre qu'elle allait la tué...oui bon Saphira avait quand même eu vraiment peur sur le moment bien qu'elle n'avait pas crié même si elle aurait put le faire si Lyria ne c'était pas étranglé de rire en détruisant au passage tout son coté effrayant. Elle parla d'ailleurs du fameux miroir en disant qu'elle avait eu l'impression d'y voir des espèces de "fantômes" a l'intérieur. Saphira ne savait pas trop si il s'agissait encore d'une blague de sa sœur mais si c'était le cas, l'adolescente se disait depuis longtemps qu'il ne faut pas rire avec ce genre de choses.
"Ah ah je suis morte de rire pour tout a l'heure. Concernant le miroir tu n'est peut être pas loin de la vérité que tu le pense. Je croyait avant de voir des magies comme la nécromancie que c'était des histoires pour faire peur aux gens mais il y a d'anciennes croyances qui disent que certains miroirs en argent peuvent servir plus ou moins de portails vers le royaume des morts. Bon j'imagine qu'il y a un rituel pour cela mais je t'avoue que je commence a y croire après avoir vu des formes de magies que j'aurait pas crut possible a une époque."
Pourtant elle s'approcha du miroir et put voir que Lyria n'avait pas fait de blagues cette fois, difficile en tout cas de dire si les esprits de l'autre coté du miroir étaient conscients de ce qui se passe du coté des vivants. Pourtant Saphira tomba en arrière quand elle vit son reflet. Oui dit comme ca c'était idiot d'avoir peur de son reflet mais celui ci avait les yeux rouges et pire était entrain de lui adresser la parole.
"Oh ca doit faire mal, n'es pas très chère?"
"C...c'est quoi ce dé...délire? Lyria vient vite voir et dit moi que je devient pas cinglée."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Jeu 7 Sep - 12:04

Bien que l'ironie perçait dans le ton de Saphira, Lyria eut un large sourire.


"Bah ca serait criminel de notre part de ne pas les aider a dévoiler la vérité, nous sommes des personnes très serviables après tout."
- NOUS, serviables ? Ah non, c'est l'inverse. Depuis tout à l'heure, on parle de les REGARDER se faire défoncer la tronche, par leurs partisans, et SANS RIEN FAIRE, je te rappelle. Hormis le fait qu'on sera en train de manger du pop-corn, hahaha. A moins que tu n'es envie de faire un truc du genre... placarder des affiches dans toute la ville ? "Ouais, les Anciens sont des gros connards ! Ils ont fait tatata, et tout ! Alors, n'attendez plus, et allez leur casser la gueule !"


Lyria fut prit d'un nouveau fou rire. C'était du n'importe quoi, comme idée, mais elles étaient tellement dans leur délire "anti-Anciens". Lorsque Saphira évoqua cette nuit mémorable à Warfang, le regard de Lyria se perdit dans le lointain. C'est drôle. Ca ne remontait qu'à quelques mois, et pourtant, ça lui semblait déjà être une éternité. Comme si elles se connaissaient depuis toujours, et n'attendaient que de se rencontrer. Quelle sensation étrange. Lyria lui adressa un doux sourire.


- C'est vrai... même si je n'étais pas très sympathique, au début. Pourtant... il y a quelque chose en toi qui m'a tapé à l'oeil directement. Je dois avouer que... j'étais impressionnée. Tu n'avais pas peur du tout de moi, malgré le fait que tu te doutais depuis le début à quel clan j'appartenais. Même si, maintenant, je m'en moque... tu ne peux pas savoir à quel point c'est rare ceux qui n'ont pas peur de moi, et me voit comme autre chose qu'un monstre. C'est exactement ce que tu as fait, et c'est peut-être ça qui m'a poussé à m'ouvrir autant à toi.


Ce n'était pas dans les habitudes de Lyria de faire ce genre d'aveux, mais là, ça ne la gênait pas. En tout cas, elle s'en souvenait comme si c'était hier, et c'est sûr que ce n'est pas le genre de souvenirs qu'on oublie facilement. En revanche, Saphira la mit en garde contre les comploteurs. Oh, Lyria s'en doutait. C'est le genre de crapules capables de faire n'importe quoi pour parvenir à ses fins. Pourtant, la dragonne noire frotta doucement sa joue contre la sienne.


- Meuh non, tu n'es pas TROP protectrice. C'est normal d'agir ainsi, tu le sais bien. Tu veux juste que personne ne me fasse de mal... parce que tu tiens beaucoup à moi. Et je te garantis que je fais la même quand j'apprécie une personne autant que toi, petite sœur. Oh, et puis, les comploteurs... ils sont autant manipulateurs que je ne le suis moi-même. Tu crois qu'on peut m'avoir facilement ? Oh non ! Ça, je te le garantis. A force d'avoir vu Malicia à l'oeuvre, je peux te dire que ce domaine n'a plu de secret pour moi. La seule différence, c'est que j'utilise ce "talent" pour de bonnes raisons, ET me défendre. Donc, même si je ne les verrais pas venir, je ne ferais jamais confiance à n'importe qui. Et ils ne s'attendront pas à se prendre un coup de poignard dans le dos, alors que c'est eux qui penseront l'avoir fait.


Pour ce qui est de la succession, la plaisanterie de Saphira fit sourire la dragonne noire, qui eut un rire narquois.


"Si tu la joue en mode princesse qui chante Libérée Délivrée, je te tape. Plus sérieusement je veux vraiment être utile a l'empire donc si je doit préparer le rôle qui m'incombera peut être un jour, autant que je commence doucement maintenant avec toi."
- Bien sûr, bien sûr. Si tu y tiens. Héhé... j'espère que tu ne feras pas trop la tête, ce jour-là. Parce que je doute que tu seras en mode "dans la joie, et la bonne humeur".


Lyria afficha un air grave à propos de Malicia, mais sa voix était étonnamment douce.


"Je sais que tu pense qu'elle est ton amie mais honnêtement si j'apprend que Malicia t'a fait du mal ou qu'elle veut se servir de toi comme d'une arme, je crois que je la tuerait de mes mains ou plutôt de ma lame et contrairement a d'autres, je ne la préviendrait pas avant ou d'user d'un quelconque sens de l'honneur qui pourrait lui servir d’échappatoire. Pardonne moi d'avoir un discours de ce genre la concernant mais j'ai toujours vécu avec une règle de base ou on ne touche pas a la famille et tu est la seul famille que j'ai."
- ... Oui, je comprends. Je serais très triste, si ça arrivait, mais je ne pourrais pas te faire de reproches, ou t'en vouloir, puisque tu m'en auras au moins parler avant. Et que tu savais très bien ce que tu faisais, puisque tu pensais bien faire.


Une lueur d'inquiétude brilla dans ses yeux quand elle vit Saphira s'assombrir. Lyria n'était pas la plus douée pour remonter le moral des gens, au contraire, mais elle s'efforça de faire de son mieux.


- Je vais peut-être dire des bêtises, mais... peut-être que c'est l'amour, tout simplement. C'est autant une force qu'une faiblesse, car ça peut te pousser à faire n'importe quoi. Même commettre l'irréparable. Combien de dragons ont déjà sacrifiés leur propre vie... pour sauver celles des êtres qui leur sont chers ? ... Je te l'ai déjà dit, mais je le répète : j'en ferais autant pour toi. Alors, cesse de te tourmenter. Et surtout pas par Malicia. J'ai envie de dire, bien que je l'apprécie... je ne nie pas le fait qu'elle a vraiment le chic pour foutre le cafard aux autres... et se créer des ennuis.




Ah, bah tant mieux, si le tableau des clowns la fait sourire. Dommage que Saphira n'en veuille pas un pour elle. Elle se ferait plaisir, de temps en temps... hum. Son idée était excellente, avec le drap.


- Pourquoi pas. Merci, j'y penserais. Huhuhu... j'adorerais voir la tête des petits curieux qui voudraient quand même essayer de regarder. Je crois que j'en rirais pendant des heures...


En revanche, Lyria changea complètement en abordant le petit sujet sensible... hum. Pas si choquant, disait Saphira. Euh... ouais, les bisous, à la limite, Lyria pourrait faire comme si de rien n'était. Mais quand on surprend sans le vouloir les deux personnes en train de faire vous-savez-quoi dans leur lit... euh... ça, c'est autre chose.


"Bah j'en ai jamais eu non plus de ce genre d’expériences sexuels par le passé tu sais mais il faut pas que cela te gêne non plus et puis pour ce que je sais, c'est pas aussi choquant qu'on le pense. Ne t'en fait pas je ne le prend pas mal mais je te souhaite quand même de trouver l'amour un jour car même si je vais répéter ce que j'ai dit a Inflath, tu mérite d'être aimé."
- Mouais. J'espère juste que ça va pas tomber sur une de ces grosses salopes qui te courent après pour te draguer, et te larguer au bout de quelques jours. Oui, je sais, c'est cliché, mais j'en ai tellement entendu des histoires comme ça que... ça ne facilite pas les choses, tu vois. Tu dis que c'est pas choquant, et que je ne devrais pas être gênée... euh, ça dépend pour quoi, aussi. Par exemple, si tu vas avec Inflath dans ta chambre, à côté de la mienne, et que je vous entends pousser vos petits cris de... enfin, tu vois de quoi je parle.


Embarrassée, elle se gratta machinalement les écailles du jour, fixant obstinément ses pattes. Bon, au moins, sa gêne disparut par la suite. En parlant de Luirio, Lyria remua sa queue, agacée.


- Il n'est pas à plaindre, je dirais même. S'il avait un peu pensé aux autres, plutôt qu'à son petit cul de gros couillon, il n'en serait pas là. Je ne lui cherche pas des excuses, mais bon, c'est tellement un gros trouillard, et un lâche, qu'il a choisi la facilité. Et il l'a bien cherché, au final, puisqu'il n'a pas sauvé sa peau du tout.


Au sujet de sa blessure, Lyria était un peu anxieuse, mais ne dit rien. Elle se contenta d'hocher la tête, et de regarder. Qu'est-ce qui lui restait à perdre, de toute façon ? La glace ne pouvait pas faire empirer les choses, quand même ? Elle vit sa patte scintiller d'un éclat bleu vif, puis trembla un peu au côté glacial. La dragonne noire grimaça de douleur en sentant le froid se répandre lentement dans sa peau. Pourtant, elle écarquilla les yeux en voyant la plaie briller. Le froid s'incrusta dans la plaie et gela, formant une épaisse plaque de glace se forma. Les marques de griffure étaient aussi nettes, mais elles ne risquaient moins de s'élargir, étant gelées. Même si Lyria n'était pas totalement guérie, au moins elle ne souffrira plus avec le froid. Elle caressa la surface lisse et froide, qui scintillait à ses mouvements, puis serra Saphira dans ses pattes, pour la remercier.




Dans la cuisine du château, Saphira était mignonne, avec sa théière sur la tête. Lyria explosa de rire quand elle la vit prendre cette pose de "princesse".


"Bien sûr que je suis comme chez moi, c'est ma nouvelle demeure de princesse alors ploie la patte devant ma royal couronne....oui bon c'est pas du tout crédible."


Elle lui répondit avec un grand coup de langue sur la figure, entre deux rires, et ne manqua pas d'en rajouter.


- Non, je confirme. Là, ça fait tellement cliché que tu fais penser à une poupée Barbie, version princesse. Et si ça, c'est une couronne, c'est la plus ridicule que j'ai jamais vue.


Toutefois, elle répondit d'un air moqueur à sa remarque sur sa taille.


"Mouais peut être mais dans les endroits étroits, c'est pas mon avis."
- Héhéhé... mais tu resteras pas petite toute ta vie, mon enfant. Autrement, on vivrait tous dans le monde de My Little Poney. Du moins, au niveau de la taille...


Ouais, parce que le monde de Lyria et Saphira, c'est pas le monde de My Little Poney. Loin de là....... y'a vraiment des gens qui apprécieraient de vivre dans un monde pareil ? Joyeux, insouciant, pas de problèmes ou presque... en mode "I am happy" tous les jours... ce serait lassant, à force.

Bon, la blague de Lyria, c'est vrai que c'était pas très malin. Mais comment s'en empêcher, avec une tête comme celle qu'à fait Saphira... ? Ses yeux étaient aussi ronds qu'une soucoupe, et on aurait dit qu'elle allait décamper en hurlant... Lyria mit un certain avant de retrouver son sérieux. Puis elle parla du fameux miroir.


- Hum... pour être honnête, j'étais pas mieux, à mon arrivée. Après, il est possible que certaines histoires ne soient que des légendes, et je dis bien, certaines. En tout cas, autant que tu commences à te faire à l'idée. J'ai le sentiment qu'on ne sera pas au bout de nos surprises, ici...


Cette impression étrange était apparue en s'approchant du miroir, et ne faisait que croître. Lyria s'éloigna, afin que Saphira puisse se regarder dans le miroir, si elle voulait. Pendant ce temps, la dragonne noire survola quelques titres de livres dans une bibliothèque. Elle échangea ses pensées avec Nessie.


*Wouah... regarde-moi ça. Histoire de la Sorcellerie... Les démons, et autres créatures des Enfers... Comment ensorceler un objet... Sorts et sortilèges, Tome VI... c'était une érudite de la magie noire, tu crois ?*
*Etant donné la sinistre réputation de la Sorcière, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas.*
*Mmm... et si je prenais quelques-uns de ces livres ? Ceux avec les sorts, et même celui avec les objets ensorcelés... ils seront très utiles à l'Empire.*
*Bien sûr que tu peux. Ce serait idiot de les laisser moisir ici. Qui sait quelles merveilles ils contiennent ? En revanche, assure-toi de garder un peu de place, au cas où tu trouverais des artefacts.*
*Ne t'en fais pas pour ça. C'est une besace magique. Elle est extensible. C'est plus son poids qui risque d'être un problème.*





Elle ouvrit une besace belge qu'elle portait sur le dos, y mettant quelques livres, parmi ceux qui l'intéressaient le plus. Un moment plus tard, elle la referma, satisfaite. Mais quand elle entendit un bruit de chute, sa crête se hérissa. Elle observa Saphira avec inquiétude. Pourquoi était-elle à terre, sur le dos ? Quelque lui avait fait peur ? Lyria allait lui demander si elle allait bien quand... quand elle entendit une voix glaciale. Une voix d'outre-tombe. Le pire, c'est que ça semblait provenir du miroir.


"Oh ca doit faire mal, n'es pas très chère ?
"C...c'est quoi ce dé...délire? Lyria vient vite voir et dit moi que je devient pas cinglée."


Lyria s'approcha doucement d'elle, avec un calme surprenant. Elle savait que Saphira était loin d'être une cinglée. De toute manière, si voir des fantômes dans ce miroir est synonyme d'être fou, Lyria le serait aussi. En suivant le regard de Saphira, la dragonne noire comprit.


- Non, tu n'es pas cinglée. Je le vois aussi. Et quoi que ce miroir puisse être, CA, ce n'est pas ton reflet, Saphira. Comment pourrait-il être debout alors que tu es allongée ? Il ne te ressemble pas du tout. C'est sans doute un stratagème pour te faire peur. Alors, ne te laisse pas duper.


La dragonne noire l'aida à se relever en observant le "reflet maléfique" d'un air mauvais. Elle n'aimait pas ça... il semblait trop tranquille, trop sûr de lui... reflet ou pas, il était maléfique, et le miroir aussi. Peut-être possédait-il d'autres pouvoirs cachés ? D'ailleurs... il y avait autre chose d'étrange. En regardant son propre reflet, Lyria n'y voyait rien d'anormal. Ne devrait-il pas être semblable au reflet maléfique de Saphira ? Nessie s'agitait nerveusement, lui disant qu'il fallait s'éloigner du miroir. Bien qu'elle en ignorait la raison, Lyria s'exécuta et tira doucement Saphira en arrière. Si même Nessie la démonne avait peur... ça n'annonçait rien de bon.


- Viens... mieux vaut ne pas y toucher. Ca ne m'inspire pas confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Ven 8 Sep - 13:01

L'idée de placarder Warfang avec des affiches trahissant les actes des Anciens, hum pas sûr que ca serait vraiment bon pour l'image d'impératrice de Lyria ou qui que ce soit de l'empire bien que les plus lèches bottes en seraient surement capable en guise de bizutage.
"Oh non le fait placarder des affiches, je laisse ce plaisir a ceux qui font rien dans l'empire. Je suis quelqu'un qui sais en faire profiter les autres."
Elle succomba pourtant a un fou rire suite a celui de Lyria, oui le rire est vraiment contagieux mais disons que le délire avec les anciens allaient quand même très loin dans la bêtise. Quand le sujet de la rencontre entre les deux dragonnes vint dans la confirmation, Lyria disait ne pas avoir était très gentille au début mais c'était bien peu a coté du coup de folie qu'elle avait eu lors de l'intégration de la jeune dragonne au sein de l'empire. Pour le reste c'est vrai que Saphira n'avait pas eu peur de Lyria a l'époque mais cette dernière ne lui en avait donner aucune raison d'avoir peur.
"Eh bien tu ne m'avait donner aucune raison d'avoir peur de toi. Bon c'est vrai que tu est une dragonne plutôt impressionnante mais ca ne me donnait pas pour autant une raison d'avoir peur. Je t'ai accepté comme tu est dés le départ et je le ferait toujours. Je m'en fiche du physique, c'est ce qu'il y a l'intérieur qui compte pour moi."
Pour le fait qu'elle soit protectrice a l’excès envers Lyria, oui c'est vrai que Saphira était très attachée a sa sœur de cœur mais ca allait bien plus loin qu'une amitié un peu plus poussée car avec le coup en traître de Cynder, Lyria était la dernière personne qui lui restait de proche. Lyria pouvait bien dire qu'elle ne se ferait jamais avoir par une manipulation mais au final combien on dit la même chose avant de se faire avoir? C'est justement le principe d'une manipulation de ne pas la voir venir.
"Jouer la carte de la manipulation est dangereux grande sœur et user du mensonge l'est encore plus, ce qui risque d'arriver aux anciens devrait te le faire comprendre plus qu'a n'importe qui. Tu dit que tu a l'habitude avec Malicia quand tu la voit a la l'oeuvre mais a tu vu toujours les coups en traître de ceux qui t'ont trahis par le passé? Je sais que la confiance est primordial et tu a la mienne mais je préfère rester prudente pour le reste."
Elle avait décider de ne pas en reparler mais après tout Lyria n'avait rien vu de la trahison de Cynder tout comme Saphira elle même pour la simple raison que les deux sœurs avaient crut pouvoir avoir confiance en une mère qui ne ce sera pourtant jamais comporté correctement comme tel et au final elles n'avaient rien vu venir l'une comme l'autre. En revanche concernant la succession et malgré le rire narquois de Lyria, cette dernière avait raison de penser que Saphira ne prendra pas le trône dans la joie et la bonne humeur. En effet Saphira se disait quand même que si un jour elle doit prendre le pouvoir, ca sera peut être dans les pires des cas car Lyria se sera retrouvé incapable de gérer l'empire plus longtemps que soit pour un soucis physique, mental ou tout simplement morte.
"Si jamais j'ai le sourire en prenant le pouvoir, je chanterait comme toutes les princesses clichés et tout ca rien que pour te faire rire. Non en fait je doit dire que si je prend un jour les rennes, j'ai peur de me dire que j'y aurait été obliger car il te sera arrivé quelque chose."
Concernant l'éventualité que Saphira puisse un jour se sentir obliger de tué Malicia a cause d'une faute commis par la nécromancienne, la jeune dragonne non plus n'avait pas forcement envie de devoir le faire et aimerait presque se trompé lourdement sur Malicia mais le peu qu'elle avait vu de la nécromancienne ou de ce qu'elle en avait entendu ne lui donnait aucune raison de douter qu'elle soit dangereuse même pour ceux donc elle se dit être une amie.
"Contrairement a elle qui se sera permis des choses sur toi sans t'en parler avant comme lorsqu'elle a mis ses ténèbres en toi, moi je ne te ferait jamais de coup dans le dos et la par exemple je t'ai prévenu de ce que je risquerait de lui faire, a vrai dire si elle te fait quoi que ce soit...eh bien ta présence physique ne la sauvera pas cette fois. Par ailleurs elle a était prévenue autant par moi que par l'impératrice déchue de ce qui lui arriverait si elle tente de te faire quoi que ce soit de mal alors si jamais dans le futur elle ne tient pas compte de l'avertissement, elle ne pourra s'en prendre qu'a elle même."
En tout cas si Lyria pouvait penser qu'elle n'était pas douée pour remonter le moral des autres, elle se débrouillait pourtant plutôt bien malgré tout. Ainsi l'amour peut poussé quelqu'un a commettre l’irréparable quand il s'agit de défendre une personne proche? Il faut dire que les exemples tenaient la route mais peut être que Saphira en rencontrer Lyria avait juste bien compris une leçon sur quelque chose de la vie qu'elle avait crut acquise pour toujours avant que la vérité ne lui revienne cruellement et douloureusement dans la figure.
"L'amour tu dit...écoute je sais que je me montre très dure avec Malicia et je ne pense pas avoir tord de le faire mais la vie m'a appris une chose cruelle avec les années. Quand j'avait mon ancienne famille, j'était très naïve car je pensait que cette vie serait toujours agréable et n'aurait pas de fin pour la simple raison que j'était heureuse...mais j'ai au final appris bien trop vite le contraire et ceux que je ne pensais pas perdre un jour...eh bien je les ai tous perdus quand même. Honnêtement je ne pensais pas aimer un jour quelqu'un d'autre pour la simple raison que je ne voulait plus souffrir au cas ou ca recommencerait mais le fait est que je me suis très vite attachée a toi et aimé comme la grande sœur que j'avait jamais eu. J'ai la crainte que Malicia détruise ce que tu est pour son propre profit mais surtout que malgré qu'elle s'attire des ennuis après avoir commis ses actes, elle a toujours l'air de trouver quelque chose pour échapper aux conséquences alors....c'est pour ca que je ne veux lui laisser aucune chance de s'en sortir si jamais elle devait te faire quelque chose. L'amour est peut être une faiblesse et a l'heure actuel en dehors d'Inflath....c'est toi ma plus grande faiblesse, celle de te perdre peut être de façon définitive."

Pour l'idée du tableau avec le drap, Lyria avait l'air d’apprécier une tel idée et le plus drôle étant que le tableau serait toujours aussi peu discret même avec le drap mais aurait le coté amusant de justement attirer l'attention des visiteurs.
"Ah j'imagine déjà la légende du tableau hanté donc il ne faut surtout pas poser les yeux dessus au risque de devenir fou. Au moins tu pourra faire ton travail en étant de bonne humeur quoi qu'il arrive."
La dragonne pouffa pourtant de rire rien qu'en pensant a la fausse légende qu'elle venait d'inventer, elle en avait presque pitié a l'avance des visiteurs qui risquaient de vraiment y croire en ne comprenant peut être jamais que c'était une grosse blague des deux sœurs.
Concernant le sujet coquin, Lyria venait de donner des arguments plutôt compréhensible pour expliquer ce qui pouvait la choquer.
"Oui je comprend ce que tu veux dire pour ce genre de personnes bien que ce n'est pas pour te piquer tes répliques mais il suffit parfois aussi d'apprendre a connaitre la personne avant de s'engager, tu m'a bien donner le même conseil pour Inflath. Quand a ce que je pourrait faire avec lui dans ma chambre, dit toi qu'il n'est pas fait biologiquement comme nous mais pour ce genre de spectacle...euh disons que j'ai put déjà voir par accident des choses que je n'était pas censé voir."
Ah ah, elle garderait cette vision qui lui avait donner un regard d'ahurie dans sa tombe si il le faut et puis Lyria n'était visiblement pas mentalement prête a entendre ce que Saphira avait put déjà surprendre comme scène bien torride. Bon en revanche Lyria n'avait vraiment pas l'air d'aimer Luirio et elle était bien loin d'être unique sur ce sujet.
"Bah Luirio comme tu l'a dit n'est qu'un lâche qui s'imagine toujours s'en sortir en comptant sur la pitié des autres. Je plaint tellement Sweet Giggle d'aimer un être pareil qui serait incapable de la protégé même si sa vie était en jeu. Je suis quasiment sûr qu'il serait incapable d'avoir le courage de la sauvé a part de nous supplié si on la capture un jour, ne serait que pour vérifier si Luirio est capable d'être courageux au moins pour elle."
Ah cette Sweet Giggle, un dragon aussi lâche ne la mérite sans doute même pas mais bon si certaines personnes peuvent changer, certains en sont incapables même sur une question de vie ou de mort. Bref pour la blessure de Lyria, Saphira n'avait jamais crus pouvoir la soigner totalement  mais au moins l'impératrice n'aurait plus mal bien que les traces de la blessure seront sans doute toujours visibles avec le temps. L’adolescente ne tarda pas se retrouver dans les pattes d'une Lyria visiblement très reconnaissante même si elle n'était pas complètement soignée.
"Moi aussi je t'aime grande sœur."
Mon dieu ce qu'elle était bien dans les pattes de sa sœur, c'était pourtant le genre de chose qu'elle n'aurait jamais penser ressentir il y a quelques mois mais au moins le destin en avait décider autrement. Bon le coup de la couronne et de la posture complètement cliché avait en tout cas bien fait rire l'impératrice mais bon c'était tout a fait voulu de la part de la jeune dragonne mais serra légèrement les dents avant de plaisanter.
"Oh ca c'est vilain de me comparer a une princesse barbie mais je l'avoue, cette couronne ne me va pas du tout."
Concernant cette histoire de taille, c'est sûr que Saphira va grandir un jour mais se mis a sourire en entendant parler du monde de my little poney et il était peut être préférable même si ca serait amusant de voir la tête de Lyria si un tel endroit pouvait exister.
"Tu devrait pas parler trop vite car t'imagine si ce monde devait exister? Quoi qu'il en soit tu a raison, ce n'est pas le nôtre et je sais bien que je vais grandir moi aussi....mais j'aime bien t’embêter avec ca malgré tout."
Elle venait de lui tirer légèrement la langue en prenant malgré tout le risque que Lyria lui refasse un coup de langue au même moment. Concernant les surprises que les sœurs allaient avoir dans cet endroit, c'était en effet bien probable que cet endroit en soit riche et cela rien qu'avec le miroir.
"Oh je croit aussi mais en tout cas la sorcière devait être une créature bien sombre pour aimer cet endroit."
Concernant le miroir ou plutôt ce qu'il y avait dedans, la créature fixa Lyria quand elle se montra devant lui en faisant un grand sourire comme si elle avait vu quelque chose de particulier chez la dragonne.
"Oh mais La faucheuse est intelligente. Oui je sais qui tu est et je sais aussi ce qu'il y a en toi mais je comprend pourquoi je ne parvient pas a copier ton apparence du coup. A vrai dire c'était un jeune dragon violet qui est venu me voir la dernière fois avant vous, je lui ai bien proposé de me libérer mais il faut croire que certains d'entre nous s'en sortent mieux."
La créature n'avait fait que des sous entendus mais il était probable qu'il ai put être capable de voir Nessie même si elle avait l'air de prendre plaisir a ne pas le dire clairement et pouvait même en sentir sa peur ce qui provoqua un petite rire de la part du "reflet" du miroir.
Quand a Saphira, elle se colla contre sa sœur, ayant eu pour le coup vraiment peur cette fois et écouta cette dernière qui avait l'air de vraiment se méfier du miroir.
"J'ai pas confiance non plus mais c'est quoi d'aprés toi? Il ou elle a l'intérieur n'a pas l'air d'être un fantôme classique."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 9 Sep - 12:54

Eh... Lyria n'a jamais dit qu'elle placarderait les affiches elle-même. Ca passerait mieux en envoyant un membre de l'Empire peu connu des Résistants en guise d'intermédiaire. Certains en viendront à penser que c'est juste des fanatiques voulant soutenir l'Empire. Et comme beaucoup considèrent Lyria comme un monstre, ils se diront qu'elle préfère de loin commettre des massacres... alors, comment se douter que ses affiches font partie d'un ordre donné par la Princesse elle-même ? Elle afficha un sourire narquois.


"Oh non le fait placarder des affiches, je laisse ce plaisir a ceux qui font rien dans l'empire. Je suis quelqu'un qui sais en faire profiter les autres."
- Mais oui, bien sûr. Je ne m'en doutais pas. Et tu feras quoi, pendant ce temps-là ? Dormir dans un hamac ? Mmhmmhmmhmm...


Au final, dans le délire avec ces andouilles de vieux papy, on pourrait même dire que Lyria cherche une façon de les humilier le plus "ridiculement" possible. C'est vrai qu'à leur rencontre, Saphira n'avait pas vraiment de raison d'avoir peur. Mais les choses auraient peut-être été différentes si Lyria lui avait dit dès le début qui elle était.


"Eh bien tu ne m'avait donner aucune raison d'avoir peur de toi. Bon c'est vrai que tu est une dragonne plutôt impressionnante mais ca ne me donnait pas pour autant une raison d'avoir peur. Je t'ai accepté comme tu est dés le départ et je le ferait toujours. Je m'en fiche du physique, c'est ce qu'il y a l'intérieur qui compte pour moi."
- Depuis que je te connais, je n'en doute pas. Mais, je me demande si tu n'aurais pas une réaction différente... si je t'aurais dit tout de suite que j'étais la Grande Faucheuse ? Ou encore, la fille adoptive de Cynder ? Est-ce que tu aurais eu peur ? Ou au contraire, tu aurais été heureuse, car j'aurais été pour toi la clé d'une nouvelle vie, d'une nouvelle famille ?


Lyria soupira d'un air excédée. Saphira... pourquoi est-elle aussi têtue ? Elle ne peut pas protéger Lyria de tous les manipulateurs du monde. Sans compter qu'elle prend d'énormes risques, par ce biais...


- ... Si tu savais combien de fois je l'ai fait durant ma vie, ne serait-ce que pour survivre... bref. Le jour où ces putains de manipulateurs pointeront leur nez, j'espère qu'ils sauront courir. Car je détruirais tout pour les trouver, avant même qu'ils n'aient le temps de dire ouf. Et je te garantie qu'ils vont prendre tellement cher qu'ils y réfléchiront à deux fois avant de recommencer, eux et leurs copains. Je les humilierais tellement qu'ils n'oseront même plus se montrer en public, crois-moi sur parole. Quoi qu'il en soit, je ne veux pas que tu prennes des risques inconsidérés pour me protéger, Saphira. Ils se serviront de toi pour m'atteindre, alors c'est à moi de le faire.


La dragonne noire la fixa d'un air sévère. Oh, ce n'est pas par méchanceté. Elle a une petite soeur, et veut juste qu'on ne lui fasse pas de mal. Même si elle se doutait déjà de la réponse de Saphira... cette dernière semblait redouter le jour de la succession. Pensait-elle vraiment qu'on puisse tuer Lyria, comme ça ? La dragonne noire dressa la tête, tel un serpent, une lueur malicieuse dans les yeux.


- A moi ?! M'arriver quelque chose ? Tu vas peut-être me trouver arrogante, mais que veux-tu qu'on me fasse ? C'est triste à dire, mais j'ai bien failli détruire la forteresse toute entière, alors qu'elle est immense. Tu ne m'as jamais vue dans une fureur noire, Saphira...


Et il y a Nessie qui couvre ses arrières... mmhmmhmm. Mieux vaut avoir des atouts dans sa manche, et les garder pour en user au dernier moment. Concernant Malicia, Lyria comprenait très bien. Même si ça reste regrettable, tout ça...


"Contrairement a elle qui se sera permis des choses sur toi sans t'en parler avant comme lorsqu'elle a mis ses ténèbres en toi, moi je ne te ferait jamais de coup dans le dos et la par exemple je t'ai prévenu de ce que je risquerait de lui faire, a vrai dire si elle te fait quoi que ce soit...eh bien ta présence physique ne la sauvera pas cette fois. Par ailleurs elle a était prévenue autant par moi que par l'impératrice déchue de ce qui lui arriverait si elle tente de te faire quoi que ce soit de mal alors si jamais dans le futur elle ne tient pas compte de l'avertissement, elle ne pourra s'en prendre qu'a elle même."
- Malicia n'est pas stupide, alors j'espère que tu dis vrai, et qu'elle ne l'oubliera pas. Après tout, je ne peux pas passer ma vie à la protéger, et tout prendre pour elle.


Hum... la vie a toujours été injuste. Envers et contre tous. Personne n'y échappe. C'est comme ça, et on ne rien y faire. En revanche, si on ne se rebelle pas un peu tant soit peu contre elle... la majorité d'entre nous se serait éteint depuis longtemps.


- C'est d'autant plus difficile à accepter étant donné que tu étais très jeune, quand c'est arrivé. Mais tu ne t'es pas arrêtée de vivre pour autant. Sais-tu pourquoi ? Certes, pour tout le monde, ce n'est pas simple, ça fait mal, et on croit qu'on ne s'en relèvera jamais. Pourtant, tu es toujours là, et pas seulement parce que tu as du caractère. Je me trompe peut-être, mais je crois surtout qu'à ce moment-là, tu as trouvé quelque chose auquel te raccrocher. Sinon... peut-être bien que tu ne serais pas là, en ce moment. De toute manière, est-ce mieux de se laisser mourir pour les rejoindre ? Jamais, au grand jamais, ils ne l'auraient voulu. Si tu l'aurais fait, sans doute auront-ils été très tristes de te revoir dans cet état, alors qu'ils ne t'auraient souhaité que d'être heureuse. S'ils te manquent, tourne les choses sous un autre angle... dites-toi qu'ils sont toujours là, quelque part, et qu'ils veillent sur toi. Le fait que tu sois là, avec moi... ça montre que, d'une certaine façon, tu l'as déjà compris. Je me trompe ? Alors, ne considère pas Inflath et moi-même comme une faiblesse, car nous faisons aussi ta force. Et si tu dis vrai pour Malicia... je n'aurais d'autres choix que de l'exiler loin de l'Empire à coups de pieds. Contrairement à toi, je serais incapable de la tuer, ou de lui faire du mal.




Espérons juste que le tableau ne les perturbera pas au point qu'ils en oublient l'objet de leur visite, huhuhu. Au final, Lyria ne serait pas étonnée d'apprendre que la "légende du tableau hanté" ne devienne populaire.


- Si ça se trouve, peut-être que ça deviendra même l'attraction principale de la forteresse. Les visiteurs en parleront entre eux, je n'ai guère de doute là-dessus... et tu sais à quel point les rumeurs vont vite, avec le bouche à oreille.


Ouais, c'est sûr qu'Inflath n'est pas "conçu" de la même façon que Saphira, mais est-ce que c'est ça qui va les en empêcher pour autant ? Saphira n'a cessé de dire qu'elle se fichait du physique, après tout. Lyria eut un léger haut-le-coeur. Bon. Ce genre de réactions ne devrait plus étonner Saphira, maintenant. Ca n'a rien à voir, mais quand quelque chose vous dégoûte vraiment... il y a pire, comme réactions.


- Euh... ouais. Tu veux bien garder les détails pour toi, s'il te plaît ? Une fois, une membre de l'Empire s'est amusée à me "taquiner" là-dessus, et rien que de penser aux petits détails qu'elle laissait entendre, ça me... merde, je crois que je vais...


La dragonne noire se leva vivement et disparut derrière un mur. On entendit un très net "BLEEURRGGH !", et une série de jurons grossiers. Une Lyria un peu tremblante revint peu après.


- Bordel... je déjeune déjà pas grand chose, le matin... qu'est-ce que c'est pénible quand ça arrive, bon sang. Hum. Saphira, fais-moi plaisir, et oublie ce que tu viens voir, d'accord ?


Evidemment que Lyria n'aime pas Luirio. Pourquoi ce serait le cas... ? On peut même dire qu'elle égale Saphira, en matière de détester Malicia, huhuhu. En ce qui concerne Luirio avec Sweet Giggle, la dragonne noire donnait l'impression d'être complètement paumée.


- J'aimerais qu'on m'explique ce qu'elle fout avec lui tout court. Tu crois qu'elle l'aime vraiment ? Genre, pour sa stupidité ? Peut-être qu'elle est tout simplement comme lui. Ou alors, elle aime ça, et le trouve irrésistible... BWAHAHAHAHAHA !!! ... Pardon. C'est l'idée. Je les verrais bien se réincarner en Bisounours, tiens... mmhmmhmmhmm...


Non, mais, honnêtement. La pauvre Sweet Giggle, quoi. Déjà qu'elle est fragile physiquement, elle ne pourra même pas compter sur son propre compagnon pour la défendre, en cas de danger. Aussi, peut-être qu'elle est trop attachée à lui pour le reconnaître, et n'ira pas voir ailleurs, du coup. Humpf. Est-ce que Luirio est capable de changer tout court ? Même pour sa Sweet Giggle adorée ? Pas sûr... en tout cas, Lyria répondit aux tendres mots de Saphira en lui léchant doucement la tête.


"Moi aussi je t'aime grande sœur."




Roh... mais la poupée Barbie, c'est une référence taquine, voyons. Saphira se vexait pour si peu...


"Oh ca c'est vilain de me comparer a une princesse barbie mais je l'avoue, cette couronne ne me va pas du tout."
- Ah, je vois... on ne comprend pas mon humour si "raffiné" ? C'était à prendre au second degrés, tu sais... mmhmmhmm.


Mouais, le monde de my little poney... euh... pas sûr que ça plairait vraiment à Lyria. Bien au contraire.


"Tu devrait pas parler trop vite car t'imagine si ce monde devait exister? Quoi qu'il en soit tu a raison, ce n'est pas le nôtre et je sais bien que je vais grandir moi aussi....mais j'aime bien t’embêter avec ca malgré tout."
- Ah, bah, s'il existe, je meure direct ! T'arriverais à vivre là-bas, toi ? Moi, non ! Ca risque plus de me rendre complètement tarée qu'autre chose.


Oh, Saphira se permet de tirer la langue ? Gnihihi. Lyria lui donna une claque amicale dans le dos en riant, avec suffisamment de force pour la faire trébucher.


- Tant que tu seras petite, compte sur moi pour bien en profiter. Tu aimes m'embêter, et c'est réciproque.


Dans ce manoir, il risque d'y avoir bien pire que le miroir. Il ne faut pas oublier qu'elles sont chez la Sorcière, et donc, si elle est assez tordue pour inventer ce genre de "trucs"... autant s'attendre à tomber sur des pièges également. Malgré tout, Lyria commençait à être inquiète, en proie à ses doutes.


- Hum. Finalement, je me demande si c'est vraiment une bonne idée de chercher à en apprendre plus sur elle. T'imagines l'effet que ça nous ferait d'être chez elle... si on apprenait qu'elle ait commis les pires atrocités qui soit ?


Lyria ne tressaillit même pas quand la créature du miroir braqua sur elle ses yeux ensanglantés, remplis de malveillance. Pourquoi avec autant d'insistance, d'ailleurs ? Et ce sourire ? Nessie devenait de plus en plus nerveuse. Bah... même si c'est effrayant, c'est juste un reflet dans un miroir. Pour l'instant, Lyria et Saphira ne craignent pas grand-chose. Une lueur étrange passa dans les yeux de Lyria en entendant les propos du "reflet".


"Oh mais La faucheuse est intelligente. Oui je sais qui tu est et je sais aussi ce qu'il y a en toi mais je comprend pourquoi je ne parvient pas a copier ton apparence du coup. A vrai dire c'était un jeune dragon violet qui est venu me voir la dernière fois avant vous, je lui ai bien proposé de me libérer mais il faut croire que certains d'entre nous s'en sortent mieux."
- Humpf. Ca, c'est ce que tu prétends. Comment tu pourrais me connaître, alors que tu ne m'as jamais vue, l'affreux ? D'ailleurs, il faudrait être un idiot pour libérer un être aussi insignifiant que toi. Sérieux, t'a rien de mieux à faire de tes journées que de copier l'apparence des gens ? T'es tellement pas crédible, comme reflet, en plus. Je ne serais même pas étonnée que ta véritable apparence ressemble à une crotte puante qu'on aurait piétinée.




Ah, il ne faut pas compter sur Lyria pour respecter quelqu'un s'il ne le fait pas en retour. Même si la créature ne se montre pas offensante, ses petites "manies" et son air satisfait voulait tout dire. C'est le genre d'individu qui vous toise du regard quand ils se croient au-dessus de vous. Dans ce cas, la meilleure des défenses, c'est le mépris. Visiblement, cela rassura Nessie, car elle se reprit, et Lyria l'entendait gronder comme une furie. Néanmoins, Lyria lui intima de rester calme.


*Ne perd surtout pas ton calme, Nessie. Il n'attend que ça. Et si ce petit con veut jouer aux durs, il va être servi.*
*Le problème, c'est que... c'est un démon. On peut se voir, et se reconnaître mutuellement. J'ai essayé de te le dire, mais... en présence de Saphira... elle aurait comprit que quelque chose ne va pas.*
*A vrai dire, je me doutais que quelque chose clochait. Pour que tu te mettes dans un tel état, il fallait vraiment que ce soit grave. Au début, j'ai pensé à un sortilège savamment bien élaboré, mais maintenant que tu me le dis... ah, je comprends mieux ce qu'il voulait dire, à la fin de ses paroles. Il a l'air de croire que tu es comme lui.*
*Je ne serais jamais comme lui. Mais, à l'avenir, ça risque d'être problématique. Saphira avait raison, quand vous en parliez, tout à l'heure. Il y a aussi des bons démons, comme moi, mais c'est extrêmement rare. Parce que les autres démons me tueraient s'ils me voyaient. Ils pensent tous qu'on est fait pour être mauvais, et vivre aux détriments des autres.*
*Dans ce cas, prouve-leur qu'ils ont tort.*
*... Ils ne m'écouteront pas, Lyria. Crois-moi. Ils se plaisent tellement à faire ça qu'ils ne voudront jamais changer.*
*J'imagine qu'ils vaudraient mieux les ignorer, alors. Franchement, ils en valent pas la peine. Surtout s'ils sont pas mieux que celui-là. De toute manière, on est deux, et on se protège toutes les deux depuis le début. Alors, cesse de t'inquiéter.*



C'était quand même étrange, un démon prisonnier d'un miroir. Etait-ce l'oeuvre de la Sorcière ? Mon Dieu... si ça se trouve, elle devait penser que c'était "amusant". Sentant Saphira contre elle, la dragonne noire déploya une aile protectrice au-dessus d'elle, ses lames de feu pointées vers le miroir. Oui, ça paraît stupide de vouloir attaquer un miroir. Mais c'est déjà plus crédible en sachant que c'est un démon, bien réel, et suffisamment puissant pour faire ce qu'il veut. La moindre faille pourrait être fatale, et le doute n'est pas permis. Pourtant, Lyria eut un moment d'hésitation. Devait-elle dire la vérité sur le démon ? Ou feindre l'ignorance ? En sachant qu'il pourrait très bien se charger de dire lui-même la vérité ? ... Non, ça serait dévoiler l'existence de Nessie. Et Saphira ne serait peut-être pas en mesure de l'accepter.


"J'ai pas confiance non plus mais c'est quoi d'aprés toi? Il ou elle a l'intérieur n'a pas l'air d'être un fantôme classique."
- Hum... je sais pas si c'est un fantôme, à proprement parlé. Je n'ai jamais entendu parler d'un fantôme capable de changer d'apparence. Peut-être un esprit, aux pouvoirs suffisamment puissants. En tout cas, je me demande surtout COMMENT il s'est retrouvé enfermé là-dedans.


Même s'il pouvait bien mentir, la créature a pourtant mentionné un dragon violet. Donc, il doit être passé ici il y a très longtemps... puisque le démon laisse entendre qu'il n'y a eu personne d'autres avant Lyria et Saphira. La vraie question, c'est de savoir son nom. Est-ce Malefor, ou le petit Spyro ? ... Alors, que gagnerait-il à mentir, puisqu'il est coincé dans ce miroir ? Tant de questions qui restent sans réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Sam 9 Sep - 19:16

Dormir dans un hamac pendant que les autres placardent des affiches dans tout Warfang? Mais en voila une bonne idée que Saphira allait garder en tête pour plus tard.
"Mais parfaitement grande sœur, je serait dans un hamac avec peut être un petit cocktail pour regarder les autres entrain de placarder des affiches. Ne t'en fait pas j'en installerait un aussi pour toi."
Bon cela faisait un moment que Saphira ne parvenait plus a essayer de paraître au moins sérieuse su ce sujet mais le délire était trop grand pour qu'il en soit autrement. Concernant leur rencontre, c'était difficile de savoir si Saphira aurait eu confiance en Lyria si elle avait put savoir pour le coté Grande Faucheuse ou même le coté fille adoptive de Cynder.
"Eh bien je ne savait rien de toute façon de la Grande Faucheuse donc ca ne m'aurait pas fait plus peur que ca en conséquence. Concernant le fait que tu était la fille adoptive de Cynder, j'était quand même dans une période ou je croyait carrément en être sa fille biologique sans même avoir de preuve. Quand au fait que tu ai put être la clé qui m'aurait mener vers une autre vie, je t'avoue que c'est un peu ce que j'espérait de toi mais j'était loin de me douter qu'ont deviendraient sœurs même si je me suis senti proche de toi assez rapidement."
Comment ca Saphira est têtue? Parceque c'est tout ce qu'il y a de plus vrai. Quoi qu'il en soit la jeune dragonne aurait presque eu envie de se cacher face au regard sévère de sa sœur avant que cette dernière était entrain de lui faire comprendre que ce n'est pas a la petite sœur de prendre des risques pour sa grande sœur mais visiblement l'inverse. Bon c’était peut être pas forcement mieux quand on y pense mais Lyria n'avait pas tord en disant que les gens s'en prendront a Saphira afin de faire mal a Lyria elle même. D'un autre coté c'était plutôt logique car il n'y avait sans doute pas grand monde dans l'empire qui aurait le courage de venir chercher des soucis directement devant l'impératrice, les membres de l'empire ne sont pas suicidaires a ce point la....quoi que, on se pose parfois la question.
"Je...je comprend grande sœur, c'est juste que ca faisait longtemps que personne ne c'était inquiété que je prenne des risques, encore moins pour la personne en question. Je te promet dans ce cas que je ne prendrait pas de risques....je veux pas t'attirer des ennuis."
Hum Saphira n'y avait plus penser mais c'est vrai qu'une dragonne qui a failli détruire la totalité de la forteresse en étant même pas en colère, disons qu'il est plus difficile d'imaginer que quelqu'un soit capable de la tué a moins bien sûr de la frapper en traître et la encore il vaut mieux que le coupable de rate pas son coup.
"Eh bien avec des arguments pareils, je ne voit pas trop ce que je peut dire a cela. Concernant une fureur noire de ta part, je ne l'ai jamais vu et je ne suis pas sûr d'avoir en vie un jour de le voir...enfin tant que c'est pas contre moi en tout cas."
Concernant Malicia, bien sur que non qu'elle n'est pas stupide même si cela reste quand même a prouver. Pourtant Saphira ne dirait pas que la nécromancienne est intelligente mais le fait qu'elle ai l'air du genre prétentieuse et surtout de compter un peu trop sur les autres est peut être le pire danger que Malicia puisse s'exposer.
"Malicia n'est pas stupide mais elle se surestime en comptant beaucoup trop sur l'idée que quelqu'un va la défendre pour s'en sortir...ce qui me fait penser d'ailleurs sur ce point a un lâche que nous connaissons bien. Je croit en fait que beaucoup de dragons de l'empire lui aurait fait la peau depuis longtemps y compris Cynder si tu n'était pas amie avec elle car même si tu dit que les gens ont peur de toi, j'ai l'impression que Malicia fait partie des membres les plus mal aimés de l'empire et donc la disparition ne ferait pas pleurer grand monde."
Bon c'est peut être triste pour Malicia de se retrouver comme la dragonne la plus détestée de l'empire mais c'est ce qui arrive quand on se montre cruelle et qu'on prend plaisir a faire du mal aux autres y compris a ceux qui sont censés être des alliés. Concernant son passé, Lyria avait l'air de comprendre a quel point cela avait été difficile pour Saphira de supporter les traumatismes qu'elle aura subie en étant très jeune. Pourtant l'impératrice avait tord de dire que sa jeune sœur avait continué a vivre sa vie car jusqu'a ce qu'elle croise la route de l'impératrice actuel, Saphira en avait eu si peu a faire de sa vie qu'elle ne se retenait même pas de dire ouvertement ce qu'elle pensait et cela quitte a prendre le risque d'être considérée comme une ennemie vu ses avis qui n'étaient pas du tout conforme avec ceux des résistants ou des habitants de Warfang en général.
"Tu pense que j'ai continué a vivre après cela Lyria? La vérité est que j'en avait plus rien a faire de ma vie. Je n'avait pas de but dans la vie, rien qui me donnait vraiment envie de me lever le matin et je pensait que personne n'en avait strictement rien a faire de moi donc ce qui pouvait m'arriver...eh bien j'en avait strictement rien a faire donc l'idée de me laisser mourir...eh bien disons que je n'y ai pas penser mais je l'aurait peut être fait au bout d'un moment si je ne t'avait pas croisé. C'est toi qui m'aura permis de me raccroché a quelque chose pour tout te dire, j'aurait juste voulu te connaitre bien avant cette nuit. Cependant tu a raison de dire que toi et Inflath vous êtes ma force car sans vous, j'en serait au même point qu'avant ta rencontre. Concernant Malicia, je sais bien que tu ne sera pas capable de lui faire du mal contrairement a moi mais je doit t'avouer une chose...je n'avait jamais tué ou était prêt a le faire sur personne avant qu'elle ne m'oblige a le faire sur Luirio."

Concernant encore le tableau, l'idée de la sois disant légende avait vraiment l'air de plaire a Lyria, ce serait limite même amusant de faire courir la rumeur auprès de l'empire lui même bien que les plus curieux comprendront qu'il s'agit d'une énorme blague.
"Oh les rumeurs filent très vite en effet, on pourraient même faire courir la rumeur au sein de l'empire lui même même si ce sera l'une des plus grosses blagues qu'on aura jamais fait."
Oh visiblement Lyria avait déjà eu droit a des détails plutôt croustillant sur une scéne d'accouplement bien cochonne, assez du moins pour qu'elle ne veuille pas que Saphira en rajoute. Elle n'en eu pas vraiment le temps vu que Lyria ne tarda pas a vomir dans un coin suivi par un certains nombres de jurons qui firent limite sourire Saphira jusqu'a ce que Lyria lui demande d'oublier ce qu'elle venait de voir et sans doute aussi d'entendre par la même occasion.
"Promis je te parlerait pas de ce que j'ai vu a l'époque et pour ce que je vient de voir a l'instant...mhuuum pas sûr que je vais oublier cette scène mémorable même si j'en parlerait a personne."
Bon tout comme Saphira, Lyria n'avait pas l'air de comprendre ce que Sweet Giggle pouvait bien trouver a Luirio même si il n'y a rien de surprenant a cela quand on connait le dragon en question, a croire que l'amour ne rend pas uniquement aveugle.
"Eh bien on dit que l'amour est aveugle donc oui j'imagine qu'elle l'aime a moins bien sûr qu'elle ne sache pas vraiment ce que c'est l'amour et que c'est plus Luirio qui est attiré par elle que le contraire ce qui a vrai dire ne me surprendrait pas. Je ne la connait pas vraiment mais un être aussi fragile physiquement, elle mérite tellement mieux d'avoir quelqu'un capable de la protéger plutôt qu'un lâche qui ne pourrait que la regarder mourir en pleurnichant car il n'aura pas était capable de la défendre et cela même pour une question de vie et de mort."

Contrairement a l'impression qu'elle avait donner, Saphira n'était pas du tout vexée pour la comparaison avec une poupée barbie. Elle lui lécha donc la joue pour faire comprendre a Lyria qu'elle n'était pas vexée et avait bien compris le second degré.
"Le jour ou je me vexerait pour quelque chose que tu m'aura dit, tu le saura tout de suite. Ne t'en fait pas, j'ai bien compris que tu plaisantait."
Elle éclata de rire quand Lyria raconta qu'elle deviendrait tarée si un monde de poneys devaient existé peut être ailleurs. Il faut dire qu'un tel monde avait l'air tellement différent de celui des dragons même si ce n'était peut être pas autant le cas que les deux sœurs peuvent le croire.
"Eh bien y vivre je ne sais pas, je juge pas un monde ou une personne sans l'avoir au moins vu mais un monde comme celui la pourrait me rendre curieuse si j'ai moyen après de revenir dans notre monde, au moins pour voir comment ca serait dans ce monde. D'un autre coté je n'aimait tellement pas ma vie et le lieu ou je vivait a une époque que j'aurait accepté de rejoindre n'importe quel monde tant qu'il puisse être mieux que l'idée que je me faisait du notre."
Mhum mais quel brute cette Lyria, on donne pas de claque a sa petite sœur tout de même bien que Saphira l'avait peut être chercher un peu en tirant la langue.
"Bah tu l'a dit, j'ai suffisamment de répondant pour t’embêter chacune notre tour."
Quand a savoir si c’était une si bonne idée que ca d'avoir voulu explorer le repaire de la sorcière avec le risque de découvrir des informations plutôt sordides a son sujet comme des actes qu'elle aurait put commettre, il était un peu tard maintenant pour faire demi tour et elles en avaient déjà trop vu rien qu'avec le livre de cuisine.
"Eh bien si elle a fait les pires atrocités qui puissent exister, au moins ca te fera comprendre que tu est loin d'être le monstre que certains peuvent croire a tord. C'est parfois en voyant le mal que d'autres ont fait que l'on comprend qu'on est pas si mauvais que ca ou que dut moins on ne mérite pas d'être traité injustement. Il est de toute façon un peu tard pour faire demi tour je croit."

Quand au miroir, Saphira ne pouvait bien sûr pas savoir pour Nessie même si elle aimerait bien la connaitre mais elle avait quand même l'impression que le démon de ce miroir avait l'air d'avoir beaucoup d'effet sur Lyria. Bon c'est possible que l'impératrice pense vraiment ce qu'elle dit mais sa façon de vouloir rabaisser cette créature...eh bien disons que c'est le genre de façon que Saphira utiliserait sur un ennemi donc elle voudrait se sentir en position de force même si la cible avait tout compris sur elle. Le démon ne tarda d'ailleurs pas a répondre a Lyria en gardant son ton provocateur et amusé.
"Comment je te connait? Disons que certaines personnes comme moi ou quelqu'un que tu connait parlent entre nous. Je suis peut être insignifiant mais je ne suis pas un brave toutou comparer a certain. Quand a ma véritable apparence, les sacs de viandes comme toi se pisseraient dessus en la voyant. Je me contente donc de prendre une forme que ceux qui me regardent pourront regarder facilement, le plus souvent une apparence que pourrait avoir leurs cotés sombres mais avec toi, je n'y parvient pas même si je comprend pourquoi."
Oh le but du démon était bien de poussé Nessie a l'erreur en dévoilant son existence, sans doute en se disant que Saphira réagira mal en apprenant la vérité mais il fallait croire que le démon n'avait que ca a faire de ses journées a force ne n'avoir jamais de visite depuis un certains nombres d'années. Si Saphira était rester coller a Lyria pendant un bon moment, elle pris pourtant son courage a deux pattes en approchant du miroir mais cette fois il n'y avait pas de peur en elle. En fait elle n'aimait tout simplement pas qu'on se moque de Lyria sauf si c'est elle qui s'en charge.
"Oh mais la petite dragonne fini par sortir son courage en fin de compte. Tu veux savoir qui était le dragon violet donc j'ai parler? Tout les sacs a viandes de votre monde connaisse parfaitement son nom et pas pour des bonnes raisons. Mais peut être préfère tu que je te parle du "petit" secret de quelqu'un se trouvant prés de to..."
Il n'avait pas fini sa phrase que la jeune dragonne venait de jeter un drap sur le miroir, étouffant a moitié ce que le démon a l'intérieur aurait put vouloir lui dire. En effet il avait clairement voulu dévoiler l'existence de Nessie devant Saphira au moment ou cette dernière lui avait coupé la parole.
"Bon bah merci pour la petite information sur le dragon violet mais pour le petit secret si tu visait ma sœur, elle m'en parlera si elle en a envie et quoi que ce soit je suis prête a l'entendre mais toi en revanche, je t'ai assez entendu pour le moment."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Dim 10 Sep - 13:58

Hum... c'est juste plus possible d'être sérieux sur un sujet pareil. Et le fait que Lyria en ait rajouté une louche n'arrange rien. Quitte à être allongées dans un hamac, avec un bon cocktail dans une patte, autant que ce soit pendant des vacances aux Caraïbes.


"Mais parfaitement grande sœur, je serait dans un hamac avec peut être un petit cocktail pour regarder les autres entrain de placarder des affiches. Ne t'en fait pas j'en installerait un aussi pour toi."
- Mmhmmhmm... dans ce cas, autant qu'on aille direct à la plage, et passer quelques vacances là-bas..... on a complètement dérivé du sujet, au final. Huhuhu.


Saphira n'a même pas une petite idée de comment elle aurait pu réagir ? Même en essayent de l'imaginer ? ... Bah. Au fond, quelle importance, puisqu'on ne peut pas changer le passé ? Encore une fois, Saphira montra à quel point elle devait beaucoup à Lyria la vie et la "famille" qu'elle possède aujourd'hui. C'est le genre de choses qu'on ne répétera jamais assez. Lyria afficha un doux sourire.


- Au final, c'est comme si j'étais la petite lumière, que tu cherchais tant dans les ténèbres, et qui t'a aidé à en sortir. Tu connais le dicton : "qui se ressemble, s'assemble" ? Eh bien, il faut croire que c'est vrai. Du moins, ça l'a été pour nous deux. Je dois t'avouer qu'au début, j'ai eu beaucoup de mal à croire que tu puisses être ma petite soeur. Et encore plus pour l'accepter. Ce n'est pas contre toi, mais comme Cynder m'a fait croire qu'elle n'a jamais eu d'enfant, et ce pendant toutes ces années... ça m'a fait un choc terrible. A toi aussi, j'imagine....... tu sais, je crois que si Cynder ne nous avait pas dit la vérité, peut-être que nous ne l'aurions jamais su.


On va dire que Saphira est têtue dans le sens où elle tient tête à Lyria, et ne lâchera pas le morceau, parce qu'elle sait justement que tout ceci est vrai. Saphira a une personnalité forte, inutile de le nier, ça se voit. Lyria se montra rude envers sa petite soeur, en disant que ce n'était pas à elle de prendre de risques. Au bout d'un moment, elle finit par s'adoucir à cause du regard apeurée de Saphira.


- C'est bon... arrête de faire cette tête-là. Du moment que tu as compris, ça me suffit. J'ai juste pas envie que tu te blesses en essayant de me protéger. S'il t'arrivait quelque chose, c'est moi qu'on tiendrait pour responsable. Parce que je suis l'aînée, et que c'est souvent à l'aînée qu'incombe la responsabilité de protéger sa famille. Est-ce que tu comprends, Saphira ?


Une attaque par derrière pour tuer Lyria, c'est pas faux. Mais il ne faut pas oublier Nessie. Ce qu'elle ne pourra pas voir dans son angle mort, Nessie le verra. En d'autres termes, l'une surveille certains côtés, et l'autre surveille les côtés opposés. C'est ça, l'avantage d'être deux. Et ça peut même vous sauver la vie, en cas d'attaque-surprise de ce type. Après, Lyria n'est pas invulnérable non plus. Si le danger est trop grand, autant se replier et changer de tactique. En revanche, la dragonne noire afficha un sourire narquois à la dernière remarque de Saphira.


- Et pourquoi je m'attaquerais à toi, Saphira ? ... Allons. Il faudrait vraiment que je t'en veuille à mort sur quelque chose de grave pour penser à une chose pareille... et encore, je ne me vois vraiment pas capable de te faire de mal, d'une quelconque manière qui soit.


Même si la nécromancienne n'est pas la "reine de l'intelligence", elle n'en demeure pas moins dangereuse.


"Malicia n'est pas stupide mais elle se surestime en comptant beaucoup trop sur l'idée que quelqu'un va la défendre pour s'en sortir...ce qui me fait penser d'ailleurs sur ce point a un lâche que nous connaissons bien. Je croit en fait que beaucoup de dragons de l'empire lui aurait fait la peau depuis longtemps y compris Cynder si tu n'était pas amie avec elle car même si tu dit que les gens ont peur de toi, j'ai l'impression que Malicia fait partie des membres les plus mal aimés de l'empire et donc la disparition ne ferait pas pleurer grand monde."
- En même temps, Malicia n'a jamais rien fait pour redorer son blason non plus. Et je doute qu'elle puisse changer, car elle se plaît bien trop sur son piédestal pour en descendre. En revanche, même si elle compte trop sur les autres, tu verras qu'elle trouvera un stratagème pour échapper à ceux qui veulent sa peau... là-dessus, Malicia se débrouille très bien toute seule. Je peux te l'affirmer, car je ne la connais que trop bien.


Le ton de Saphira devint beaucoup plus grave quand elle aborda la douloureuse époque survenue juste après l'attaque de l'orphelinat. Lyria lui caressa doucement le cou, les yeux brillants.


- N'y pense plus, Saphira... n'y pense plus. C'est fini, ce temps-là. Tu m'as moi, et Inflath. En tout cas, tu peux être sûre que je serais venue te chercher depuis longtemps si Cynder m'aurait parlé de toi. J'ai une petite soeur, et j'ai bien l'intention de ne pas la perdre.


Car la vie est un don bien trop précieux pour qu'on la laisse filer, aussi injuste soit-elle. En revanche, elle ne dit rien à propos de Malicia, ayant peur d'envenimer les choses. Saphira sera peut-être amenée à tuer de nouveau, et ce n'est pas le moment idéal pour en parler.




Evidemment que l'idée du tableau hanté plaisait à Lyria. Elle aimait ce genre de choses, même. Pourquoi ? Parce qu'elle se devait toujours d'être sérieuse, avec toutes les affaires de l'Empire. Au point que ça devenait très pesant pour elle, à force. Du coup, relâcher la pression ne pouvait lui faire que du bien. La dragonne noire lui fit un clin d'oeil malicieux.


"Oh les rumeurs filent très vite en effet, on pourraient même faire courir la rumeur au sein de l'empire lui même même si ce sera l'une des plus grosses blagues qu'on aura jamais fait."
- Eh bien, je compte sur toi pour faire passer le mot, Saphira. Je le ferais moi-même si les affaires de l'Empire ne me prenaient pas tout le temps.


Hum hum... même avec de sous-entendus, mieux vaut ne pas évoquer les "détails érotiques", car sinon, ça risque de dériver vers du porno...... et c'est bien la dernière chose dont Lyria aurait envie de parler... pourtant, elle sourit d'un air énigmatique.


- Ca ? Une scène mémorable... ? Je vais te montrer ce qu'est une vraie scène "mémorable".


Sans prévenir, elle bondit près de Saphira, et l'attrapant tendrement dans ses serres... s'envola très haut dans le ciel, au-dessus des nuages. Il faisait froid, mais peu importait. Pendant un moment, elle laissa Saphira contempler les Montagnes de Minuit dans toute leur splendeur. La dragonne noire effleurait doucement les nuages, les touchant presque, éclairée par l'éclat froid des deux lunes, en cette nuit magnifique. Mais ce n'était rien, à côté du reste. Serrant Saphira contre elle, Lyria décrivit quelques figures aériennes... comme le looping, la vrille, la piqué... avant de se redresser doucement. Un bon moment plus tard, elle s'en revint au château et relâcha Saphira, l'air très amusée.


- Alors ? Ton baptême de l'air t'a plût ? ... Je t'apprendrais quelques figures, si tu veux.


Quand on sait que l'amour peut vous rendre follement amoureux de quelqu'un d'autre... eh bien, il faut croire que ça met aussi le cerveau en veilleuse, dans certains cas.


"Eh bien on dit que l'amour est aveugle donc oui j'imagine qu'elle l'aime a moins bien sûr qu'elle ne sache pas vraiment ce que c'est l'amour et que c'est plus Luirio qui est attiré par elle que le contraire ce qui a vrai dire ne me surprendrait pas. Je ne la connait pas vraiment mais un être aussi fragile physiquement, elle mérite tellement mieux d'avoir quelqu'un capable de la protéger plutôt qu'un lâche qui ne pourrait que la regarder mourir en pleurnichant car il n'aura pas était capable de la défendre et cela même pour une question de vie et de mort."
- Humpf... ça, c'est du Luirio tout craché. Pleurnicher, et ne rien faire. Comme d'habitude quand je le... enfin, tu sais de quoi je parle. Bon sang, t'imagine, si elle l'aime pour sa naïveté ? Ou sa stupidité ? Je ne donne pas cher de sa peau... enfin, si c'est Sweet Giggle qui l'aime. Parce que, dans ce cas, autant dire qu'elle a carrément un bandeau sur les yeux, la pauvre. Bref. Ce n'est pas dans mes habitudes de plaindre des "Résistants", mais ces deux-là me font tellement pitié...




Lyria esquissa un sourire quand la petite Saphira lui lécha la joue. Ce qui évident pour les uns ne l'est pas forcément pour les autres. Donc, tant mieux, si elle ne l'a pas mal pris.


- Mmm... dis, tu fais quoi, quand tu t'énerves ? Crier ? Casser des objets ? Huhuhu. Ca doit être intéressant à voir...


La dragonne noire sourit au rire de Saphira. Faut dire que ce genre de "monde", ce ne serait pas vraiment sa tasse de thé. En tout cas, Saphira laissait penser qu'elle n'aurait peut-être pas hésité à visiter ce monde s'il existait. Au final, peut-être qu'elle ne serait pas la seule, les dragons étant de nature curieuse, en majorité, du moins. Lyria se permit de lui glisser une petite pique, d'un air moqueur.


"Eh bien y vivre je ne sais pas, je juge pas un monde ou une personne sans l'avoir au moins vu mais un monde comme celui la pourrait me rendre curieuse si j'ai moyen après de revenir dans notre monde, au moins pour voir comment ca serait dans ce monde. D'un autre coté je n'aimait tellement pas ma vie et le lieu ou je vivait a une époque que j'aurait accepté de rejoindre n'importe quel monde tant qu'il puisse être mieux que l'idée que je me faisait du notre."
- T'aurais pas été Dora l'Exploratrice dans une autre vie, des fois ? Rien que pour t'embêter, j'aurais volontiers incarné Chipeur.


Lyria, une brute ? ... Allez demander à Luirio comment il se fait victimiser par Lyria, juste pour voir... ça, c'est la définition même d'une brute. Le coup de la claque, c'est de la rigolade, à côté. Grumpf. Bien sûr qu'il est trop tard pour faire demi-tour. Depuis longtemps, même. Au moins, Lyria peut se rassurer en se disant qu'elle n'est pas complètement noire. Même si elle n'est pas blanche non plus. Elle prit un air ironique.


"Eh bien si elle a fait les pires atrocités qui puissent exister, au moins ca te fera comprendre que tu est loin d'être le monstre que certains peuvent croire a tord. C'est parfois en voyant le mal que d'autres ont fait que l'on comprend qu'on est pas si mauvais que ca ou que dut moins on ne mérite pas d'être traité injustement. Il est de toute façon un peu tard pour faire demi tour je croit."
- Wouah... en comparaison, je serais presque une gentille petite fille. Si on oublie que je tue et torture des gens.... n'oublie jamais que je ne suis pas un joli mouton à 100 %, Saphira.




Huhuhu. Le démon fait de l'effet à Lyria ? Ce n'est pas elle qui est tombée à la renverse... parce qu'elle avait peur de son "reflet". Tiens, c'est marrant. Le démon ne répond pas aux insultes. Il était tellement méprisable que Lyria en aurait presque la nausée. Toutefois, il était intéressant de noter qu'il ne cherchait même pas à mentir. Il ne disait que la vérité, sous formes de "sous-entendus". Il répondit même à la question de Lyria sans hésiter. Intéressant... Lyria questionna Nessie, et elle lui confirma. Alors, comme ça, les démons seraient doués d'une forme de télépathie plus avancée... la distance ne les affecte pas, et il suffit de penser au nom de l'autre démon pour lui transmettre un message. Sans doute ont-ils développés de telles capacités grâce à leurs grands pouvoirs. Lyria afficha un étrange sourire quand elle entendit "une certaine remarque".

Alors, comme ça, le démon croit que Lyria n'a jamais vu la véritable apparence qu'un démon puisse avoir ? Eh bien... si. Belzébuth, le démon qui possédait Viel, autrefois. Et que Nessie a tué dans la Forêt de Phobos, avec une lame dans le coeur. Il avait beau être "répugnant à souhait", ça ne l'a pas empêchée de le faire. Nessie ne broncha même pas à la mention du "brave toutou", préférant jouer le jeu de Lyria. Elle était née en Lyria, grâce à ses pouvoirs, et ceux de Malicia. La petite vie qu'elle menait lui plaisait, et la simple compagnie de Lyria lui suffisait. Elle se moquait éperdument des autres démons, puisqu'elle ne sera jamais comme eux.


- "Sacs à viande"... wouah. Ton vocabulaire est aussi limité que ton intelligence. Pendant qu'on papote, Môssieur la sale petite cloporte dégénérée, tes "copains" et moi-même... sommes plus libres que tu ne l'es. Et je suis bien contente que tu ne viennes pas salir mon apparence avec la tienne. Parce que tu ferais un reflet très pitoyable, tellement t'es pas crédible. D'ailleurs, tu dois pas souvent te voir dans un miroir, n'est-ce pas ? Puisque tu es déjà coincé dedans... huhuhu. A croire que même ton propre reflet n'aie pas voulu de toi, tellement tu dois être hideux.


La dragonne noire en rajouterait encore volontiers, s'il voulait. Ce n'était pas un problème. Et ce n'est pas le temps qui manque. En revanche, Lyria coula un regard inquiet quand elle vit Saphira s'approcher du miroir. Le démon ne manqua pas d'en profiter. Purée... mais c'est qu'il allait le dire, le secret de Lyria... s'il l'aurait fait, Lyria aurait cassé le miroir exprès pour le tuer. C'est son secret, et le choix n'appartient qu'à elle. Non, mais. Qu'il s'occupe de ses affaires, ce petit con.


"Oh mais la petite dragonne fini par sortir son courage en fin de compte. Tu veux savoir qui était le dragon violet donc j'ai parler? Tout les sacs a viandes de votre monde connaisse parfaitement son nom et pas pour des bonnes raisons. Mais peut être préfère tu que je te parle du "petit" secret de quelqu'un se trouvant prés de to..."
"Bon bah merci pour la petite information sur le dragon violet mais pour le petit secret si tu visait ma sœur, elle m'en parlera si elle en a envie et quoi que ce soit je suis prête a l'entendre mais toi en revanche, je t'ai assez entendu pour le moment."


Le démon n'appréciait visiblement pas d'être couvert d'un drap, car il fulminait de rage, au point que le miroir se mit à trembler. Heureusement, il ne se cassa pas. Sans doute à cause d'un sortilège. En tout cas, Lyria se demanda comment il s'était fait emprisonné là-dedans. Non, mais, c'est un démon, quoi. Est-ce que la Sorcière était encore plus puissante que ce démon... ? Ca paraît invraisemblable, une telle puissance... quoi qu'il en soit, Saphira et Lyria auront au moins "appris" le nom du dragon violet. Si le démon disait vrai, ça ne pouvait être que Malefor, dans ses meilleurs jours. Sinon, qui d'autres ? Lyria hocha la tête d'un air approbateur à l'action de Saphira.


- Bien fait pour lui. Bon. S'il n'y a rien d'autre ici, je te propose d'aller visiter une autre pièce.


Un moment plus tard, Lyria poussa une porte en chêne. La pièce ressemblait à un mixte entre un laboratoire et une bibliothèque. Des objets étranges étaient disposés sur la grande table de travail. Y compris des gemmes magiques violettes. Elles ressemblaient à celle que Lyria portait autour du cou..... Lyria ressentit un profond malaise. Pourquoi, elle n'en savait rien.

Curieux. Cette machine, là. Comme si elle savait ce qu'elle faisait, Lyria prit un des cristaux... et le plaça dans une encoche en forme de losange. Dans un cliquetis, il disparut dedans... et de la poussière violacée s'échappa à l'autre extrémité de la machine, comme si elle l'avait broyée. Prenant un peu de poussière dans une patte, Lyria le versa sur un objet... qui se mit à voler à travers la pièce, dans un nuage de poussière enchantée. La dragonne noire secoua la tête, comme si elle revenait à elle.


- Euh... je te jure que je ne savais pas... j'ignorais que je savais faire ça... même si j'aime beaucoup l'alchimie, je... j'ai jamais pratiqué... qu'est-ce qui m'arrive ???


Lyria recula contre une étagère. Son malaise était perceptible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Messages : 143
Gemmes d'Esprit : 738
Date d'inscription : 10/07/2017
Age : 29

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Lun 11 Sep - 12:01

Eh bien si Lyria ne se rendait compte que maintenant que les deux sœurs ont complètement dérivés du sujet, c'est vraiment qu'elle avait la tête ailleurs. N'empêche prendre des vacances a la plage était une très bonne idée si Lyria parvient a trouver du temps en dehors de ses responsabilités.
"Euh oui largement en effet même si ca fait un petit moment que c'est fait de mon coté. Niveau vacance a la plage, on fait ca quand tu veux et surtout quand tu aura du temps."
Saphira n'avait en effet aucune idée de ce qu'elle aurait fait face a Lyria si elle avait eu certaines informations qui auraient put êtres gênantes. D'un autre coté a quoi bon ce poser la question alors que cela ne reste qu'un passé qu'on ne peut changer? Bon remarque si elle avait put avoir ce pouvoir, elle aurait chercher a rencontrer Lyria beaucoup plus tôt. En tout cas Saphira imaginait bien que Lyria ne se lasserait jamais de comprendre a quel point elle aura était importante pour quelqu'un et cela si on retire l'importance de son rang dans l'empire.
"Je croit aussi que ca m'aurait fait bizarre a ta place d'apprendre que j'avait une sœur donc je ne savait rien mais je croit que Cynder aura fait beaucoup de secrets alors autant ne pas prendre son exemple. Cependant tu a raison de dire que tu aura été ma lumière dans les ténèbres mais je croit que même dans l’éventualité ou Cynder n'aurait jamais rien dévoilé, j'aurait vraiment voulu te considérer comme une sœur, disons que j'ai senti qu'ont avaient vraiment beaucoup de choses en commun."
Bon autant l'avouer, Saphira avait eu une petite mine devant le regard sévère de sa sœur mais bon le fait qu'on ne veuille pas qu'elle prenne des risques pour d'autres n'était pas dans ses habitudes, ca avait même était le contraire a une époque. Ah le cliché disant que c'est a la sœur aînée de protéger la plus jeune, elle ne saurait même pas dire combien de fois on avait put lui sortir ce classique mais bon par le passé c'était elle la sœur aîné mais bon cette fois, c'était son tour d'être la petite sœur.
"La grande responsabilité de la sœur aîné, si même toi tu t'y met mais je comprend grande sœur mais bon fait attention, je vais finir par y prendre gout a qu'on s’inquiète pour moi."
Elle avait dit la fin en se remettant a sourire aprés la petite mine qu'elle avait eu quelques instants avant. D'ailleurs Lyria aussi afficha un sourire mais beaucoup plus narquois. Mhum c'est vrai qu'a l'heure actuel Lyria n'avait aucune raison de faire du mal a sa sœur et Saphira espérait qu'elle n'aurait jamais de raison d'en avoir de le faire.
"Mhum c'est vrai que je voit pas pourquoi tu me ferait un jour du mal mais bon c'est toujours rassurant d'en avoir la confirmation mais si ca peut te rassurer, je croit que tu fait partie des rares ou je peux dire ouvertement que je serait incapable de faire du mal."
Hum ca c'est le moins qu'on puisse dire que Malicia ne fait rien pour redorer son blason mais il y avait peu de chance qu'il l'ai été une seul fois.
"Eh bien ca va lui faire bizarre le jour ou elle va tomber de son piédestal et sans vouloir être méchante envers elle, j’espère pouvoir le voir de mes yeux quand cela arrivera. Après si elle s'en sort uniquement en partant par exemple du principe que les gens vont agir avec tout ces trucs comme l'honneur, la pitié ou je ne sais quel principe des "héros", alors oui forcement elle s'en sortira toujours mais je me demande ce qui arrivera le jour ou elle tombera sur une personne qui ne s'embête pas avec ce genre de choses. Ca lui servirait peut être de leçon remarque."
Concernant son ancienne vie, Lyria avait sans doute raison de dire qu'il ne faut plus y penser et puis c'était bien loin derrière elle maintenant. En fait même si Cynder ne savait peut être pas ce qui avait put arriver, Saphira en voulait quand même un peu sa mère de n'avoir rien dit a son sujet car les choses auraient put être bien différentes si elle avait tout dit a Lyria dés le départ, au moins de se montrer honnête envers celle qu'elle disait être sa fille.
"Oui je sais bien que tu serait venu me chercher bien plus tôt si tu avait put savoir pour moi mais au final tu sera quand même venu me chercher même si tu ne l'avait sans doute pas prévu au début. A croire qu'il y avait peut être quelque chose qui avait décidé depuis longtemps qu'ont se connaîtraient toutes les deux, même si j'ai jamais trop crut a ces histoires de destins."
Pour ce qui est de la futur légende tout ce qu'il y a de plus faux du portrait, Lyria pouvait compter sur Saphira pour lancer la rumeur tandis que les autres dragons de l'empire se chargeront du reste pour ce qui est de la répandre un peu partout.
"Ne t'en fait pas je vais lancer la rumeur a ta place, les autres imbé...dragons se chargeront de la répandre comme ils savent si bien le faire."
Elle avait bien failli les traiter d'imbéciles mais bon cette petite blague lancée par une fausse rumeur sera comme une vengeance afin de faire dans un sens payer a tout ceux qui auront souvent colportés des rumeurs néfastes quand elles ne sont pas fausses envers quelqu'un qui n'avait rien a se reprocher ou en tout cas pas autant...comment ca c'est ce que Saphira fait pour Malicia? Il y a une différence entre dire la vérité basé sur des faits et dire des mensonges.
"Tu veux me montrer une scène encore plus mémorable que celle de te voir entrain de vomir? Tu est sûr de toi?"
Bon elle n'avait vraiment pas vu le coup venir quand Lyria lui sauta dessus avant de la prendre tendrement dans ses serres. Bon ok Saphira devait bien admettre qu'elle ne voyait pas ou Lyria voulait en venir pour le moment avant que Lyria ne prenne la voix des airs en serrant fermement la jeune dragonne contre elle en lui montrant une vision unique des montagnes de minuit. Il faut bien dire que la jeune dragonne n'y avait pas vraiment prêter plus attention que ca quand elle devait se concentrer sur son vol et sur la présence d'un éventuel ennemi mais ce coup ci elle pouvait vraiment en profiter. Ah mais pourtant l'impératrice ne tarda pas a faire plusieurs figures aériennes qui auraient d'ailleurs surement fait vomir les deux "compagnons" ladrox de Saphira, ces créatures n'aimant vraiment pas être éloignés du sol. Une fois revenue au sol, Lyria ne tarda pas a regarder sa jeune soeur en ayant visiblement trés amusé de ce qu'elle venait de faire. Saphira lui répondit donc dans le même état d'esprit.
"Eh bien ce n'est pas aujourd'hui que tu me fera vomir. C'était vraiment super ce que tu vient de me faire et j'y compte bien que tu m'apprenne a voler comme toi."
Ah ce Luirio, les deux sœurs pourraient en parler pendant des heures de ce lâche...et c'est ce qu'elles font en vérité depuis un certain temps maintenant.
"En même temps pour un dragon qui a l'air de fuir le danger quand il le peut, j'imagine que Sweet Giggle ne l'a jamais vu dans ces moments inoubliables que l'ont a put déjà vu de l'élu de son cœur. Cette pauvre Sweet Giggle va bien finir par se faire tué a cause de lui et je doute qu'elle puisse être réanimé vu qu'elle n'a même pas d'organes que l'ont puissent tenter de réanimé."
Ah bah de mieux Lyria, tu commence par comparer ta sœur a barbie et maintenant tu passe a Dora l'exploratrice? Hum Saphira ne voulait même pas savoir comment Lyria avait put entendre parler de ces personnages car bon ces deux personnages féminins de collent tellement pas a la mentalité de l'impératrice.
"Je chercherait pas a savoir comment tu a entendu parler de ces personnages mais je croit que je me pisserait dessus si une carte venait a s'amuser a prendre la forme d'un visage et qui se met a me parler. Ouais, je croit que je me dirait qu'elle est hantée."
Ah pour ce qui est que Lyria serait vu comme une personne tout ce qu'il y a de plus gentille en comparaison avec la sorcière, il n'y a plus de doute la dessus mais bon Saphira n'oubliait pas pour autant que Lyria n'est pas un gentil mouton non plus...comme la majorité des dragons ayant un cerveau fonctionnel en même temps.
"En même temps Lyria quand on est dans une période de conflits, seul les dragons agissants comme des moutons ou ne voulant pas agir peuvent croire n'avoir rien a se reprocher. Je ne connait a ce jour personne qui n'a pas un peu de sang sur les griffes, moi également...oui bon sauf Luirio mais lui c'est encore autre chose. Après j'imagine que certains ont plus de plaisir que d'autres a tués et torturés les gens mais bon ca ne fait pas de toi une psychopathe en puissance non plus, je ne sais même pas si tu y éprouve vraiment du plaisir même si je ne te jugerait pas si c'est le cas. "

Que dire après de la conversation entre Lyria et le démon si ce n'est que la dragonne a vraiment des couilles pour une femelle de se montrer aussi insolente envers une entité démoniaque car bon c'est vrai que le démon semble inoffensif dans son miroir mais cela ne veut pas dire que c'est prudent de l'insulter au cas ou il parviendrait a en sortir pour se venger. Quoi qu'il en soit le démon n'aura pas eu l'occasion de répondre car la jeune dragonne n'avait pas traîné pour poser un drap sur sa prison avant de regarder sa sœur.
"Bah quoi? Tu voulait vraiment continuer a lui parlé a cette grande gueule?"
Bref elle suivi sa sœur quand elle proposa d'aller voir a une autre salle qui avait l'air d'être un laboratoire d'alchimie a en juger par le contenu qui d'ailleurs est aussi flippant que dans la salle précédente, oui la sorcière devait vraiment être un véritable monstre si elle était a la hauteur de son repaire. Si au départ elle ne se posa pas de question sur le fait que Lyria avait l'air de se montrer juste curieuse, la dragonne avait pourtant l'air complètement ailleurs alors qu'elle était entrain de jouer les alchimistes au point de faire voler un objet en jetant de la poussière a base de cristaux dessus. Oui c'est quand même plutôt cool comme manipulation mais c’était plus inquiétant en voyant que Lyria n'avait pas eu l'air d'être consciente de ce qu'elle faisait.
"Je ne sais pas grande sœur, tu avait l'air complètement ailleurs même si tu a fait quelque chose de plutôt cool. Comment tu te sent?"
En attendant une réponse, elle regarda un livre d'alchimie encore ouvert ou elle put voir une recette comportant des ailes de dragoneaux dans la liste d’ingrédients et puisqu'on en parle, plusieurs dizaines d'ailes de dragoneaux étaient suspendus au plafond.
"Euh je sais que tu va le faire mais ne regarde pas ce livre et tant que tu y est, regarde pas le plafond non plus."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyria
Impératrice des Ténèbres
avatar

Copyright : Lyria
Messages : 164
Gemmes d'Esprit : 526
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Liste de Pouvoirs:
Gemme requis pour monter de niveau:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   Mer 13 Sep - 9:25

Eh... si Lyria a la tête ailleurs, autant dire la même chose de Saphira. Après tout, elle n'a fait qu'alimenter le délire avec les Anciens, au même titre que Lyria. A vrai dire, Lyria donnerait n'importe quoi pour un peu de repos, car ça lui ferait le plus grand bien. Elle lui fit un clin d'oeil amusé.


- En même temps, on a fait QUE dériver dans notre délire, huhuhu. Mais j'avoue que c'est plaisant. Dire tout ce qu'on veut sur eux, sans subir de représailles... purée, que ça fait du bien. Ah, bon sang... tu peux pas savoir à quel point j'adorerais leur balancer tout ça en pleine tronche, juste pour voir quel teint ils vont prendre... huhuhu. Bref. Dès que j'aurais un moment de libre, je te tiendrais au courant.


Remarque, si Saphira aurait eu le pouvoir de voyager dans le temps, peut-être que ça aurait été amusant de voir la réaction de Lyria. "Bonjour ! Je suis ta petite soeur ! ET la fille de Cynder ! Trop bien ! ... Ah, au fait : je viens du futur." Bien entendu, ce sont des propos purement ironique. Sans doute Saphira l'aurait-elle abordée autrement.


"Je croit aussi que ca m'aurait fait bizarre a ta place d'apprendre que j'avait une sœur donc je ne savait rien mais je croit que Cynder aura fait beaucoup de secrets alors autant ne pas prendre son exemple. Cependant tu a raison de dire que tu aura été ma lumière dans les ténèbres mais je croit que même dans l’éventualité ou Cynder n'aurait jamais rien dévoilé, j'aurait vraiment voulu te considérer comme une sœur, disons que j'ai senti qu'ont avaient vraiment beaucoup de choses en commun."
- Oh, pour Cynder, aucun risque que je prenne son exemple. Je ne le ferais pour rien au monde. Et j'ai vraiment pas envie de lui ressembler, oh non. Humhum. Tu sais, quand tu t'es confiée à moi lors de notre rencontre... même si ça ne se voyait pas, j'étais super triste. Pour toi. Quand j'ai vu à quel point on se ressemblait, à quel point tu semblais souffrir... je pouvais pas t'abandonner là-bas. Je crois que, instinctivement, je savais que je m'en serais sentie coupable. Au début, j'ai hésité, c'est vrai... mais finalement, je l'ai fait. Et j'en suis très heureuse, car je me suis découverte une adorable petite soeur. N'empêche, ça me fait tellement bizarre, maintenant, tout ça... dire qu'on s'est autant parlé, sans même se connaître, et sans se douter qu'on étaient soeurs... à une autre époque, je n'aurais jamais cru ça possible.


Oui, certes, le "truc" de la sœur aîné fait cliché, mais ne recèle-t-il pas un fond de vérité ?  S'il venait à arriver quelque chose aux parents, la petite soeur sera bien contente de pouvoir compter sur sa grande soeur pour l'épauler. Et n'est-ce pas le cas de Saphira et Lyria, vis-à-vis de Cynder ? Après une telle trahison, autant dire qu'elle ne sera jamais la mère que les deux soeurs mériterait d'avoir, loin de là. Lyria eut un petit rire.


"La grande responsabilité de la sœur aîné, si même toi tu t'y met mais je comprend grande sœur mais bon fait attention, je vais finir par y prendre gout a qu'on s’inquiète pour moi."
- Comment ça, si je m'y met aussi ? On croirait qu'on te la rabâché un million de fois... oh, mais c'est normal que je m'inquiète pour toi. Je serais une très mauvaise soeur de ne pas le faire, même si je me doute que tu sais te défendre sans mon aide. Remarque, l'inverse, ça ferait bizarre, non ? La petite dragonne, se mettant devant son énorme sœur, afin de la protéger à tout prix... huhuhu. Non, ça ferait pas du tout crédible...


La dragonne noire avait volontairement dit "énorme" pour marquer l'opposition, de façon humoristique. Même si c'était vrai, pour la taille de Lyria. En revanche, elle prenait le risque que Saphira fasse des blagues sur son poids, du coup. (Sparx ne se gênait d'ailleurs pas pour le faire à Spyro dans A New Beginning, au début du jeu). Encore heureux que Lyria ne fasse pas de mal à sa soeur. Autrement, elles ne seraient pas tranquillement assises là, en train de discuter. Lyria se contenta de lui répondre par une petite léche sur la joue, avec un doux sourire. Inutile d'en dire plus. Les deux soeurs s'aimaient tellement... jamais elles ne pourraient se faire de mal.




Ne jamais avoir redorer son blason... tu ne crois pas si bien dire, Saphira. Bien que Lyria accepte Malicia telle qu'elle est, ça ne veut pas dire pour autant qu'elle niera la vérité. Après tout, on ne peut pas TOUT aimer - ou tolérer - chez une certaine personne.


- Hum... j'ai des doutes quand au fait que d'autres puisse avoir vraiment pitié d'elle. A part avec moi, je l'ai rarement vu se montrer sympa avec des membres de l'Empire, alors je ne vois pas pourquoi ils le feraient. D'ailleurs, si elle n'est pas déjà la risée de l'Empire, je crains que ça ne finisse par arriver, un jour ou l'autre. Et je doute qu'elle s'en tirera par une galipette. Parce que ce jour-là, c'est bien plus qu'une paire de claques, qu'elle va se prendre. Autant dire que Malicia va littéralement se faire lyncher.


Après, si Cynder n'a rien dit à Lyria, c'est peut-être parce qu'elle redoutait que Lyria parte justement à la recherche de sa sœur. Peut-être que Cynder ne se sentait pas capable d'être une mère pour eux deux. Même s'il est vrai que ce n'est pas vraiment une excuse pour avoir abandonné sa fille de la sorte. Car, au final, les choses ne se sont pas aussi bien passées que Cynder "l'espérait" en la laissant ainsi dans cet orphelinat. Puisque sa propre "fille" aura trouvé et ramené sa petite sœur. A croire qu'on doit assumer le poids de ses actes, un jour ou l'autre... ou alors, ses responsabilités...


- Bien plus tôt ? Je crois que je serais partie tout de suite, même. Attends... tu crois que j'aurais continué à vivre comme avant, en sachant que j'avais une petite soeur, quelque part ? Et j'aurais dû ne jamais chercher à la connaître ? Bien sûr que non. D'ailleurs, si les rôles étaient inversés, te connaissant, je crois que tu en aurais fait autant. Bon, les histoires de "destins"... euh, franchement, je suis assez mitigée, là-dessus. Certes, on est libres de faire certains choix dans sa vie. Mais, par moment, j'ai l'impression que quelque chose "se permet" de décider pour nous. Aussi bien en bien qu'en mal. Et, que ça te plaise ou pas, on te laisse juste pas le choix. Du coup, je sais vraiment pas quoi en penser.


Non, mais, la légende du portrait... ça risque de vraiment faire un carton. Surtout chez les plus crédules, et les "rationnalistes". Lyria eut un rire amusé.


- Huhuhu. Je rêve, ou tu allais dire "imbéciles" ? Au final, c'est pas vraiment faux. Parce que t'as toujours des gens qui y croient, alors que les autres se diront : "oh, mais il doit y avoir une explication rationnelle". Ce qui est encore mieux, c'est qu'on a tendance à déformer les rumeurs selon sa version, à force de les répéter. Du coup, ça risque de donner des choses très intéressantes... voire même, complètement à côté de la plaque.


Eh bien, il faut croire que le "ballet aérien de Lyria" lui a plu. C'est beaucoup mieux que de voir sa soeur aînée vomir à cause de certaines choses érotiques... la dragonne noire prit un air innocent, par pure moquerie.


"Eh bien ce n'est pas aujourd'hui que tu me fera vomir. C'était vraiment super ce que tu vient de me faire et j'y compte bien que tu m'apprenne a voler comme toi."
- Pas même si je te suspends par les pieds, la tête en bas ? Comme une chauve-souris ? ... Nan, mais je ferais jamais ça, voyons. Je vous respecte beaucoup trop pour ça, Vôtre "Petite" Altesse.




Non, mais, autant faire de Luirio un sujet de plaisanterie, pour pouvoir en parler ainsi pendant des heures. Au final, il y a n'a pas que lui. On pourrait carrément en faire une série : "Approchez, approchez, mesdames et messieurs ! Pour votre plus grande plaisir, ce soir, Lyria et Saphira vont ridiculisé en public... LES ANCIENS, LES GROS CONNARDS !!! Ensuite, viendra le tour DDDDEEEE... MALICIA, LA MAL-AIMEE !!! Et elles finiront en beauté AAAVVVEEECCC... LUIRIO, LE TROUILLARD DU SIECLE !!! ... Qui sera leur prochaine victime ? Vous le saurez... dans le prochain épisode de "Descends-moi, s'il te plaît".

Hum... non, ce serait vraiment difficile de ranimé une dragonne comme Sweet Giggle. Surtout vu comment elle est constituée. Parce qu'elle reste quand même un "ballon en plastique".


"En même temps pour un dragon qui a l'air de fuir le danger quand il le peut, j'imagine que Sweet Giggle ne l'a jamais vu dans ces moments inoubliables que l'ont a put déjà vu de l'élu de son cœur. Cette pauvre Sweet Giggle va bien finir par se faire tué a cause de lui et je doute qu'elle puisse être réanimé vu qu'elle n'a même pas d'organes que l'ont puissent tenter de réanimé."
- Je crois que si elle savait, au bout d'un moment, Sweet Giggle l'aurait larguée. Sauf si, bien sûr, elle est trop attachée à lui. En tout cas... hum, la ranimer ? A la limite, si elle est "blessée", il sera peut-être possible de la "réparer", et la regonfler. En revanche... si les dégâts sont trop importants... là, ça sera juste pas possible. De toute manière, elle est tellement fragile physiquement que ce genre de manœuvre doit être extrêmement délicat.


Hé. Et le second degrés, alors ? Lyria la clairement dit à Saphira... hum hum. Inutile de revenir là-dessus. Pour ce qui est du reste, on va dire que Cynder y est pour quelque chose, dans les jeunes années de Lyria... humhum. Disons que ça a aidé Lyria à "se ressaisir" en lui offrant un peu de bonheur et d'espoir... à une période plus que précaire que sa vie. Même si Cynder s'y est prit d'une drôle de façon, enfin, bon. Lyria ne donnerait pas le plaisir à Saphira d'en faire un sujet de moqueries, n'est-ce pas ?


- Huhuhu. Tu oublies le sac à dos qui parle, et qui "mange des objets". Ce qui n'est vraiment pas mieux.


Ah, la période des conflits... une bien funeste époque. A croire que personne n'est ni tout blanc, ni tout noir. Au moins, ç'eut pour effet de rassurer Lyria. Avec une sombre ironie, elle répondit à Saphira.


"En même temps Lyria quand on est dans une période de conflits, seul les dragons agissants comme des moutons ou ne voulant pas agir peuvent croire n'avoir rien a se reprocher. Je ne connait a ce jour personne qui n'a pas un peu de sang sur les griffes, moi également...oui bon sauf Luirio mais lui c'est encore autre chose. Après j'imagine que certains ont plus de plaisir que d'autres a tués et torturés les gens mais bon ca ne fait pas de toi une psychopathe en puissance non plus, je ne sais même pas si tu y éprouve vraiment du plaisir même si je ne te jugerait pas si c'est le cas."
- Humpf. Je ne comprendrais jamais comment on peut "agir comme un mouton". Sérieusement. Pour être incapables de penser par eux-mêmes, ils ont oublié leurs cerveaux dans un placard, c'est pas possible. Ou alors, quelque chose influence leurs choix. Autrement, je vais finir par croire qu'ils n'ont tout simplement pas de cerveau.


En revanche, elle ne dit rien à propos de la torture. Parce que c'était le cas. Un plaisir bien malsain et morbide, mais... elle aimait surtout entendre les cris de ses victimes. Elle se sentait étonnamment bien rien qu'à les écouter. Une sorte de douce vengeance sur la vie, en quelque sorte.




Eh bien, si Lyria a du cran... Saphira en a beaucoup, malgré son jeune âge. Elle lui sourit d'un air moqueur.


"Bah quoi? Tu voulait vraiment continuer a lui parlé a cette grande gueule?"
- Hum... pas vraiment. Non. Même si j'aimais beaucoup me "défouler" dessus. Je commençais même à préférer ça plutôt que de taper Luirio, mon punching-ball.


Hum... c'est quand même étrange, ce qui arrivait à Lyria, dans le laboratoire bizarroïde. Comment pouvait-elle pratiquer de l'alchimie sans savoir comment en faire ? Même Nessie était décontenancée.


"Je ne sais pas grande sœur, tu avait l'air complètement ailleurs même si tu a fait quelque chose de plutôt cool. Comment tu te sent?"
- Je... pas bien. Pas bien du tout.


Lyria était parcourue de frissons, et de nausée. Pourquoi avait-elle le sentiment... qu'il y avait un lien avec les cristaux ? Soudain, les cristaux se mirent à briller. En même temps que celui de Lyria. C'est alors qu'elle eut un flasback. Et apprit l'horrible vérité. Lyria... souffrait d'une amnésie magique. Le cristal qu'elle portait autour du cou... contenait autrefois un sortilège, qui en était la cause. D'un geste rageur, elle tira dessus comme une forcenée, en grondant, mais rien à faire. Quelque chose lui dit que rien ne pourra le retirer. Elle tomba à grand bruit, sa vision était floue. Tandis que quelques souvenirs lui revenaient lentement.

Lyria se rappela vaguement avoir eue une famille biologique... trois sœurs, des parents... des cousins et cousines... des tantes... bref, une grande famille. Seulement... elle ne savait plus qui ils étaient, à quoi ils ressemblaient, ni où ils se trouvaient. En revanche, Lyria se souvenait que beaucoup de dragons la craignait, ou la jalousaient. A cause de son incroyable don avec les éléments... et l'alchimie. Autrefois, elle maîtrisait l'Ombre, la Glace, le Vent et la Foudre. Comme personne avant elle. Ne faisant qu'un avec ses pouvoirs, elle réalisait pratiquement tout ce qu'elle voulait, dotée d'une magie de toute beauté. Et elle était capable des plus grands prodiges, avec son alchimie. Des guérisons miraculeuses, une technologie basée sur les cristaux... et encore mieux : elle enseignait aux jeunes dragons tout ce qu'elle savait sur les éléments. Sa famille l'admirait, et l'aimait, plus que tout au monde. Bref, Lyria menait une vie parfaitement normale.

Malheureusement, une nuit, alors que Lyria présentait une nouvelle invention... elle explosa. D'ordinaire, rien de grave. Ca n'aurait pu n'être qu'un échec... seulement, cela déclencha un grand incendie. Les dragons qui la détestaient s'en réjouirent, sans aucun scrupule. Tous croyait Lyria morte dans l'incendie. Seule sa famille savait qu'elle avait survécu, mais grièvement blessée. Ses parents durent prendre une décision qui leur brisa le cœur. Ils voulaient le bonheur de leur fille, et que tout ceci n'arrive plus. Pour cela, ils firent appel à un sorcier, qui arracha Lyria à sa famille. Dans l'espoir de lui offrir une vie meilleure. Sous leur demande, il ensorcela un cristal et... le plaça autour du cou de Lyria. Il y plaça de faux souvenirs, bloquant les anciens. Y compris son habilité pour l'alchimie et les éléments, par précaution. Par ce biais, il fit croire à Lyria qu'elle avait simplement ramassé le cristal quelque part. La suite était floue... il emmena Lyria, très loin de chez elle... et convainquit sa mère adoptive de l'époque, Aiedail, de l'adopter. Malgré les réticences de sa future sœur adoptive, Luiria. La suite... Lyria la connaissait.




La dragonne noire pleurait doucement, et se confia à Saphira sur ce qu'elle venait de voir. C'était juste impossible de garder ça pour soi. Surtout si Saphira pouvait l'aider à les retrouver. Pour au moins connaître leurs visages.
Un moment plus tard, la dragonne noire frémit d'horreur en voyant les ailes des dragonneaux.


- Mon Dieu... la Sorcière était vraiment un monstre. Dire qu'elle a tué tous ces dragonneaux... bon sang, pourquoi ? Il doit bien y avoir une explication... laisse-moi voir.


Le livre semblait exclusivement rédigé en latin. Lyria prit un moment pour décrypter les inscriptions, mais ses yeux s'arrondissaient de stupeur au fur et à mesure.


- "Les ailes des jeunes dragons comportent une puissante magie, les portant sans aucune contrainte. Une magie pure, et innocente, contrairement à celles des dragon adultes. C'est pourquoi nous vous recommandons de n'utiliser que des ailes de petits dragons dans la réalisation de cette potion."... Euh, pour ta santé mentale, Saphira, je ne te lirais pas la suite.


Car c'était juste épouvantable. Il fallait tuer une dragonne enceinte, et lui ouvrir le ventre, pour récupérer ses œufs, avant qu'elle ne les ponde. Ensuite, faire bouillir les œufs dans de l'eau bouillante. Cela tue les petits, mais durcit leurs ailes. Treize jours plus tard, il n'y avait plus qu'à casser les coquilles, découper les ailes de leurs corps et... les laisser sécher. Voilà pourquoi ces ailes étaient accrochées au plafond. Lyria grimaça de dégoût, et pointa le titre de la potion.


- Tu veux savoir la meilleure ? C'est écrit :"Potionatus immortalitatis decorum"... elle cherchait à créer une potion pour se rendre éternellement belle, et immortelle.


Pendant un instant, la dragonne noire sembla réfléchir. Puis elle ouvrit sa besace et commença à piller le matériel du laboratoire. Cristaux, potions, livres, petits instruments... tout ce qu'elle pouvait emporter. Elle marmonnait entre ses dents.


- Si un tel savoir venait à tomber entre de mauvaises mains, on aura de graves problèmes. Ce dont je suis sûre, c'est que tout ça me servira. Si j'ai été autrefois une "faiseuse de miracle", peut-être que je le suis toujours. Peut-être qu'il y a un moyen de me rendre l'intégralité de mes souvenirs... et de guérir cette maudite plaie que cette saloperie de Cynder m'a infligé, une bonne fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade entre sœurs dans l'antre de la Sorcière (pv Lyria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Balade entre les tombes
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cynder's Lair Forum RP/RPG :: Zone Role Play :: Les mondes oubliés :: Montagnes de minuit-
Sauter vers: