Cynder's Lair Forum RP/RPG
Bienvenue sur Cynder's Lair.

Si tu es ici, c'est que tu es forcément intrigué par notre merveilleux forum et que tu es intéressé à te joindre à nous en quête d'héroïsme et d'aventures toutes plus épiques les unes que les autres.

Sur Cynder's Lair, il y a tout ce que tu recherches : une communauté dévouée à la série Spyro le dragon, une section jeux de rôle complet, la possibilité de jouer un dragon de la série ou même ton propre personnage, des créatures telles que des Taupes, des Guépards, des Serpents, des Singes et pleins, pleins, pleins d'autres !

Renseigne toi sur notre contexte dans notre page d'accueil ou inscrit-toi!
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traversée constante du miroir entre haine et désir [Pv. Spyro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Traversée constante du miroir entre haine et désir [Pv. Spyro]   Ven 23 Sep - 18:49



Un rayon de lune descendu du ciel d'encre pour laisser courir son voile d'argent sur la prairie d'émeraude, un unique rayon visible entre deux ombres de feuilles épaisses. Une chaleur lourde parfois soufflée par un vent frais. Une sensation de mélange d'opposés, comme si cette nuit avait été prédite. Deux ombres sous un bosquet de la plaine, observant les flammes rougeoyantes se perdant dans l'obscurité bleutée de la nuit d'Avalar.

Ils n'ont pas changé d'un poil...

Ce trait d'humour était plutôt jaune mais aussi incroyablement solitaire sur un visage de pierre glacée. Des insectes courraient le long de l'écorce des arbres, pétillant, frissonnant, grelottant de leur légère lumière. Ils éclairaient les teintes mystérieuses des deux statues se trouvant ici : deux êtres imposants de violet vêtus. L'un fin comme une brindille, l'autre fort comme un arbre. L'un tranchant comme l'air, l'autre brûlant comme le feu. L'un sombre comme la nuit, l'autre vif comme le jour. La dame aux diadème d'argent et le roi à la couronne d'or. Deux héros d'origines proches et pourtant opposées qui avaient libéré il y a longtemps de cela ces terres sauvages entre nuit et jour. Deux âmes en peine qui avaient fuit l'activité de la ville pour se rejoindre dans ces paisibles plaines, deux cœurs rapprochés par les événements en fugue de leur royaume. Je n'aurai pas pu souhaiter meilleure nuit que celle que nous avions choisi ce soir-là, Spyro et moi-même, lorsque nous avions piqué entre les feuillages d'un bosquet d'Avalar pour nous allonger dans l'herbe et admirer ce paysage en constant mouvement.

Le silence était présent depuis un moment à présent pour notre rencontre alors que nous avions quitté depuis plusieurs heures déjà la cité des dragons. Pourtant, mon compagnon aux écailles violettes et moi-même n'avions pas encore tenté de briser cette absence de bruit. J'observais ma propre impassibilité. Aucun rictus sur les écailles bordant ma gueule, aucune lueur au fond de mes iris de glace, aucun soupir d'aise s'échappant de ma gorge, finalement pas une sensation à mettre à l'épreuve. Ce n'était guère une froideur lourde et embarrassante. Ce n'était guère un ennui éreintant et irritant. L'irritation. Oui, je pense que cela définissait un peu le sentiment qui grattait et creusait entre mes épaules comme un rat pris au piège entre peau et flammes. Juste une légère irritation sans étincelle pour commencer l'incendie, sans raison pour soutenir la mienne dans son entreprise. Juste... un désir. Je glissais mon regard le long de la robe de la lune avant de le poser sur la sienne, violette, qu'il portait tant comme une fierté qu'un fardeau depuis tant d'années à présent. Risible.

... Ce paysage m'ennuie, mentis-je.

Mes griffes raclèrent légèrement la terre tandis qu'elle pivotaient le long des tendons de mes antérieures se dressant en levier pour supporter le poids transitant de mes postérieures relevant mon maigre corps violacé. Dans cette nuit de rouge bleu, de clair obscur, de froide chaleur nous semblions être simplement à la jonction des deux côtés du miroir. Illusion. Je déployais lentement mes ailes comme les pétales d'une fleur au petit matin et rabaissais le visage vers mon voisin.

Planons un peu. Cela fait longtemps que nous n'avons traversé les plaines.

En vérité, cela faisait depuis notre retour que nous ne l'avions fait, ayant traversé ses plaines côte à côte pour rejoindre Warfang en ne jetant qu'un bref regard aux grandes palissades du village. La lune ne nous accompagnait pas ce jour-là, mais je tenais à voler aux côtés de ma tendre amie nocturne et de mon tendre ami diurne ce soir. Relevant la museau avec un léger regard hautain, j'ajoutais en trait d'humour dans un murmure provocateur.

J'éviterai d'aller trop vite si tu as peur de ne pas me rattraper. Mhmhmh...

Ponctuant ma phrase d'un rire étouffé, je laissais aussitôt claquer mes ailes au sol, et arrachant poignées de brindilles qui volèrent sur le voile de la lune je m'élevais dans les airs comme fleur de pissenlit. Voilà l'automne.
Revenir en haut Aller en bas
 
Traversée constante du miroir entre haine et désir [Pv. Spyro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Hello darkness, my old friend - Lien compliqué entre haine et amour
» Une larme entre amour et haine
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» entre l'amour et la haine, il n'y a qu'un pas. PV Aarici'a
» la frontière entre l'amour et la haine est aussi fine que celle entre la terre et le ciel — femme de femme only ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cynder's Lair Forum RP/RPG :: Section Pause :: Zone RP hors-contexte-
Sauter vers: